10 choses à savoir sur Les Goonies

par Patrick Robert

En 1985, Mickey, Choco, Data, Bagou et leurs amis se lançaient sur la piste du trésor perdu du pirate Willy le Borgne, faisant rêver par la même occasion toute une génération de jeunes cinéphiles. Même s’il est paru il y a maintenant 30 ans, voici 10 choses que vous ne saviez peut-être pas sur Les Goonies.

Souvenirs de jeunesse

Les Goonies (v.o. : The Goonies)

Crédit photo : Warner Bros. Pictures

S’étirant sur cinq mois, le tournage des Goonies s’est majoritairement déroulé à Astoria, en Oregon. Encore aujourd’hui, on peut visiter la plupart des endroits emblématiques du long-métrage, dont la maison familiale de Mickey. Chaque année, la ville organise diverses activités pour souligner l’anniversaire de la sortie du film aux alentours du 7 juin, déclarée depuis 2010 la « journée officielle des Goonies ». 

Perdre la carte

Les Goonies (v.o. : The Goonies)

Crédit photo : Warner Bros. Pictures

Pour lui donner un air encore plus usé, le directeur artistique J. Michael Riva a sali la carte au trésor que trouvent les Goonies avec du café, et… son propre sang! À la fin du tournage, on a permis à l’acteur Sean Astin de rapporter l’accessoire chez lui, mais quelques années plus tard, en faisant le ménage de sa chambre, sa mère jettera la précieuse carte aux poubelles en pensant avoir affaire à un vieux dessin malpropre.

Monter un bateau

Les Goonies (v.o. : The Goonies)

Crédit photo : Warner Bros. Pictures

Calqué sur celui d’Errol Flynn dans The Sea Hawk, un film de pirates de 1940, il a fallu deux mois et demi pour construire le navire de Willy le Borgne, d’une longueur de 105 pieds. À elles seules, les voiles ont nécessité plus de 7 000 pieds carrés de tissu. La production a offert le bateau à plusieurs parcs d’amusement après le tournage, mais comme personne n’en voulait, il a finalement été détruit.

Cinéma-vérité

Les Goonies (v.o. : The Goonies)

Crédit photo : Warner Bros. Pictures

Le réalisateur Richard Donner (Superman, L’Arme fatale) a fait preuve de ruse pour obtenir des performances convaincantes de ses jeunes acteurs. Il les a tenus à l’écart du plateau où le navire de Willy le Borgne était construit par exemple. Au moment de filmer la scène où ils découvrent l’imposant bateau, leur émerveillement n’était donc pas feint, puisqu’ils le voyaient pour la première fois.

La mère de tous les vices

Les Goonies (v.o. : The Goonies)

Crédit photo : Warner Bros. Pictures

Ma Fratelli est inspirée de Ma Barker, une mère de famille qui, avec l’aide de ses fils, s’est adonnée à une série de crimes crapuleux dans les années 1930, et que le patron du FBI, J. Edgar Hoover, a qualifiée « d’esprit criminel le plus vicieux et dangereux de la décennie ». Ayant participé à plusieurs opéras, c’est le comédien Robert Davi qui a eu l’idée de faire chanter Madame Butterfly à Jake Fratelli dans quelques scènes.

Un succès monstre

Les Goonies (v.o. : The Goonies)

Crédit photo : Warner Bros. Pictures

Pour interpréter Sloth, le gentil monstre des Goonies, Richard Donner a fait appel à un véritable costaud, soit l’ancienne étoile des Raiders de Los Angeles, John Matuszak. Le footballeur porte d’ailleurs le chandail de son équipe dans le film. Il fallait cinq heures par jour pour appliquer son maquillage, et l’œil mécanique du côté difforme de son visage était actionné par télécommande.

Les deux Corey

Les Goonies (v.o. : The Goonies)

Crédit photo : Warner Bros. Pictures

On connaît bien les liens unissant Corey Haim et Corey Feldman, deux acteurs qui ont joué ensemble dans pas moins de six longs-métrages, mais ce qu’on sait moins, c’est qu’ils se sont rencontrés pour la première fois lors des auditions des Goonies, alors qu’ils compétitionnaient pour obtenir le rôle de Bagou. Corey Feldman l’emportera, ce qui n’empêchera pas les deux comédiens de devenir amis.

Faire gaffe

Les Goonies (v.o. : The Goonies)

Crédit photo : Warner Bros. Pictures

Malgré ses grandes qualités cinématographiques, quelques gaffes se sont glissées jusqu’au montage final des Goonies. Lorsque Mickey et son frère se disputent, Sean Astin se trompe et l’appelle Josh plutôt que Brand, le prénom du comédien jouant le rôle. Dans la scène où l’un des Fratelli enlève la cuillère des mains de Choco, l’empêchant de manger de la crème glacée, on entend distinctement le rire du réalisateur.

Erreur de Data

Les Goonies (v.o. : The Goonies)

Crédit photo : Warner Bros. Pictures

À la toute fin des Goonies, lorsqu’un journaliste demande aux jeunes amis de raconter leur aventure, Data parle de leur rencontre avec une pieuvre géante. Non, le garçon n’a pas pris de drogue. La scène a bel et bien été filmée avant d’être retirée du montage, mais on a oublié d’enlever la réplique de Data, ce qui le fait passer pour un petit menteur, ou un halluciné.

Les Goonies ne meurent jamais

Les Goonies (v.o. : The Goonies)

Crédit photo : Warner Bros. Pictures

Lors d’une entrevue avec Richard Donner l’an dernier, on apprenait que Spielberg avait une idée de scénario pour la suite des Goonies, et que plusieurs des acteurs originaux avaient manifesté de l’intérêt pour reprendre leurs personnages. Verra-t-on la bande d’amis, devenus adultes, dans une nouvelle aventure? Il semblerait que trente ans plus tard, un Goonies 2 n’a jamais été aussi près de devenir réalité.

Catégories