10 choses à savoir absolument sur Hommes en noir

par Patrick Robert le 11 septembre 2015

Peu de héros réussissent à protéger la Terre contre les extraterrestres avec autant de style et d’humour que les agents J et K. Même si le 1er film de la populaire franchise est paru en 1997, voici 10 choses que vous ne saviez peut-être pas sur Hommes en noir (v.o. : Men in Black).

Au-delà du cosmos

The Men in Black

Crédit photo : Aircel Comics

Hommes en noir s’inspire de la bande-dessinée The Men in Black de Lowell Cunningham et Sandy Carruthers datant de 1990. Dans les comics, les agents du MIB affrontent toutes sortes de menaces surnaturelles, incluant des fantômes et des démons, mais pour les besoins de l’adaptation cinématographique, le scénariste Ed Solomon décide de se concentrer uniquement sur les extraterrestres.

Problèmes de recrutement

Hommes en noir (v.o. : Men in Black)

Crédit photo : Columbia Pictures

Avant de confier la réalisation du premier Hommes en noir à Barry Sonnenfeld (qui signera aussi les 2 suites), le producteur Steven Spielberg approche, sans succès, Quentin Tarantino, puis John Landis. Bien qu’il ait qualifié le projet de « Blues Brothers avec des extraterrestres » à l’époque pour justifier son refus, Landis a depuis avoué qu’il s’agit d’une des plus grosses erreurs de sa carrière.

Spécial K

Hommes en noir 3 (v.o. : Men in Black 3)

Crédit photo : Columbia Pictures

Premier choix de Barry Sonnenfeld pour jouer l’agent K dans Hommes en noir, Clint Eastwood refuse de joindre la distribution du film. Pour sa part, Tommy Lee Jones a longtemps hésité avant d’accepter le rôle, jugeant le scénario trop faible et peu fidèle à la bande-dessinée. Steven Spielberg parvient à le convaincre, en lui promettant personnellement que l’histoire serait améliorée avant le début du tournage.

Le jour J

Hommes en noir (v.o. : Men in Black)

Crédit photo : Columbia Pictures

Will Smith n’a pas toujours beaucoup de flair quand vient le temps de choisir ses projets. On sait qu’il a décliné le rôle de Neo dans La Matrice, persuadé que le film serait un échec, mais à l’origine, il a aussi refusé de participer à Hommes en noir, avant que son épouse, Jada Pinkett Smith, ne le fasse changer d’idée. Pour se mettre dans le bain, l’acteur a assisté à une convention d’ufologues à Las Vegas.

Des aliens parmi nous

Hommes en noir (v.o. : Men in Black)

Crédit photo : Columbia Pictures

Dans le premier Hommes en noir, on peut brièvement apercevoir des personnalités bien connues, qui sont en fait des extraterrestres sous la surveillance constante du MIB, notamment : Barry Sonnenfeld, sa fille Chloe, Danny De Vito, Newt Gingrich, George Lucas, Sylvester Stallone, Dionne Warwick, Al Roker, Isaac Mizrahi et le producteur du film, Steven Spielberg.

Se glisser dans la peau d'un autre

Hommes en noir (v.o. : Men in Black)

Crédit photo : Columbia Pictures

En plus de visionner des documentaires sur les insectes pour son rôle d’Edgar, l’extraterrestre revêtu de la peau d’un fermier dans le premier Hommes en noir, l’acteur Vincent D’Onofrio a également eu recours à des prothèses de jambes pouvant se verrouiller, ce qui l’empêchait de plier les genoux ou les chevilles et lui donne cette démarche si particulière dans le film.

Vie de chien

Hommes en noir 2 (v.o. : Men in Black 2)

Crédit photo : Columbia Pictures

Frank, le chien parlant de la franchise Hommes en noir, est joué par un carlin du nom de Mushu. Comme 5 années se sont écoulées entre le premier et le second long-métrage, il a fallu maquiller le museau de l’animal pour camoufler les nombreux poils gris apparus entretemps. Mushu est malheureusement décédé de vieillesse après le tournage du 2e film, ce qui explique son absence du dernier volet.

De la suite dans les idées

Hommes en noir 3 (v.o. : Men in Black 3)

Crédit photo : Columbia Pictures

C’est Will Smith qui a eu l’idée de ce qui allait devenir Hommes en noir 3. Lors du tournage du second film de la série, il propose en effet à Barry Sonnenfeld de faire voyager l’agent J dans le temps afin de sauver son partenaire. Si la réaction initiale du réalisateur fût de répondre « Est-ce qu’on peut terminer ce film-ci avant de parler du suivant? », le concept sera toutefois repris tel quel dans le 3e opus.

Le pif de l'acteur

Hommes en noir 3 (v.o. : Men in Black 3)

Crédit photo : Columbia Pictures

Josh Brolin a longuement étudié le jeu de Tommy Lee Jones pour livrer une version crédible du jeune K dans Hommes en noir 3, mais ce qui augmente vraiment la ressemblance physique entre les deux hommes, c’est la prothèse nasale que porte le comédien, fabriquée à partir d’un moulage du nez de Tommy Lee Jones fait une vingtaine d’années plus tôt pour un autre film, et conservé dans les archives de la Columbia Pictures.

Men in 22 Jump Street

Hommes en noir 2 (v.o. : Men in Black 2)

Crédit photo : Columbia Pictures

En confirmant qu’Oren Uziel, le scénariste de 22 Jump Street, travaille actuellement sur le 4e Hommes en noir, les studios ont alimentés de plus belle les rumeurs quant à un croisement entre les deux franchises. Quoi qu’il en soit, les chances de retrouver Will Smith dans la peau de l’agent J sont minces, puisque l’acteur a récemment déclaré à ce sujet que « Trois de n’importe quoi, c’est bien assez ».