10 choses à savoir absolument sur Avatar

par Patrick Robert le 2 octobre 2015

En plus de repousser les limites des effets spéciaux au cinéma, James Cameron a fracassé de nombreux records avec la sortie d’Avatar en 2009. En hommage à cette fable de science-fiction à saveur écologique, voici 10 choses que vous ne saviez peut-être par sur le film.

En avance sur son temps

Avatar

Crédit photo: 20th Century Fox

 

Les premières versions du scénario d’Avatar sont écrites dès 1990, mais, considérant que la technologie de l’époque n’est pas assez avancée pour rendre sa vision à l’écran, James Cameron met le projet sur les tablettes. C’est en voyant Gollum dans le second Seigneur des Anneaux en 2002 qu’il constate que les effets spéciaux ont assez évolué pour lui permettre de réaliser son ambitieux film. 

Des amérindiens du cosmos

Avatar

Crédit photo: 20th Century Fox

 

En entrevue, James Cameron a admis que la plus grosse influence derrière l’intrigue d’Avatar est… le film d’animation Pocahontas de Disney! Dans les deux histoires, on retrouve en effet une princesse indigène qui tombe amoureuse d’un soldat ennemi. Les deux héros vont jusqu’à partager les mêmes initiales, soit John Smith dans Pocahontas, et Jake Sully dans Avatar.

La route du succès

Avatar

Crédit photo: 20th Century Fox

 

Plusieurs comédiens tentent de décrocher le rôle de Jake Sully, parmi eux on retrouve Matt Damon, Jake Gyllenhaal, et Chris Pine (qui considère qu’il s’agit de la pire audition de sa carrière), mais James Cameron choisit plutôt un acteur relativement peu connu, dans le but de rendre plus crédible le côté « ordinaire » du héros. Au moment d’obtenir le rôle principal dans Avatar, Sam Worthington dormait dans sa voiture.

In the Na'vi

Avatar

Crédit photo: 20th Century Fox

 

L’acteur Michael Biehn, qui a souvent travaillé avec James Cameron, était initialement pressenti pour jouer l’infâme colonel Miles Quaritch dans Avatar, mais comme Sigourney Weaver venait de rejoindre la distribution et que le réalisateur craignait qu’en réunissant à nouveau les deux comédiens, le film ne rappelle trop son Aliens, le retour de 1986, il donne finalement le rôle à Stephen Lang.

Les mots bleus

Avatar

Crédit photo: 20th Century Fox

 

La production d’Avatar a fait appel au linguiste de l’université de la Californie, Paul R. Frommer, afin qu’il invente une langue extraterrestre qui ne ressemblerait à aucune de celles parlées sur Terre, mais qui serait quand même facile d’apprentissage pour les comédiens. Frommer a donc créé de toutes pièces les quelque 1000 mots composant le vocabulaire des Na’vi dans le film.

Soigner son image

Avatar

Crédit photo: 20th Century Fox

 

Le tournage d’Avatar avec les comédiens n’a duré que quatre mois au total, mais il aura fallu quatre années de travail pour finaliser le film. La majeure partie de ce temps fût consacrée à l’animation, et aux images de synthèse. Il fallait en moyenne 47 heures pour effectuer le rendu d’une simple image. À elle seule, l’animation du visage de Neytiri (Zoe Saldana) a nécessité une année complète. 

Un débat animé

Avatar

Crédit photo: 20th Century Fox

 

On a parfois l’impression de visionner un film d’animation en regardant Avatar, et pour cause. Sur les 162 minutes que dure le long-métrage de James Cameron, seulement 40% de l’ensemble est constitué de vraies séquences filmées, et 60% est généré à partir d’images de synthèse. Même la fumée des quelques cigarettes que fume le docteur Grace Augustine (Sigourney Weaver) a été créée par ordinateur. 

Capturer le moment

Avatar

Crédit photo: 20th Century Fox

 

Avatar est le premier film 3D à se voir récompenser aux Oscars, mais pas pour le jeu de ses comédiens. Selon James Cameron, si Zoe Saldana n’a pas été nommée dans la catégorie « meilleure actrice de soutien » cette année-là, c’est uniquement parce que l’académie est incapable de faire la distinction entre la capture de mouvement, qui utilise pleinement la performance de l’acteur, et l’animation traditionnelle.

De nouveaux sommets

Avatar

Crédit photo: 20th Century Fox

 

Jusqu’en 2009, Avatar trônait au sommet des productions cinématographiques les plus dispendieuses de tous les temps, avec un budget avoisinant les 280 millions de dollars. En récoltant 2.7 milliards de dollars en recettes, le long-métrage a brisé le record de 2.1 milliards détenu précédemment par Titanic (une autre réalisation de James Cameron), pour devenir le film le plus lucratif de l’histoire du cinéma.

La boîte de Pandora

Avatar

Crédit photo: 20th Century Fox

 

Vu l’énorme succès commercial d’Avatar, ce n’est pas une, mais bien trois suites qui verront le jour dans les prochaines années. James Cameron, qui n’a réalisé aucun autre film depuis 2009, travaille présentement sur le premier volet de cette trilogie. On devrait donc revoir Sam Worthington et Zoe Saldana dans Avatar: Manifest Destiny, le prochain opus dont la sortie est prévue pour décembre 2017.

Catégories