10 choses que vous ne savez peut-être pas sur Iron Man

Le générique québécois du dessin animé d’Iron Man a longtemps chanté que « Tony Stark est un drôle de gars, c’est un homme d’affaires qui ne sourit pas ». Le personnage créé en 1963 a bien changé à travers les années, mais c’est toujours l’un des super-héros les plus complexes de l’univers Marvel. Alors qu’un nouveau chapitre de ses aventures prend l’affiche, voici 10 choses que vous ne savez peut-être pas sur l’homme incroyable.

10. Le vrai Tony Stark

Howard Hugues

Le personnage de Tony Stark est calqué sur Howard Hugues. Philanthrope, producteur de films, aviateur, Hugues était l’homme le plus riche et adulé de son époque, jusqu’à ce qu’un accident d’avion éveille en lui de profonds troubles mentaux. Il passera les 30 dernières années de sa vie loin du reste du monde et de toute forme d’hygiène. Ce n’est donc pas un hasard si le père d’Iron Man se prénomme Howard.
 
L’histoire d’Howard Hugues est racontée dans le film The Aviator de Martin Scorsese. 
 

9. Un projet longtemps mijoté

Sammuel Jackson

Il aura fallu dix-huit années entre le moment où les droits ont été achetés en 1990 et la sortie du premier Iron Man. Durant ce temps, plusieurs réalisateurs ont été associés au projet. On a même approché Quentin Tarantino pour écrire et réaliser le long-métrage. Difficile d’imaginer le résultat, si ce n’est que Tony Stark aurait probablement exigé un Big Kahuna Burger après sa libération plutôt qu’un Whopper, et que Nick Fury serait peut-être apparu plus tôt.
 

8. Changement de garde

John Favreau

Le réalisateur des deux volets précédents, Jon Favreau, a cédé sa place pour Iron Man 3. Il reprend le rôle d’Happy Hogan, et compare son expérience sur le plateau à celle « d’un grand-père qui n’a pas besoin de changer la couche du bébé mais peut quand même jouer avec lui ». La réalisation a été confiée à Shane Black. Ce dernier est habitué de mélanger action explosive et humour, puisqu’il a scénarisé les longs-métrages de la série Lethal Weapon. Black est passé derrière la caméra pour la première fois avec Kiss Kiss Bang Bang, dans lequel Robert Downey Jr. détenait le rôle principal.  
 

7. Un Avenger chez les A.A.

Iron Man

Tony Stark a succombé à deux reprises à l’alcoolisme. Pour Iron Man 3, Shane Black voulait utiliser des éléments du « Diable en bouteille », un arc narratif des bandes dessinées qui relate son premier combat contre l’alcool, mais Disney (le nouveau propriétaire des studios Marvel) préférait que le sujet soit laissé de côté, afin que l’œuvre convienne aux plus jeunes. On peut supposer que c’est aussi pour ne pas rappeler de mauvais souvenirs à Robert Downey Jr., dont les problèmes de dépendance ont longtemps défrayé la manchette. 
 

6. La suite de deux films 

Iron Man

Le long-métrage continue à la fois l’histoire d’Iron Man 2 et celle de The Avengers. Les franchises Marvel sont de moins en moins étanches, et les événements d’Iron Man 3 risquent d’avoir des répercussions sur les autres productions du studio. Des indices laissent déjà entendre que Don Cheadle portera l’armure de War Machine pour The Avengers 2. Si vous allez voir Iron Man 3 au cinéma, il vaut la peine de rester jusqu’à la fin du générique pour une scène bonus mettant en vedette un autre super-héros dont je tairai l’identité l’ici. 
 

5. Un tournage « Epic »

Jeu Iron Man

Une partie du tournage s’est déroulée aux bureaux d’Epic Games. Selon le tweet d’un employé, un immense sapin de Noël a été installé devant les studios des créateurs de Gears of War pour la scène. On espère qu’ils ont profité de l’occasion pour discuter de l’avenir des jeux vidéo de la franchise, puisque les deux incursions précédentes d’Iron Man dans le monde vidéo ludique n’ont pas connu le succès des blockbusters qu’ils accompagnaient.
 
Il n’y a rien de prévu pour les consoles cette fois-ci, mais Iron Man 3 : The Official Game est présentement disponible pour iOS et Android.
 

4. Le Mandarin, c’est plus qu’un buffet 

Mandarin
 
Iron Man 3 introduit le Mandarin, le pire ennemi de Tony Stark. Le vilain est attendu depuis longtemps par les fans, mais comme ses dix bagues extraterrestres ne seront pas de la partie pour cette adaptation qui se veut plus réaliste, il est difficile de prévoir leur réaction. C’est Ben Kingsley qui incarne le terroriste. Le comédien a confié s’être inspiré d’Oussama ben Laden pour sa performance, que certains comparent déjà à celle d’Heath Ledger dans le rôle du Joker. 
 

3. Des chinoiseries 

Iron Man en Chine

Même si le vilain d’Iron Man 3 est d’origine chinoise (du moins dans les bandes dessinées), ça n’a pas empêché la société pékinoise DMG Entertainement de coproduire le long-métrage. Une partie du tournage a pris place en Chine, et plusieurs comédiens locaux y ont participé, dont Wang Xueqi, qui interprète le Docteur Wu. Ne clignez pas des yeux trop longtemps, puisqu’il n’apparaît que dix secondes dans la version internationale du film. Le montage destiné à la Chine contient quatre minutes supplémentaires. Souhaitons que les deux versions se retrouvent sur l’édition Blu-ray. 
 

2. Iron Man 3 contre Internet 2.0

Iron Man

Le blockbuster est lancé en territoire nord-américain ce vendredi, mais avant même sa sortie en salle, Iron Man 3 s’est mérité la troisième position des films les plus téléchargés cette semaine, juste derrière Jack Reacher et The Last Stand. Ça ne semble pas avoir trop nui au long-métrage, qui a récolté des recettes de 195.3 millions de dollars lors de la première fin de semaine à l’international, brisant ainsi le record établi l’an dernier par The Avengers.
 

1. La famille Stark 

Eureka
 
Les adeptes de la série télévisée Eureka ont sûrement détecté des similitudes entre Nathan Stark et le personnage créé par Stan Lee. Le comédien Ed Quinn a confirmé lors d’une entrevue que son rôle représentait effectivement un clin d’œil à Tony Stark. J’ai contacté George R.R. Martin pour savoir si les Stark de Winterfell avaient une quelconque parenté avec le héros de Marvel, mais j’attends toujours qu’un corbeau me livre sa réponse…