10 choses que vous ne savez peut-être pas sur Fast & Furious

Si son amour pour les voitures surpuissantes a permis à Fast & Furious de démarrer son existence sur le chapeau des roues, les films de la série ont fini par emprunter d’autres avenues avec le temps, devenant synonymes d’action explosive et de franche camaraderie. Alors que Dom et sa bande de casse-cou s’apprêtent à reprendre la route pour un nouveau chapitre, voici 10 choses que vous ne savez peut-être pas sur la franchise. 

10. Sous le capot

The Fast and the Furious

En mai 1998, le magazine Vibe publie un article intitulé « Racer X ». C’est après avoir lu ce texte de Ken Li décrivant le milieu des courses de rue à New York et la passion des jeunes pilotes pour les voitures japonaises modifiées que Rob Cohen a eu l’idée de réaliser The Fast and the Furious. Comme un long-métrage produit par Roger Corman en 1955 portait déjà ce nom, Cohen a dû acheter les droits, même si les deux films n’ont que le titre en commun.

9. Bonne conduite

Fast & Furious 6

Avant de jouer dans The Fast and the Furious, Michelle Rodriguez (Letty) ne possédait pas de permis de conduire, pas plus que Jordanna Brewster (Mia). Pour sa part, le comédien Paul Walker est passionné de voitures, avec une préférence pour les modèles sport de Nissan. La Skyline GT-R modifiée qu’il conduit dans 2 Fast 2 Furious lui appartient. En plus de s’impliquer dans le choix des véhicules, il effectue également toutes les cascades que la compagnie d’assurance lui donne l’autorisation de faire.

8. Modèle compact

Fast & Furious 6

Deux courts-métrages complètent l’univers de la série. Paru en 2003, Turbo-Charged Prelude fait le lien entre le premier et le deuxième film, et présente en six courtes minutes la fuite de Brian O’Conner vers Miami après qu’il ait laissé s’échapper Dom à la fin de The Fast & The Furious. Los Bandoleros raconte les événements précédant l’audacieux vol du camion d’essence qu’on peut voir en ouverture de Fast & Furious, et met en vedette Vin Diesel et Michelle Rodriguez.

7. Ordinaire ou Diesel?

Fast & Furious 6

En plus d’interpréter le rôle de Dominic Toretto, Vin Diesel (né Mark Sinclair Vincent) produit aussi les films de la franchise depuis Fast & Furious (2009). D’origine italienne et afro-américaine, le comédien au crâne rasé défie les stéréotypes. En dehors de sa passion pour le cinéma et la musculature, c’est un adepte de Donjons & Dragons qui compte plus de 20 ans d’expérience. Il a longtemps joué un Elfe noir nommé Melkor, et il signe la préface du livre 30 Years Of Adventures : A Celebration Of Dungeons & Dragons

6. Femmes au volant

Fast & Furious 6

Les femmes qui peuplent Fast & Furious sont aussi belles que redoutables, comme en témoigne Letty Ortiz, jouée par Michelle Rodriguez. Déclarée morte lors de Fast & Furious, son personnage est tellement apprécié des fans de la série qu’ils ont écrit par milliers à Universal pour demander son retour. C’est en regardant l’épilogue révélateur de Fast Five au cinéma que l’actrice a appris, comme le reste du monde, qu’Ortiz était toujours vivante. 

5. Dérapage contrôlé

The Fast and the Furious : Tokyo Drift

The Fast & The Furious : Tokyo Drift est unique dans la série. C’est non seulement le seul long-métrage dans lequel Paul Walker ne reprend pas le rôle de Brian O’Conner, mais son histoire se déroule dans le futur, en dehors de la chronologie des autres films. Ce chapitre introduit (et fait mourir) le personnage de Han, que les fichiers de la police identifieront plus tard comme Han Seoul-Oh, un clin d’œil à Star Wars. Fast & Furious 7 sera le premier volet à prendre place après les événements de Tokyo Drift

4. Des autos qui ont de la personnalité

Fast & Furious 6

Il est toujours difficile de choisir quelles voitures personnifieront le mieux les héros à chaque nouveau film. Dans Fast & Furious 6, Dom conduit une Daytona 1969, un Charger de Dodge si rapide qu’il a été banni du circuit Nascar en 1971, symbolisant ainsi le muscle américain et le côté hors-la-loi du personnage de Vin Diesel. Comme il était impossible pour la production de se payer neuf de ces automobiles de collection (qui se vendent un demi-million de dollars chacune), ce sont des répliques qu’on peut voir à l’écran. 

3. Conduite européenne

Fast & Furious 6

La majeure partie de Fast & Furious 6 a été tournée à Londres durant les Olympiques. C’est seulement la troisième production de l’histoire du cinéma qui obtient l’autorisation de tourner au légendaire Piccadilly Circus. L’équipe pouvait arrêter la circulation deux minutes à chaque heure pour filmer leur scène. Lors du tournage dans une banlieue du nord de la ville, Dwayne Johnson a fait fuir des jeunes qui tentaient de voler du matériel dans une camionnette en surgissant vêtu d’un gilet pare-balles du FBI et d’une fausse mitraillette à la main.

2. Jouer dans le trafic

Fast & Furious 6

Il y a un grand nombre de véhicules de rêve dans chacun des films de la franchise, mais une bonne partie de ces voitures ne survivent pas au tournage. 78 automobiles ont pris le chemin de la "cour à scrap" pour The Fast and the Furious, 130 pour 2 Fast 2 Furious, 249 pour The Fast and the Furious : Tokyo Drift, 190 pour Fast & Furious, et 260 pour Fast Five. L’amas de carcasses sera encore plus volumineux dans le nouveau film qui prend l’affiche, puisqu’il met en vedette le « Flip Car », une Formule 1 modifiée avec une benne à l’avant pour mieux fendre le trafic.

1. Rapide et Insidieux

James Wan

Justin Lin, qui a réalisé tous les films de la franchise depuis Tokyo Drift, ne sera pas derrière la caméra pour le septième opus prévu pour l’été 2014. C’est James Wan, mieux connu dans le milieu de l’horreur avec des productions comme Saw ou Insidious, qui a été choisi pour réaliser Fast & Furious 7. Le retour de Vin Diesel, Paul Walker et Dwayne Johnson est déjà confirmé pour ce long-métrage dont l’action devrait se déplacer au Moyen-Orient et à Tokyo. Jason Statham sera aussi de la distribution.