10 films de Noël qu'il ne faut surtout pas écouter en famille

par Patrick Robert le 18 décembre 2015

Bien sûr, Noël s’adresse avant tout aux enfants, mais ça ne veut pas dire que les adultes n’ont pas le droit d’en profiter eux aussi. Pour un cinéma des Fêtes un peu plus mature que la programmation de Ciné-Cadeau, voici dix films de Noël à regarder lorsque les tout-petits seront couchés.

 

Père de famille (v.o. : The Family Man)

Père de famille (v.o. : The Family Man)

Crédit photo: Universal Pictures

 

Dans cette réinterprétation très libre de l’histoire de Scrooge, un financier de Wall Street se réveille le 25 décembre au matin dans une dimension parallèle, où sa fortune et sa Ferrari ont été remplacés par une fourgonnette, une maison en banlieue, une charmante épouse, des enfants, et une tonne de comptes à payer, ce qui l’obligera à reconsidérer le véritable sens de la réussite.

 

Noël tragique (v.o. : Black Christmas)

Noël tragique (v.o. : Black Christmas)

Crédit photo: Warner Bros. Pictures

 

En plus d’utiliser Noël, une période synonyme de réjouissances, comme toile de fond à une sordide série de meurtres sur un campus étudiant, Noël tragique est aussi le tout premier slasher de l’histoire du cinéma, bien avant Halloween ou Vendredi 13. Comme chaque année, le temps des Fêtes est le moment parfait pour voir (ou revoir) ce classique canadien de 1974, qui accumule les cadavres sous le sapin.

 

Un fauteuil pour deux (v.o. : Trading Places)

Un fauteuil pour deux (v.o. : Trading Places)

Crédit photo: Paramount Pictures

 

Suite à un pari entre deux millionnaires qui désirent savoir si le succès est génétique ou simplement dû au milieu de vie, un riche courtier (Dan Aykroyd) et un petit escroc (Eddie Murphy) passeront un Noël bien différent, alors que, cobayes d’une expérience scientifique à leur insu, les deux hommes changeront de place dans l’échelle sociale afin de tenter de répondre à cette question.

 

Douce nuit, sanglante nuit (v.o. : Silent Night, Deadly Night)

Douce nuit, sanglante nuit (v.o. : Silent Night, Deadly Night)

Crédit photo: TriStar Pictures

 

Film de série B aux allures de comédie, Douce nuit, sanglante nuit met en vedette Billy, un jeune homme redoutant l’approche des Fêtes depuis qu’un bandit déguisé en Père Noël a violé sa mère et tué son père. Obligé de revêtir le costume rouge et la fausse barbe au magasin de jouets où il travaille, il sombre alors dans une folie meurtrière, et punira violemment tous ceux et celles qui n’ont pas été sages.

 

Le Joyeux Noël d’Harold et Kumar (v.o. : A Very Harold & Kumar 3D Christmas) 

Le Joyeux Noël d’Harold et Kumar (v.o. : A Very Harold & Kumar 3D Christmas)

Crédit photo: Warner Bros. Pictures

 

Harold et Kumar se sont perdus de vue depuis leur évasion de Guantanamo. Lorsque ces Cheech et Chong modernes se retrouvent à la veille de Noël, une simple course à travers la ville pour trouver le sapin parfait se transformera en mésaventure épique, dans cette comédie en 3D où sexe, drogue et lait de poule apportent une nouvelle dimension au traditionnel film de réveillon.

 

Père Noël Origines (v.o. : Rare Exports)

Père Noël Origines (v.o. : Rare Exports)

Crédit photo: Scanbox Entertainment

 

Après avoir découvert la tombe du « vrai » Père Noël sur une montagne isolée de la Finlande et libéré son corps de la glace où il était enfoui depuis des siècles, les chercheurs s’apercevront rapidement de l’erreur qu’ils ont commise, et les enfants de la région commenceront à disparaître les uns après les autres, dans ce sombre conte qui donne des origines vraiment uniques à Saint Nicolas.

 

Méchant Père Noël (v.o. : Bad Santa)

Méchant Père Noël (v.o. : Bad Santa)

Crédit photo: Dimension Films

 

Il fume, il boit, il est grossier, son costume est sale, et on l’a déjà vu frapper des enfants. Pour toutes ces raisons (et bien d’autres encore), il vaut mieux ne pas laisser les tout-petits regarder Méchant Père Noël, au risque de voir leurs illusions brisées en milles morceaux par la version complètement trash que livre Billy Bob Thornton dans ce film s’adressant clairement aux adultes avertis.

 

A Christmas Horror Story

A Christmas Horror Story

Crédit photo: Copperheart Entertainment

 

Une famille entière traquée par Krampus, un enfant possédé par autre chose que l’esprit des Fêtes, ou une épidémie au Pôle Nord transformant les elfes en zombies, sont quelques-uns des contes tordus que propose A Christmas Horror Story, une anthologie détournant l’iconographie festive de Noël pour produire un long-métrage ho-ho-horrifiant.

 

Tel est pris qui croyait prendre (v.o. : The Ref) 

Tel est pris qui croyait prendre (v.o. : The Ref)

Crédit photo: Buena Vista Pictures

 

Un cambriolage ayant mal tourné force un voleur à prendre en otage un couple infernal qui passe son temps à s’engueuler. Le bandit regrettera presque de ne pas avoir été arrêté par la police, quand le reste de cette famille dysfonctionnelle débarquera pour le réveillon de Noël. Vos pires chicanes de famille auront l’air d’une véritable partie de plaisir après avoir vu Tel est pris qui croyait prendre.

 

Le Père Noël est une ordure

Le Père Noël est une ordure

Crédit photo: Trinacra Films

 

Si les bénévoles du centre de prévention du suicide S.O.S. Détresse Amitié s’attendaient à passer un 24 décembre occupé, ils ne pouvaient certainement pas imaginer le délire total dans lequel cette soirée les plongerait. Farce grotesque, vulgaire, et toujours aussi drôle plus de trente ans après sa sortie, Le Père Noël est une ordure constitue l’antidote parfait à la déprime des Fêtes.