10 choses que vous ne savez peut-être pas sur les Transformers

par Patrick Robert le 27 juin 2014

Il y a maintenant trois décennies que la lutte entre les Autobots et les Decepticons fait rage. Alors que le combat reprend de plus belle dans Age of Extinction, le dernier film de Michael Bay, voici 10 choses que vous ne savez peut-être pas sur les Transformers.

1. Histoire de jouets

Transfromers

À l’inverse des films populaires qui finissent par avoir droit à toute une panoplie de produits dérivés, les Transformers ont commencé leur carrière comme une simple ligne de jouets, lancée en collaboration par Hasbro et la compagnie japonaise Takara au début des années ‘80. Il s’agit aujourd’hui de la 13e franchise la plus lucrative du cinéma. C’est sans compter les bande-dessinées, les séries animées, les jeux vidéo, et bien sûr, les jouets.

2. Welcome to the machine

War for Cybertron

Natifs de Cybertron, les Transformers se divisent en deux factions : les Autobots (diminutif de « Autonomous Robotic Organisms »), et les méchants Decepticons. Les deux groupes se livrent une bataille sans merci depuis des millions d’années. Cherchant de nouvelles sources d’énergie suite à la destruction de leur planète, les robots se sont écrasés sur Terre à l’époque préhistorique. C’est une éruption volcanique en 1984 qui les a extirpés de leur longue hibernation.

3. Jaune mécanique

Transformers: Age of Extinction

Les Transformers possèdent tous une forme « alternative » leur permettant de se muer en véhicules (voiture, camion, tank, avion, etc.), et parfois en objets usuels. Dans les dessins animés originaux, Bumblebee se transformait en Beetle de Volkswagen. Afin d’éviter les comparaisons avec Herbie, l’amour de coccinelle des films de Disney, Michael Bay a plutôt opté pour une Camaro, dont on a modifié la carrosserie pour respecter le modèle 2014 de Chevrolet dans Age of Extinction.

4. Portrait-robot

Michael Bay sur le plateau de Transformers: Age of Extinction

Michael Bay a initialement refusé de réaliser le Transformers de 2007, allant jusqu’à qualifier le projet de « stupide publicité de jouets ». C’est l’envie de travailler avec le producteur, un certain Steven Spielberg, qui l’a finalement convaincu de prendre en main l’adaptation cinématographique. S’il est devenu un immense fan de la franchise, Bay ne connaissait pratiquement rien des robots extraterrestres avant ce premier film. Il avoue que Bonecrusher est son Transformer préféré.

5. Un divertissement explosif

Transformers: Age of Extinction

Michael Bay est réputé pour ses explosions, et pour cause. Dans les trois premiers films des Transformers réunis, on en compte 622, ce qui représente une moyenne de 1.4 explosion à la minute. Avec toutes les détonations et les débris projetés sur le plateau de tournage, la caméra devait souvent être placée dans une cage de verre, ce qui fît dire à la blague à Shia LaBeouf que le précieux matériel était bien protégé, contrairement aux acteurs, qui eux, sont plus faciles à remplacer.

6. Bouche Bay

Parcours scénique des Transformers

Michael Bay avait annoncé qu’il laisserait sa place pour Age of Extinction. On lui cherchait toujours un remplaçant lorsque le cinéaste a visité le parc d’attractions d’Universal en Floride. C’est en apercevant la file devant le parcours scénique des Transformers, s’allongeant sur l’équivalent de trois pâtés de maison, que Bay a réalisé qu’il n’était pas prêt à quitter une franchise suscitant autant d’engouement auprès du public. 

7. Traitement antirouille

Transformers: Age of Extinction

Age of Extinction délaisse Sam Witwicky pour suivre le personnage de Cade Yeager (Mark Wahlberg) et de sa fille Tessa (Nicola Peltz). Le réalisateur précise toutefois qu’il ne s’agit pas d’un reboot, mais bien d’un simple « dépoussiérage » de la franchise. Ce plus récent chapitre prend place quatre ans après la bataille finale de Dark of the Moon, et plusieurs Transformers des films précédents font un retour, dont Brains, Ratchet, Bumblebee, et évidemment, Optimus Prime.

8. Parler d'une seule voix

Transformers: Age of Extinction

En trente années d’existence, bien des choses ont changées dans le monde des Transformers, mais peu importe le médium, ou le passage du temps, une constance demeure : Peter Cullen assume immanquablement le rôle d’Optimus Prime, dans une performance inspirée de l’acteur américain John Wayne. Maintenant âgé de 73 ans, le comédien natif de Montréal (et véritable légende du milieu de l’animation) prête encore sa voix au chef des Autobots dans Age of Extinction.

9. L'arrivée des Dinobots

Transformers: Age of Extinction

Lors d’un sondage mené auprès des amateurs de la série pour savoir quels Transformers devaient apparaître dans Revenge of the Fallen, les Dinobots sont arrivés en deuxième position avec 16% du vote populaire, quatre points derrière Soundwave. Il aura fallu patienter jusqu’à Age of Extinction pour qu’ils fassent enfin leur apparition au grand écran, mais l’attente en valait la peine. En effet, si robots et dinosaures sont passablement cools séparément, difficile de battre la combinaison des deux!

10. Made in China

Transformers: Age of Extinction

Afin de maximiser les revenus, la production de Age of Extinction s’est déplacée en Chine. En octobre 2013, lors du tournage à Hong Kong, Michael Bay a été frappé au visage par les frères Mak, deux escrocs qui lui réclamaient 13 000 dollars U.S. en guise de dédommagement pour les pertes encourues par les commerces locaux. Le réalisateur n’a pas porté plainte, ce qui n’a pas empêché les deux hommes de recevoir une peine de prison pour assaut, chantage, et pour avoir ternie l’image du pays.