10 choses à savoir sur Terminateur

par Patrick Robert le 1 juillet 2015

En 1984, James Cameron a donné le coup d’envoi d’une guerre cinématographique entre les machines et la race humaine qui fait encore rage aujourd’hui. Alors que Genisys, le plus récent volet de la populaire franchise de science-fiction, prend l’affiche, voici 10 que vous ne saviez peut-être pas sur Terminateur (v.o. Terminator).

Une créature de cauchemar

Terminateur 2 : Le jugement dernier (v.o. : Terminator 2: Judgement Day)

Crédit photo : TriStar Pictures

Tandis qu’il se trouve à Rome pour réaliser son tout premier long-métrage, Piranha Part Two: The Spawning, James Cameron, fiévreux et malade, fait un étrange cauchemar dans lequel il aperçoit l’exosquelette d’un robot humanoïde traversant un mur de flammes; c’est ce qui lui donne l’idée de Terminateur, dont le scénario entier a été construit autour de cette image.

Un dollar bien investi

Tournage de Terminateur (v.o. : The Terminator)

Crédit photo : Creative Commons

Même si les studios trouvaient l’histoire de Terminateur très intéressante, personne ne voulait confier la réalisation à James Cameron, qui n’avait à l’époque qu’un seul film de série B à son actif. Cameron décide donc de vendre son scénario pour un dollar à son épouse, la productrice Gale Anne Hurd, en échange d’une clause dans le contrat stipulant qu’il devait absolument être embauché pour le réaliser.

Monsieur le robot

Terminateur (v.o. : The Terminator)

Crédit photo : Orion Pictures

Il est difficile d’imaginer quelqu’un d’autre dans le rôle du Terminateur. Pourtant, à l’origine, on le propose à Mel Gibson, qui le refuse. Tom Selleck se montre intéressé, mais sa participation à Magnum P.I. le force à se retirer du projet. Après avoir lu le scénario, Arnold Schwarzenegger souhaitait absolument interpréter le personnage de Kyle Reese; c’est James Cameron qui le convainc de plutôt jouer le T-101.

Le poids des mots

Terminateur 2 : Le jugement dernier (v.o. : Terminator 2: Judgement Day)

Crédit photo : TriStar Pictures

Sur les 107 minutes que dure le premier Terminateur, Schwarzenegger ne possède en tout et pour tout que 14 répliques. Il est plus volubile dans Terminateur 2 : Le jugement dernier, avec un total de 700 mots. Comme il a reçu 15 millions de dollars pour sa participation au second film, la célèbre phrase « Hasta la vista, baby » a donc coûté plus de 85 000$ à elle-seule, soit 21 429$ du mot.

Un bon méchant

Terminator: Genisys

Crédit photo : Paramount Pictures

Le T-101 est tout d’abord présenté comme un assassin dénué d’émotions dans le premier opus de la série, avant de devenir le protecteur de John et Sarah Connor dans le second. C’est la raison pour laquelle le Terminateur est le seul personnage de fiction à figurer à la fois dans la liste des 100 plus grands vilains du cinéma du American Film Institute, ainsi que dans la liste des 100 plus grands héros.

I'll be back!

Terminateur 2 : Le jugement dernier (v.o. : Terminator 2: Judgement Day)

Crédit photo : TriStar Pictures

Interprété par Robert Patrick, le robot en métal liquide du second Terminateur devait faire partie du long-métrage original, mais trop complexe à réaliser avec les moyens techniques de 1984, James Cameron met l’idée de côté. C’est en constatant l’avancement des effets spéciaux par ordinateur lors de la production du film The Abyss qu’il décide finalement de faire une suite, et de ramener le cyborg.

Crise d'adolescence

Terminateur 2 : Le jugement dernier (v.o. : Terminator 2: Judgement Day)

Crédit photo : TriStar Pictures

Terminateur 2: Le jugement dernier introduit Edward Furlong dans le rôle de John Connor. Au fil du tournage, l’acteur de 13 ans change visiblement d’apparence physique de scène en scène et sa voix mue, obligeant Furlong à réenregistrer toutes ses répliques en postproduction. En raison de ses problèmes de drogue, il est remplacé par Nick Stahl dans Terminator 3 : La guerre des machines.

Une mère qui botte des culs

Terminateur 2 : Le jugement dernier (v.o. : Terminator 2: Judgement Day)

Crédit photo : TriStar Pictures

Simple serveuse dans le premier opus, Linda Hamilton a dû suivre un entraînement rigoureux pour incarner Sarah Connor dans Terminateur 2 : Le jugement dernier. La préparation de 13 semaines, incluant du judo, la levée de poids et le maniement des armes, fût si éprouvante que Hamilton refuse net de reprendre du service quand on lui propose de participer au troisième film de la série.

Le Terminateur de fer

Terminator: Genisys

Crédit photo : Paramount Pictures

Emilia Clarke est la troisième actrice à reprendre le rôle de Sarah Connor dans Terminator : Genisys, et la seconde comédienne du Trône de fer à jouer la mère du chef de la résistance humaine. En effet, Lena Headey, l’interprète de Cersei dans la série culte de HBO, a déjà campé le personnage avant elle dans The Sarah Connor Chronicles, une émission inspirée de la franchise cinématographique.

Visions du futur

Terminator: Genisys

Crédit photo : Paramount Pictures

Terminator Genisys n’est ni un remake ou un reboot, mais plutôt une version alternative des deux premier films, rendue possible grâce à la magie du voyage dans le temps et des univers parallèles. En plus de marquer le retour de Schwarzenegger, les fans ont de quoi se réjouir, puisque deux suites verront le jour d’ici 2019, date à laquelle les droits cinématographiques reviendront à James Cameron.