10 choses que vous ne saviez peut-être pas au sujet de James Bond

Le ciel ne nous tombera pas sur la tête, mais presque, puisque 007 Spectre est enfin à l’affiche! Avec un « buzz » on ne peut plus positif entourant la production, parions que cette récente aventure mettant en scène le plus célèbre des agents secrets trônera au box-office ce week-end. Une belle occasion pour en apprendre un peu plus sur l'univers de 007. Voici donc 10 choses que vous ne saviez peut-être pas sur James Bond.

 

10. Il y a eu un véritable James Bond

James Bond

Oui, James Bond a réellement existé, mais il n'était pas au service de sa Majesté. En fait, Bond était un ornithologue. Vous avez bien lu! Ian Fleming trouvait que le nom de cette personne avait une consonance des plus communes. Il a donc emprunté le nom de ce type afin de le léguer à son personnage, qui lui, n'a finalement rien de banal! 
 

9. Bond aux Oscars

Bond au Oscars

 
C'est sans grande surprise que vous apprendrez qu'aucun titre de la franchise n'a remporté l'Oscar du meilleur film. Les productions sont divertissantes, mais n'ont pas les qualités que recherchent les membres de l'Académie pour en faire de grands chef-d'oeuvres. En revanche, plusieurs nominations ont été attribuées à quelques productions. Encore mieux, Goldfinger et Thunderball ont remporté la statuette, respectivement pour le meilleur son et les meilleurs effets visuels.
 

8. Moonraker : la faute à Star Wars

 
 
À la fin du générique de The Spy Who Loved Me (1977), on conviait déjà les fans de la série pour un prochain rendez-vous, soit pour For Your Eyes Only. Or, suite au succès colossal d'un certain film intitulé Star Wars, le studio Eon a préféré mettre toutes les chances de son côté en repoussant la sortie de For Your Eyes Only (paru en 1981), en propulsant Bond dans l'espace avec Moonraker.
 

7. L'agent britannique est à moitié suisse, à moitié écossais.

James Bond

En effet, le plus anglais des espions est le résultat d'une union entre un père écossais et une mère suisse. On apprend donc dans les romans qu'Andrew Bond et Monique Delacroix ont perdu la vie dans un accident d'escalade. Bond devenant ainsi orphelin à l'âge de 11 ans, il fût pris en charge par sa tante Miss Charmian Bond.
 

6. Casino Royale a une version télé et une version parodique

 
 
La première version de Casino Royale remonte à 1954. Il s'agissait d'un épisode de la série télé intitulée Climax!. La seconde version ne fait pas partie de la série de films approuvés par la compagnie Eon. Le Casino Royale de 1967 était en fait une parodie librement inspirée de l'ouvre de Fleming. On pouvait d'ailleurs y voir Orson Welles, Woody Allen, Peter Sellers et Ursula Andress, tous des agents secrets prétendant être James Bond.
 

5. Des acteurs célèbres ont failli incarner 007

Clint Eastwood

Plusieurs comédiens sont passés bien près de prendre les traits de 007 au cinéma. Pour diverses raisons, Sam Neill, Hugh Jackman, Eric Bana, Clint Eastwood et même Daniel Pilon ont dû faire une croix sur cette opportunité.
 

4. Never Say Never Again n'est pas considéré comme un film « officiel » de la série

 
 
Le film qui marquait le retour de Sean Connery après une longue absence d'une dizaine d'années était distribué par le studio Warner. Le nom du producteur Albert Brocolli n’apparaissait pas non plus au générique. Ainsi, la compagnie Eon qui présentait Octopussy la même année (1983), ne pouvait ajouter la production à sa filmographie.
 

3. James Bond, fumeur compulsif

James bond fumeur
 
Il ne porte pas le smoking pour rien... Bond fumait comme une cheminée. Plusieurs paquets par jour. Si nous l'avons vu fumer de manière moins intense au grand écran que dans les romans, il a également remplacé la cigarette au profit du cigare lorsque Roger Moore a repris le rôle. L'espion qui fumait a toutefois laissé tomber cette vilaine habitude depuis quelque temps.
 

2. Le thème musical de James Bond était destiné à une pièce de théâtre

 
 
Le fameux thème qu'il est désormais impossible de dissocier de l'agent secret a bien failli ne jamais lui être destiné. La musique devait d'abord faire partie d'une œuvre théâtrale. Cette dernière n'ayant pas été retenue, le compositeur Monty Norman a décidé de recycler la composition pour le film Dr. No. On doit l'arrangement musical avec la guitare électrique à John Barry. 
 

1. James Bond 007, le jeu vidéo sur Atari 2600

 
 
Plusieurs d'entre vous ont sûrement déjà pu vous mettre dans la peau de James Bond, en vous amusant avec le populaire jeu vidéo GoldenEye 007. Par contre, il faut savoir que le tout premier jeu inspiré du personnage est paru en 1983 sur la console Atari 2600. Vous souvenez-vous avoir joué à ce jeu?

Catégories