10 choses à savoir sur Les Quatre Fantastiques

par Patrick Robert le 7 août 2015

Si les aventures des Quatre Fantastiques au cinéma n’ont pas toujours été à la hauteur des bandes dessinées, les attentes demeurent tout de même élevées pour le reboot de la franchise. Alors que le film de Josh Trank prend l’affiche, voici 10 choses que vous ne saviez peut-être pas sur le célèbre quatuor de super-héros.

Travail de groupe

Couverture The Fantastic Four #1

Crédit photo : Marvel Comics

Créés par Stan Lee et Jack Kirby en réponse au Justice League of America de DC Comics, les Fantastic Four constituent la toute première équipe de super-héros de l’univers Marvel, précédant les Avengers de trois bonnes années. Coûtant seulement 10 cents à l’époque, le numéro un de la bande dessinée, lancé en novembre 1961, peut se vendre jusqu’à 800 000 dollars U.S. aujourd’hui.

Le beau risque

Stan Lee

Crédit photo : Creative Commons

Après plusieurs années dans l’industrie des comics, Stan Lee commence à sentir les limites créatives du médium et s’apprête à quitter le métier en 1961, mais avant de partir, il décide d’écrire la bande dessinée dont il rêve, mettant en vedette des super-héros avec des problèmes bien réels, ce qui deviendra sa marque de commerce. C’est le succès inattendu des Fantastic Four qui le convainc de rester. 

Un film loin d'être fantastique

The Fantastic Four (1994)

Crédit photo : Constantin Film Produktion

En 1994, Roger Corman est engagé pour adapter la bande-dessinée au grand écran. Ce que le réalisateur de série B et les comédiens ignorent, c’est que les studios n’ont pas du tout l’intention de sortir le film en salles, et qu’il est tourné uniquement pour conserver les droits cinématographiques. De l’avis de ceux qui ont pu mettre la main sur une copie pirate, le public est chanceux de ne pas avoir vu ce navet.

Passer le flambeau

Les Quatre Fantastiques (v.o. : Fantastic Four)

Crédit photo : 20th Century Fox

Réalisée par Tim Story, la première adaptation des Quatre Fantastiques digne de ce nom voit le jour en 2005. La distribution a failli être bien différente, puisque Brendan Fraser, George Clooney et Hugh Jackman ont tous été approchés pour jouer Reed Richards. Dans le rôle de Johnny Storm, Chris Evans (le futur interprète de Captain America) a improvisé toutes ses répliques sur le vif durant le tournage.

Marier fiction et réalité

Les Quatre Fantastiques et le Surfer d'argent (v.o. : Fantastic Four: Rise of the Silver Surfer)

Crédit photo : 20th Century Fox

Stan Lee fait son apparition la plus drôle dans Les Quatre Fantastiques et le Surfer d’argent, lorsqu’un gardien de sécurité doutant de son identité lui refuse l’entrée au mariage de Reed Richards et Sue Storm. La scène est directement tirée de la BD, alors que brisant le quatrième mur, les créateurs Jack Kirby et Stan Lee sont refoulés à la même réception, parce que leurs noms ne figurent pas sur la liste des invités.

Le Baron noir

Les Quatre Fantastiques (v.o. : Fantastic Four)

Crédit photo : 20th Century Fox

Mr Fantastique, la Femme invisible, la Torche humaine et la Chose ont influencé la culture populaire, tout comme les super-vilains auxquels ils sont confrontés. Victor Von Doom, l’ennemi juré du quatuor, aurait d’ailleurs inspiré le personnage de Darth Vader à George Lucas. Après Julian McMahon, c’est au tour de l’acteur Toby Kebbell d’incarner l’iconique Baron dans la nouvelle mouture cinématographique.

Une famille reconstituée

Les Quatre Fantastiques (v.o. : The Fantastic Four)

Crédit photo : 20th Century Fox

En plus de ne pas posséder d’identité secrète, l’une des particularités des Quatre Fantastiques est leur dynamique familiale. Afin de mieux refléter la diversité culturelle des familles d’aujourd’hui, le réalisateur Josh Trank a confié le rôle de Johnny Storm à l’acteur afro-américain Michael B. Jordan dans le reboot, tandis que sa sœur Susan (Kate Mara) est une orpheline du Kosovo adoptée par les Storm.

Tout feu, tout flamme

Les Quatre Fantastiques (v.o. : The Fantastic Four)

Crédit photo : 20th Century Fox

Soucieux de conserver l’approche réaliste ayant fait sa réputation dans le film de science-fiction Chronicle, le réalisateur Josh Trank a fait fabriquer un costume doté de centaines de lumière LED pour toutes les scènes où Johnny Storm s’enflamme, afin que le comédien Michael B. Jordan éclaire les décors de façon naturelle, sans avoir recours aux effets par ordinateur en postproduction.

Ça va faire mal!

Les Quatre Fantastiques (v.o. : The Fantastic Four)

Crédit photo : 20th Century Fox

Contrairement aux deux films des années 2000 dans lesquels l’acteur Michael Chiklis portait un inconfortable costume nécessitant six heures à revêtir, la Chose est entièrement créée par ordinateur cette fois-ci, ce qui permet non seulement à Jamie Bell de mesurer un imposant six pieds huit pouces à l’écran, mais aussi aux rochers le recouvrant de se fissurer à chacun de ses mouvements. 

La croisée des chemins 

Les Quatre Fantastiques (v.o. : The Fantastic Four)

Crédit photo : 20th Century Fox

Les Quatre Fantastiques prend place dans le même univers cinématographique que les X-Men. Le scénariste du reboot, Simon Kinberg, connaît très bien les mutants, puisqu’il a aussi écrit Jours d’un avenir passé, et le prochain X-Men: Apocalypse. Tout récemment, Bryan Singer a enflammé les fans, en déclarant qu’il songeait à réaliser un film réunissant les deux groupes de super-héros.

Catégories