Les 10 films les plus dégoûtants

par Patrick Robert le 12 août 2016

Tout comme les amateurs de sports extrêmes aiment mieux le bungie que le badminton, certains cinéphiles préfèrent les long-métrages qui leur procurent des sensations fortes. Si c’est votre cas, vous apprécierez ces 10 films absolument dégoûtants, qui sont fortement déconseillés aux personnes ayant l’estomac fragile.

 

10. La Mouche (v.o. : The Fly)

Crédit photo: 20th Century Fox

Il perd peu à peu ses ongles et ses dents. Des poils gigantesques lui poussent dans le dos, ses doigts collent ensemble, et il vomit de l’acide sur ses aliments avant de les consommer : la transformation de Jeff Goldblum en mouche humaine dans le remake de David Cronenberg a vraiment tout pour donner la nausée.

 

9. Dead Alive

Crédit photo: Trimark Pictures

Bien avant Le Seigneur des anneaux, Peter Jackson s’offrait une quantité phénoménale d’écrapou dans ce film de série B où, en plus d’une mère qui se décompose et perd son oreille dans le potage, le héros se fraiera un chemin à travers des dizaines de morts-vivants à l’aide d’une… tondeuse à gazon!

 

8. Society

Crédit photo: Wild Street Pictures

À l’instar de Billy, qui découvre que sa sœur et ses parents adoptifs ne sont pas humains, vous aussi aurez un haut-le-cœur en voyant ces créatures s’adonner à des orgies incestueuses, où les corps des participants fusionnent dans un amas informe et gluant laissent transparaître ici et là un visage familier, ou un grain de beauté. 

 

7. Massacre à la tronçonneuse (v.o. : The Texas Chain Saw Massacre)

Crédit photo: Bryanston Pictures

Non seulement cette famille de consanguins s’adonne au meurtre et au cannibalisme, mais ils poussent l’odieux jusqu’à se fabriquer des masques ou des abat-jours avec la peau de leur victime. Pas étonnant que le classique de Tobe Hooper ait profondément dégoûté plusieurs génération de cinéphiles.

 

6. Fièvre Noire (v.o. : Cabin Fever)

Crédit photo: Lions Gate Films

La maladie peut être encore plus répugnante que n’importe quel monstre sorti tout droit de l’enfer, comme le démontre Fièvre Noire, avec son virus faisant progressivement décoller la peau des personnes qui en sont atteintes, et qui se transmet par le biais d’un cadavre en putréfaction dans le réservoir d’eau potable de la ville. Eurk.

 

5. Pink Flamingos

Crédit photo: New Line Cinema

Roi incontesté du mauvais goût, le réalisateur John Waters réussit quand même à se surpasser avec Pink Flamingos, une œuvre totalement grotesque où l’on peut voir, entre autres, le travesti Divine manger une crotte de chien encore chaude. Pire, il semblerait qu’aucun effet spécial n’ait été utilisé pour la scène…

 

4. Nouvelle Cuisine (v.o. : Dumplings)

Crédit photo: Applause Pictures Ltd.

Les dumplings de Tante Mei ont la réputation d'être de véritables élixirs de jeunesse, mais ce que les actrices vieillissantes et les épouses trompées qui en consomment ignorent, c’est que la cuisinière diabolique fourre ses fameux raviolis avec les restes de fœtus avortés. Bon appétit!

 

3. Aftermath

Crédit photo: Waken Productions

Sans jamais prononcer une seule parole, un homme nettoie consciencieusement le cadavre d’une femme à la morgue, se dévêtit pour commettre un acte de nécrophilie abject, ouvre la dépouille pour en extraire le cœur, et le donne à manger à son chien en regardant la télé de retour chez lui. Dégoûtant, vous dites?

 

2. The Human Centipede (First Sequence)

Crédit photo: Six Entertainment

Il y a des images qu’on ne peut jamais oublier une fois qu’on les a vues, et c’est le cas de ce film où un scientifique dérangé kidnappe trois touristes et les relie chirurgicalement, bouche contre cul, pour fabriquer un « mille-pattes humain ». On se demande bien comment un concept aussi immonde a pu avoir droit à deux suites!

 

1. L’enfer des Cannibales (v.o. : Cannibal Holocaust)

Crédit photo: F.D. Cinematografica

On ne s’attend pas à ce qu’un film mettant en vedette des cannibales dans la jungle amazonienne fasse dans la dentelle, mais bien qu’ils datent de 1980, les effets spéciaux de ce film sont tellement réalistes que le réalisateur, soupçonné d’avoir tué de vraies personnes à l’écran, a même été arrêté à sa sortie. Mal de cœur garanti. 

Catégories