10 choses que vous ne savez probablement pas sur Batman : Arkham Origins

1- Des nouvelles voix pour Batman et Joker

 
Depuis la série  Batman: The Animated series des années 90, c’est Kevin Conry et Mark Hamill (Luke Skywalker!) qui font les voix de Batman et Joker respectivement, incluant les deux premiers volets de la série de jeux Arkham. Après Arkham City, Mark Hamill a annoncé que c’était sa dernière prestation en tant que voix du Joker. Dans Origins, c’est Troy Baker qui prend la relève. Le voici qui lit un monologue du Joker devant une foule ravie au New York Comic Con!
 
 

2- L’origine du Joker et Harley Quinn

 
Dans un chapitre du jeu, on a l’opportunité de jouer en tant que Joker. La séquence est en fait une adaptation de l’origine du Joker qu’on retrouve dans la bande dessinée The Killing Joke. La psychiatre à laquelle le Joker raconte son histoire est celle qui deviendra Harley Quinn dans Arkham  Asylum et Arkham City.
 
 

3- Référence à la série des années 60

 
Alors que Batman se retrouve devant un modèle réduit du bateau du Pingouin, celui-ci explique que son nom original était le Olivia B. Meredith. C’est une référence à Oliver Burgess Meredith, l'acteur qui jouait le Pingouin dans la série des années 60. (À partir 7:20 dans la vidéo)
 
 

4- Le lieu de la mort des parents de Bruce Wayne

 
Il est possible de retourner à l’endroit où les parents de Bruce Wayne ont été tués, alors qu’ils sortaient d’un cinéma.
 
 

5- Nombreux caméos subtils

 
Si vous n’êtes pas un connaisseur de l’univers de DC Comics, il est fort possible que vous n’ayez pas remarqué les nombreuses références à des personnages familiers des bandes dessinées de Batman et de DC Comics en général. Il y a notamment des références à Green Arrow, Robin et plusieurs autres.
 
 

6- Copperhead n’était pas une femme

 
Bien que le personnage de Copperhead était un homme dans les bandes dessinées, le personnage est une femme dans Origins. Ses mouvements ont été capturés en studio par trois femmes différentes, dont une acrobate du Cirque du Soleil! DC Comics a annoncé que le personnage sera ré-introduit dans les « comic books » en tant que femme.
 
 

7- Une scène après le générique

 
Après le générique, il y a une scène où Deathstroke reçoit la visite d’agents du gouvernement, apparemment pour le recruter pour le Suicide Squad. Dans l’univers de DC Comics, le Suicide Squad consiste en une équipe de supervillains qui accomplissent des missions pour le gouvernement en échange de leur liberté. La scène pourrait indiquer leur présence dans le prochain jeu de Batman.
 
 

8- Les secrets de la Batcave

 
La Batcave regorge de petites références subtiles à l’univers de Batman et DC Comics, aux autres jeux Arkham et même aux différents films. 
 
 

9- Jingle Bells, Batman Smells

 
La parodie de la chanson Jingle Bells « Jingle bells, Batman smells » peut être entendue dans le jeu. Cette parodie existerait depuis les années 60, mais elle a été popularisée par Bart Simpson dans un épisode de Les Simpsons. Elle était également chantée par le Joker (avec la voix de Mark Hamill) dans un épisode de Batman: The animated series.
 
 

10- Une équipe montréalaise

 
Contrairement aux deux premiers volets de la série, ce n’est pas Rocksteady qui a conçu Arkham Origins, c’est l’équipe de WB Montréal! D’ailleurs, on peut voir dans le jeu du « Street art » de l’artiste montréalais Omen.  Voici un aperçu de la création des cinématiques. Les mouvements des personnages sont joués par des acteurs et capturés directement sur ordinateur. Ce ne sont pas les mêmes acteurs qui font les voix et les mouvements!