10 choses à savoir absolument sur L'Arme fatale (v.o. : Lethal Weapon)

par Patrick Robert le 19 mai 2017

Grâce à son mélange d’action et de comédie, sans oublier son fameux duo de policiers, le film L’Arme fatale est devenu un véritable classique du genre, et bien que le premier des quatre films soit paru il y a déjà trente ans, voici 10 choses que vous ne saviez peut-être pas sur la franchise.

 

1. Presque réalisé par Spock

Warner Bros. Pictures

Les quatre longs-métrages de la franchise ont tous été réalisés par Richard Donner (Superman, Les Goonies, etc.), mais avant qu’il ne décroche le contrat, les studios ont d’abord approché Leonard Nimoy qui, mal à l’aise devant la violence du scénario, a préféré tourner la comédie Trois hommes et un bébé (v.o. : Three Men and A Baby).

 

2. Bruce Gibson ou Mel Willis?

Warner Bros. Pictures

Le personnage de Martin Riggs a initialement été proposé à Bruce Willis, qui l’a refusé, tandis que Mel Gibson a décliné le rôle de John McClane dans Piège de cristal. Plus étrange encore, le scénario de Marche ou crève : vengeance définitive (le troisième Die Hard) a originalement été écrit comme une suite à L’Arme fatale

 

3. D’un flic à l’autre

Warner Bros. Pictures

Pour la seconde fois, Mel Gibson interprète un policier cinglé ayant perdu sa femme dans un accident de voiture dans L’Arme fatale, mais contrairement à Mad Max, pour lequel il n’a été payé que 10 000$, l’acteur a obtenu 30 millions de dollars pour sa participation au quatrième film de la série, le plus gros cachet jamais vu à l’époque.

 

4. Un suicide artistique

Warner Bros. Pictures

Afin d’augmenter l’intensité dramatique de sa performance lors de la scène de suicide du premier L’Arme fatale, Mel Gibson a demandé qu’on laisse une vraie balle dans le chargeur de son pistolet. Le truc a fonctionné, puisqu’en voyant cette scène, Franco Zeffirelli a décidé d’engager Gibson pour son Hamlet sans autre forme d’audition.

 

5. Une drôle de coïncidence

Warner Bros. Pictures

Durant le premier L’Arme fatale, Roger Murtaugh (Danny Glover) raconte comment il a été sauvé par un autre soldat lors de la célèbre bataille de Ia Drang au Vietnam. Quinze ans plus tard, en 2002, Mel Gibson jouera le colonel Moore dans le film Nous étions soldats (v.o. : We Were Soldiers), qui raconte précisément cette même bataille.

 

6. Happy Hour

Warner Bros. Pictures

Les problèmes de consommation d’alcool de Mel Gibson, notoires aujourd'hui, ont commencé lors du tournage de L’Arme fatale 2. Le réalisateur Richard Donner s’est dit stupéfait de constater que l’acteur buvait une caisse de bière chaque matin pour déjeuner, vantant du même souffle son professionnalisme, et… sa ponctualité!

 

7. Les héros ne meurent jamais

Warner Bros. Pictures

Dans le scénario original du second L’Arme fatale, le personnage de Martin Riggs mourrait à la fin. Le réalisateur a même tourné deux finales différentes, l’une dans laquelle le détective décède et l’autre dans laquelle il survit, mais il a évidemment opté pour le « happy ending », ce qui lui permettra de signer deux autres suites.

 

8. L’homme d’un million de dollars

Warner Bros. Pictures

Le personnage de Leo Getz n’était pas censé être du troisième L’Arme Fatale, mais le réalisateur a fait venir Joe Pesci à la toute dernière minute pour ajouter un peu plus d’humour au long-métrage. Toutes ces scènes ont été filmées après coup, et le comédien a reçu un million de dollars pour une seule semaine de tournage.

 

9. Passeport pour l’Amérique

Warner Bros. Pictures

Comme il ne joue jamais les méchants au cinéma, Jackie Chan a refusé d’incarner Wah Sing Ku dans L’Arme fatale 4, ce qui a permis à Jet Li de décrocher son premier rôle dans une production américaine. Li bougeait tellement vite lors des scènes d’action que le réalisateur a dû lui demander de ralentir ses mouvements pour arriver à le filmer.

 

10. Loin de la retraite

Warner Bros. Pictures

Le scénariste Shane Black a confié en entrevue qu’il a écrit un L’Arme fatale 5, dans lequel Murtaugh et Riggs, finalement à la retraite, traversent le pays dans un Winnebago, mais comme la franchise a repris du service en 2016 sous la forme d’une série télévisée, les chances pour que ce cinquième volet se réalise sont plutôt minces…