10 choses à savoir absolument sur la franchise Alien

par Patrick Robert le 25 septembre 2015

Avec son parfait mélange d’horreur et de science-fiction, Alien, le huitième passager a consacré le talent du réalisateur Ridley Scott, en plus de marquer profondément la culture populaire. Bien que le premier film soit paru en 1979, voici dix choses que vous ne saviez peut-être pas sur la franchise.

Place aux femmes

Alien, le huitième passager (v.o. : Alien)

Crédit photo: 20th Century Fox

 

 

Même si le scénariste Dan O’Bannon a écrit tous les personnages d’Alien, le huitième passager pour être joués sans distinction par un homme ou une femme, Ridley Scott cause la surprise en choisissant Sigourney Weaver plutôt qu’un acteur masculin pour incarner le lieutenant Ripley. Peu connue à l’époque, Weaver sera la première d’une longue lignée des femmes bottant des culs au cinéma.

Xénomorphologie

Necronomicon IV

Crédit photo: H.R. Giger

 

 

Les redoutables xénomorphes de la série Alien ont été conçus par H.R. Giger, qui s’est inspiré de sa lithographie Necronomicon IV (voir photo) pour le concept des créatures. La relation entre l’artiste visuel et la franchise cinématographique a connue des hauts et des bas au fil des années : Giger a même dû se battre en cour, simplement pour que son nom apparaisse au générique d’Alien, la résurrection.

Le physique de l'emploi

Photo de tournage d'Alien, le huitième passager (v.o. : Alien)

Crédit photo: 20th Century Fox

 

 

Bien qu’il en soit la vedette, on ne voit le xénomorphe que pour un total de quatre minutes dans Alien, le huitième passager. Peter Mayhew (Chewbacca) auditionne pour le rôle, mais c’est Bolaji Badejo, un étudiant nigérien en graphisme mesurant près de sept pieds, qui est finalement choisi. À cause de la queue du costume, Badejo ne pouvait s’assoir durant les journées de tournage. Il s’agit de son seul et unique film.

Un accouchement douleureux

Alien, le huitième passager (v.o. : Alien)

Crédit photo: 20th Century Fox

 

 

Atteint de la maladie de Cronh, Dan O’Bannon souffre de douleurs à l’estomac intenses lors de l’écriture d’Alien, le huitième passager. C’est ce qui lui donne l’idée de la scène où John Hurt « accouche » d’un xénomorphe. Les autres comédiens n’ont pas été mis au courant des détails au moment du tournage; la réaction de surprise de Veronica Cartwright (Lambert) lorsqu’elle est aspergée de sang est donc entièrement authentique.

Mettre ses oeufs dans le même panier

Alien, le huitième passager (v.o. : Alien)

Crédit photo: 20th Century Fox

 

 

Pas moins de 130 œufs extraterrestres ont été fabriqués pour les besoins d’Alien, le huitième passager. Afin de leur donner une texture réaliste, l’intérieur était constitué d’estomacs et de cœurs de bœufs. Les lasers bleus illuminant la scène ont été prêtés à la production par le groupe The Who, qui pratiquait son spectacle dans le studio voisin. L’un des œufs utilisés dans le film est aujourd’hui exposé au Smithsonian de Washington. 

Une ambiance glaciale

Aliens, le retour (v.o. : Aliens)

Crédit photo: 20th Century Fox

 

 

Lorsqu’il a été engagé pour réaliser Aliens, le retour, James Cameron s’est buté à l’hostilité de l’équipe de production à Londres, dont la plupart avaient travaillé sur le premier long-métrage avec Ridley Scott. Pour les convaincre de ses compétences et gagner leur respect, Cameron organise un visionnement privé du Terminateur, mais la majorité des membres de l’équipe ne daigne même pas se présenter à la projection.

Film catastrophe

Alien 3

Crédit photo: 20th Century Fox

 

 

Toute première expérience de David Fincher derrière la caméra, le tournage d’Alien 3 a dû être interrompu durant trois semaines afin de réécrire le scénario. À cause des changements constants dans l’histoire, des décors ayant coûté sept millions de dollars n’ont jamais été utilisés. Fincher est d’ailleurs le seul des quatre réalisateurs ayant refusé de faire une piste de commentaires pour la sortie de l’anthologie en 2013.

La rançon de la gloire

Alien, la résurrection (v.o. : Alien: Resurrection)

Crédit photo: 20th Century fox

 

 

Dans les premières versions du scénario d’Alien, la résurrection, c’est le personnage de Newt, la jeune fille du second long-métrage jouée par Carrie Henn, qui se faisait cloner par les scientifiques et non pas Ripley, mais les auteurs ont modifié l’histoire après que Sigourney Weaver ait accepté de reprendre son célèbre rôle pour la coquette somme de 11 millions de dollars, soit l’équivalent du budget total du film original de 1979. 

Des monstres sacrés

AVP : Alien vs Prédateur (v.o. : AVP: Alien vs Predator)

Crédit photo: 20th Century Fox

 

 

En 2002, Ridley Scott et James Cameron élaborent quelques idées pour un cinquième Alien (qui seront reprises dans Prometheus). Apprenant que les producteurs travaillent sur un croisement opposant le xénomorphe au Prédateur, Cameron se retire, déclarant que ce film « va tuer la série ». Contre toute attente, AVP : Alien vs Prédateur sera le volet le plus lucratif des deux franchises, avec des recettes de 172 millions de dollars. 

Une lutte éternelle

Alien 5

Crédit photo: Neill Blombkamp

 

 

Tandis qu’il travaille avec Sigourney Weaver sur Chappie, Neill Blomkamp (le réalisateur de District 9) et l’actrice discutent de leurs idées pour un nouveau Alien. Quand les esquisses commandées par le cinéaste sont dévoilées sur les réseaux sociaux, la réaction est si enthousiaste que la 20th Century Fox contacte Blomkamp et lui confie la réalisation du prochain opus de la série, qui devrait paraître en 2017.