10 applications pour voyageurs avertis

par Marie-Julie Gagnon le 19 octobre 2011

Je me demande parfois comment j’ai fait pour voyager sans iPhone pendant toutes ces années. J’emporte rarement des guides de voyage «papier» depuis que le bébé de Steve Jobs est entré dans ma vie: je privilégie les versions électroniques, que je peux consulter depuis mon téléphone. Voici quelques applications pour iPhone que j’ai testées et aimées sur le terrain. Je promets de dire toute la vérité, rien que la vérité… Notez que la plupart sont également disponibles pour Android.

Flightboard1- FlightBoard (3,99$): Peu importe où l’on se trouve, on peut vérifier l’état des vols de n’importe quel aéroport donné en temps réel. À consulter avant de se rendre à l’aéroport ou d’aller y chercher quelqu’un.

2- Frommer’s (gratuit): un convertisseur de devises, un «time translator», une calculatrice de pourboires, une lampe de poche, des cartes postales… Cette application est le couteau suisse du «technomade»!

3- Les guides mtrip (5,99$ par destination): le gros atout de ces guides de voyage? Une fois téléchargés, nul besoin d’Internet pour les utiliser. Je craque pour la réalité augmentée, qui permet de savoir quel monument se trouve devant soi simplement en braquant son cellulaire comme pour prendre une photo et sur le GPS qui permet d’être guidé à pied ou en métro. Cela ne m’empêche toutefois pas de continuer à télécharger les applications de Lonely Planet.
 
Easy Travel4- EasyTravel (0,99$): Quelles sont les températures moyennes de l’Argentine en janvier? Le voltage utilisé en Afrique du Sud? Les vaccins nécessaires pour se rendre au Burkina Faso? Voilà une application très utile pour préparer un voyage, mais aussi sur le terrain. Des cartes accompagnent les fiches des pays, ainsi que quelques mots pratiques dans la langue locale. On y trouve également les coordonnées des ambassades. Autre grande qualité: EasyTravel ne nécessite pas l’utilisation d’Internet une fois téléchargée. On peut donc l’utiliser n’importe où!
 
5- Foursquare (gratuit): Alors que je ressentais une certaine lassitude envers cette application de géolocalisation, ma copine Gina m’a raconté s’en servir principalement sur la route. «C’est pratique pour voir les recommandations des gens.» Pas fou… Vérification faite, les recommandations sont effectivement un gros plus, mais ce que j’aime par-dessus tout, c’est de n’avoir besoin que d’un clic pour noter les endroits où je me rends. Ainsi, quand ma mémoire défaille, je peux facilement revenir sur mes pas en consultant mon profil.
 
6- Google Adresses (gratuit): répertorie les restaurants, les hôtels, les attractions, les stations-services, les pizzérias, les cafés, etc.
 
7- MétéoÉclair (gratuit): Ne riez pas, c’est l’application que je consulte le plus souvent en voyage! Chaque fois que je me rends dans un nouveau pays, je l’ajoute à ma liste. Bon, d’accord, certaines applications sont plus élaborées et plus récentes. Mais on s’attache à ces petites bêtes-là.
 
8- World Atlas by National Geographic (1,99$): Sans contredit l’une de mes applications favorites, même si elle reste très simple. Il suffit de faire tourner le globe-terrestre et de cliquer sur le pays de votre choix pour avoir accès à des fiches d’informations sur ce dernier. Grâce à World Atlas, j’ai pu avoir une réelle conversation avec des Chinois en Suisse le printemps dernier (plus facile de savoir de quoi on parle en pointant les pays)!
 
9- Mapster (gratuit): des cartes détaillées des quatre coins de la planète.
 
Trip It10- TripIt (gratuit): pour conserver toutes les informations relatives à un voyage simplement en utilisant les informations depuis notre compte Gmail. Pourquoi le mettre en dixième position, alors que l’application connaît un grand succès? Simplement parce que je suis peut-être la dernière des nouilles, mais je ne suis jamais arrivée à la faire fonctionner adéquatement.
 
D’autres applications, en vrac:
 
enRoute À table (gratuit): je fais exception ici puisque cette application consacrée aux restaurants canadiens vient tout juste d’être lancée (je ne l’ai donc pas encore testée sur le terrain). En plus de nous permettre d’avoir toujours le palmarès des meilleurs nouveaux restaurants concocté par les experts mobilisés par le magazine depuis 2002 sous la main, enRoute À table localise les établissements à proximité. Simple et efficace.
 
Trip Journal (2,99$), pour tenir un carnet de bord. Encensé par Google et par plusieurs journalistes. Personnellement, j’ai trouvé l’exercice trop laborieux, mais je dis la même chose du scrapbooking alors…
 
Urbanspoon (gratuit), Foodspotting (gratuit),  etc: pour trouver des restaurants dans les environs, peu importe où vous vous trouvez.
 
AroundMe, pour savoir quels commerces se trouvent dans les parages.
 
Eat st (gratuit), pour découvrir les stands de cuisine de rue des environs (Canada et États-Unis) et, si vous vous rendez à Vancouver, Street Food (gratuit), qui fait le même boulot pour cette ville de Colombie-britannique qui a développé ce créneau avec grand succès depuis 2010.
 
Plans (oui, l’application qui vient par défaut avec l’iPhone), simple mais toujours efficace pour tracer des itinéraires (quand on a WiFi ou un forfait de données à l’étranger).