10 choses que vous ne savez peut-être pas sur The Hunger Games

Panem s’apprête à vivre une Tournée de la victoire mémorable et une insurrection qui embrasera peu à peu tous ses districts dans Hunger Games : L'embrasement. Pour vous aider à patienter jusqu’à la sortie très attendue de la suite des aventures de Katniss Everdeen, voici dix choses que vous ne savez peut-être pas sur The Hunger Games.

1. Des gladiateurs modernes

The Hunger Games : Catching Fire

En zappant d’une chaîne à l’autre, les images d’une émission de téléréalité se sont superposées à celle de la guerre en Irak, donnant ainsi à Suzanne Collins l’idée d’un futur dystopique où des jeux télévisés mortels serviraient à divertir et à contrôler la population. The Hunger Games s’inspire aussi de la mythologie grecque, dont l’histoire du roi Minos qui, tous les neuf ans, demandait un tribut de sept jeunes garçons et sept jeunes filles pour les jeter en pâture au Minotaure.

2. The Hunger Games : l'engouement

Hunger Games Trilogy

Alors que Suzanne Collins n’avait vendu que 180 000 copies de ses romans, la productrice Nina Jacobson a tenté de convaincre quelques studios de porter The Hunger Games à l’écran, mais la plupart trouvaient l’histoire trop sombre et violente pour un public adolescent. Elle a donc décidé d’acquérir les droits et de produire elle-même le film. Tandis que Catching Fire est sur le point de prendre l’affiche, plus de cinquante millions d’exemplaires de la trilogie ont été écoulés seulement aux États-Unis, battant le record d’Harry Potter.

3. Panem

The Hunger Games

La nation fictive où prend place l’action de Hunger Games se nomme Panem. Il s’agit d’une référence directe à l’expression de la Rome antique « Panem et circenses », qui se traduit en français par « du pain et des jeux ». On sait que Panem se trouve sur le continent Nord-Américain, dont une bonne partie a été submergé par l’élévation du niveau de la mer. On s’entend pour placer le Capitole dans les rocheuses actuelles, probablement à Aspen au Colorado. Le District 12 d’où vient Katniss se situerait dans les Appalaches, quelque part au Kentucky ou en Virginie-Occidentale.

4. La rançon de la gloire

The Hunger Games : Catching Fire

On a considéré plusieurs comédiennes pour incarner Katniss Everdeen à l’écran, dont Chloë Grace Moretz, Emily Browning et Jodelle Ferland. Quand on a lui a offert le rôle, Jennifer Lawrence, qui n’avait jamais participé à un blockbuster auparavant, a mis un bon trois jours avant de donner sa réponse. L’actrice a reçu un cachet de 500 000 dollars pour sa performance dans le premier Hunger Games. Un Oscar plus tard, sa participation à Catching Fire lui vaudra 20 fois plus, soit 10 millions de dollars.

5. Une lettre qui se passe de présentation

The Hunger Games : Catching Fire

Les romans de Suzanne Collins s’adressent principalement aux adolescents, mais plusieurs de ses lecteurs possèdent un âge vénérable, parmi lesquels le légendaire Donald Sutherland. Lorsque le comédien a appris qu’une adaptation cinématographique se préparait, il a envoyé une lettre des trois pages au réalisateur Gary Ross dans laquelle il parlait du pouvoir, du tueur en série Ted Bundy, et de sa vision pour le rôle du président Coriolanus Snow. Sutherland considère The Hunger Games comme le film américain le plus significatif des dernières années.

6. Réaliser l'impossible

Tournage de The Hunger Games : Catching Fire

Après avoir signé le premier Hunger Games, Gary Ross s’est retiré de la franchise en évoquant les contraintes de temps. Plusieurs personnes ont été pressenties pour prendre le relais, dont David Cronenberg, Joe Cornish et Duncan Jones, mais moins de deux semaines après l’annonce du départ de Ross, on confirmait l’embauche de Francis Lawrence (aucun lien de parenté avec Jennifer) pour réaliser Catching Fire. Lawrence s’est fait connaître avec des films comme I Am Legend, Constantine, et Water for Elephants

7. Descendre dans l'arène

The Hunger Games : Catching Fire

Francis Lawrence a choisi de laisser tomber la caméra à l’épaule nerveuse qui caractérisait le premier Hunger Games. Le tournage des jeux s’est déplacé des forêts de la Caroline du Nord à Hawaï pour cette suite. Une bonne heure de Catching Fire se déroule dans l’arène, et pour différencier ces scènes d’action du reste du film, elles ont été tournées avec des caméras IMAX. Disposant de 56 millions de dollars supplémentaires en budget, ce second volet promet des visuels encore plus spectaculaires.

8. Jeanne d'Arc

The Hunger Games

En plus de partager plusieurs traits communs avec Jeanne d’Arc, Katniss Everdeen est réputée pour sa maîtrise du tir à l’arc. Contrairement à son personnage, Jennifer Lawrence est plutôt maladroite. Durant le tournage de Catching Fire à Hawaï, un arc de 8000 dollars qu’elle avait laissé sur la plage a été emporté par la marée avant d’être retrouvé un peu plus tard par l’équipe de production. Elle s’est aussi frappée au visage avec l’arme pendant une course, provoquant une surdité partielle de quelques jours.

9. Woody le clown

The Hunger Games : Catching Fire

En entrevue, l’équipe de Catching Fire a confié que Woody Harrelson (qui reprend à nouveau le personnage d’Haymitch) est un farceur qui passe son temps à essayer de déconcentrer ses partenaires lorsqu’il ne participe pas à une scène. Sur le plateau de tournage, il s’est moqué du manque de professionnalisme de Liam Hemsworth après l’avoir lui-même fait décrocher à plusieurs reprises, et aurait dit à la blague qu’on devrait reprendre l’Oscar de Jennifer Lawrence après que celle-ci ait oublié une réplique.

10. Une trilogie en quatre parties

The Hunger Games : Catching Fire

Même si l’histoire de The Hunger Games s’étend sur trois romans, nous aurons droit à quatre long-métrages, puisque le dernier livre, Mockingjay, sera divisé en deux parties. Les deux prochains volets seront également sous la direction de Francis Lawrence, et le tournage a d’ailleurs déjà commencé. On sait que Julianne Moore joindra la distribution dans le rôle de la présidente Alma Coin. Le troisième film de la série est prévu pour novembre 2014, et la conclusion pour novembre 2015.