10 conseils pour acheter une auto usagée

Même si cette auto modifiée peut vous sembler l’aubaine du siècle, certaines modifications apportées par le propriétaire ne respectent sans doute pas les normes du constructeur et la garantie risque d’être invalidée.

Il fut une époque où il fallait être mal pris pour se procurer un véhicule usagé. La fiabilité et la durabilité des automobiles étaient plutôt aléatoires. Dans le grand public, lorsqu’une personne achetait une voiture d’occasion, on disait qu’elle achetait du même coup les ennuis des autres. Toutefois, au fil des années, la situation s'est grandement améliorée. De nos jours, les voitures sont non seulement plus sophistiquées, mais plus durables et plus fiables. Ce qui explique pourquoi le « marché des usagées » a connu une expansion spectaculaire au cours de la dernière décennie. Voici donc les quelques précautions de base à respecter pour faire le meilleur achat possible.

1- Les dettes

Avant toute autre chose, assurez-vous que le véhicule que vous achetez est libre de toute dette. Faute de quoi, vous risquez de payer pour votre voiture et celle du propriétaire antérieur. Il vous suffit de consulter le « Registre des droits personnels et réels mobiliers ». Pour en savoir plus, visitez le site du gouvernement provincial à ce chapitre : www.rdprm.gouv.qc.ca
 

2- L’authenticité

Même si la voiture qui vous intéresse est payée en totalité, exigez quand même de voir le contrat d'achat de la part du vendeur si celui-ci est un particulier. Vous ne risquerez pas d'acheter un véhicule volé qui sera confisqué par la suite.
 

3- Inspection visuelle

Un rapide examen visuel vous donnera une indication sommaire de l'état mécanique de la voiture. Une surface légèrement bosselée de la carrosserie, des pneus usés inégalement, des pédales trop usées en fonction du kilométrage, des tapis intérieurs en mauvais état sont des signes inquiétants qui témoignent d’une voiture qui a connu des jours meilleurs. Le site internet Carfax vous donnera l’historique de la voiture si vous avez le numéro d’identification du véhicule ou VIN.
 

4- Un deuxième avis

Exigez d’effectuer un essai routier en plus de faire vérifier la mécanique du véhicule par un mécanicien de confiance. Si le propriétaire refuse, trouvez un autre vendeur.
 

5- La cote de fiabilité 

Même si la voiture est dans une bonne condition mécanique, vérifiez la cote de fiabilité de ce modèle et de cette marque. Elle peut être dans une condition impeccable, mais elle peut devenir un cauchemar au fil des kilomètres en fonctions de bris mécaniques à répétition.
 

6- S’informer sur les habitudes de conduite du vendeur

Le kilométrage affiché est une indication de l'usure de la voiture. Mais il se peut qu'une voiture ayant un kilométrage un peu plus élevé ait surtout roulé sur les autoroutes, causant une usure moindre qu'un kilométrage équivalent effectué en ville. 
 

7- Pièces justificatives

Exigez d'avoir toutes les factures d'entretien et de réparation. Vous aurez ainsi une juste idée de l'entretien effectué et des problèmes mécaniques qui sont survenus précédemment. 
 

8- L’état des pneus

Il arrive souvent qu'on craque pour un modèle, et qu'on désire l’acheter coûte que coûte. Tout est parfait ou presque, mais les pneus sont passablement usés. Il vous faudra les remplacer et cela ajoute au coût de la voiture. Négociez un rabais ou demandez au vendeur de les changer avant votre transaction.
 

9- Pensez à la prime d'assurance

 
Même si la bagnole est impeccable et mérite d'être achetée, contactez votre agent d'assurances afin de connaître les coûts d'assurance. Il se peut que le modèle que vous désirez acheter soit très cher à assurer. Par exemple, si vous avez une expérience de conduite de quelques années seulement et moins de 25 ans, il se peut que la Mustang GT d’occasion soit très onéreuse au chapitre de l’assurance.
 

10- Les écrits restent

Il faut toujours se souvenir que les achats entre particuliers sont conclus « tel que vu ». En cas de difficultés subséquentes, vos recours sont beaucoup moins nombreux que si vous aviez acheté d’un concessionnaire autorisé. Bien que cela ne soit pas obligatoire, il est préférable de consigner l’achat par écrit. Il est possible de trouver un contrat type sur le site du CAA Québec, www.caaquebec.com.
 
Ces quelques précautions devraient vous permettre d’économiser en achetant un véhicule d’occasion. Et si toutes ces démarches vous semblent trop complexes, l’achat auprès d’un marchand d’automobiles vous assure une meilleure protection en cas de litige. Cela ne signifie pas non plus qu’on doive y aller les yeux fermés...

Catégories