10 incendies qui ont marqués l'histoire

par Gaël Corboz
Image de l'incendie du Hindenburg

Pas de doute, l'incendie de Notre-Dame de Paris restera gravés dans les mémoires. Voir un monument historique huit fois centenaire qui a pris plus de 200 ans à construire être ravagé en quelques heures par les flammes, ça fesse en ta. Mais dans la grande aventure humaine, le feu a souvent marqué l'esprit des gens au fer rouge. Voici 10 incendies qui ont marqués l'histoire.

via GIPHY

L'incendie du théâtre du Globe

Construit en 1599, ce théâtre de Londres pouvant accueillir 3000 personnes était l'endroit où William Shakespeare en personne présenta et joua un grand nombre de ses pièces. En 1613, lors d'une des premières représentations d'Henry VIII, l'une des dernières oeuvres du dramaturge, la bourre d'un canon utilisé pour les effets spéciaux a mis le feu au toit et l'édifice en bois fut rasé par les flammes jusqu'aux fondations. Une réplique identique fut construite en 1996, non loin de son emplacement d'origine.

Gravure de C. Walter Hodges représentant le théâtre Globe en flamme.

The Skakespeare blog

Le grand incendie de Rome

Le 18 juillet 64 après J-C, un incendie qui dura une semaine se déclara dans ce qui était le centre du monde à l'époque. Vous connaissez peut-être la légende qui dit que l'empereur Néron jouait de la harpe et chantait alors que les flammes ravageaient 30% de la ville. Ou celle qui dit qu'il aurait mis le feu lui-même. Si ces rumeurs n'ont jamais été prouvé, on sait par contre que Néron a jeté le blâme sur les chrétiens sans aucune preuve pour ensuite les massacrer.

Peinture "Incendie à Rome, 18 juillet 64" de Hubert Robert

Wikipédia

Le grand incendie de Londres

La capitale anglaise a passé au feu une demi-douzaine de fois, mais les évènements de 1666 sont ceux qui sont passés à la postérité. Le brasier dura trois jours et détruisit 80% de la ville de 500 000 habitants à l'époque. Malgré le nombre de bâtiments brûlés (13 200 maison, 87 églises, une cathédrale et la majorité des bâtiments publics), peu de gens auraient perdus la vie (seulement 6 selon les rapports). On dit aussi que l'incendie aurait éradiqué la peste noire de la ville, responsable de 80 000 morts l'année précédente.

Détail d’un tableau de 1666, par un artiste inconnu, représentant l’incendie tel qu’il devait apparaître.

Wikipédia

L'incendie de la Maison-Blanche

Une histoire de vengeance. Alors que les Américains avait mis le feu à York (aujourd'hui Toronto) en 1813, les Anglais (et non les Canadiens comme l'a dit Trump) envahissent Washington l'année suivante et brûle la ville et ses principaux bâtiments, le capitole et la Maison-Blanche (appelé alors Manoir exécutif). Il ne reste que les murs extérieurs. Elle fut reconstruite et peinte en blanc pour cacher les dégats causées par la fumée. Et de là vient le nom.

La toile "The Burning Of the White House" 1814, par Tom Freeman

The White House Historical Association

L'incendie du Parlement de Montréal

En 1849, alors que le Parlement du Canada-Uni est en pleine séance, un rassemblement de partisans loyaux à la couronne d'Angleterre et contre les gains politiques des canadiens-français incendient le parlement. Le bâtiment est totalement détruit. Toronto fut ensuite nommé la capitale du pays. À partir de 2010, des fouilles archéologiques ont mis à jour les anciennes fondations de l'édifice ainsi que plusieurs artéfacts.

Toile de Joseph Légaré intitulée "L'incendie du Parlement à Montréal"

Wikipédia

Le grand incendie de Chicago

Entre le 8 et le 10 octobre 1871, le feu détruit 17 000 structures en plus de faire fait 300 morts et plus de 100 000 sans-abris. L'histoire la plus connue veut que le feu ait été allumé par une vache qui aurait botté une lanterne dans la paille, mais le journaliste qui rapporta la nouvelle a avoué plus tard avoir tout inventé. Comme ce fut le cas pour Londres, l'incendie a permis à la ville de connaitre une renaissance. Chicago est aujourd'hui la 3e ville la plus peuplée des États-Unis.

L'incendie de Chicago vu par l'artiste John R. Chapin tel que publié dans le Harper's Weekly.

Wikipédia

Incendie de la bibliothèque d'Alexandrie

Inaugurée en 288 avant J-C, la bibliothèque rassemblait le savoir des plus grands penseurs de l'antiquité. À son apogée, elle contenait plus de 700 000 volumes. On ne sait pas quand elle brula, quelque part entre -47 et 642 selon les historiens, ni qui ou quoi en fut l'instigateur, quoique plusieurs éléments pointent Jules César du doigt. De plus, aucune trace physique de la bibliothèque ne furent jamais découverte, mais son existence est confirmée par des centaines d'écrits de l'époque.

L'oeuvre "L'incendie de la bibliothèque d'Alexandrie" du peintre Ambrose Dudley

Archimag

L'incendie de Tokyo

1er septembre 1923. Un tremblement de terre d'une magnitude de 7,9 sur l'échelle de Richter provoque un incendie gigantesque qui couta la vie à 142 000 personnes. Le séisme ayant eu lieu sur l'heure du midi, plusieurs personnes préparaient donc à manger. 88 feux se sont alors allumés en même temps. Ajoutez à ça les bourrasques de vent qui soufflaient courtoisie d'un typhon dans les parages et vous avez un brasier assez fort et rapide pour raser Tokyo et sa voisine Yokohama en une journée.

Photo du quartier général de la police de Tokyo en flammes

Baxley Stamps

L'incendie criminel du Reichstag

Dans la nuit du 27 au 28 février 1933 à Berlin, le palais du Reichstag, le parlement allemand, est la proie des flammes. Les nazis exploitent immédiatement l'évènement en rejetant la faute sur les communistes et passent une série de mesures limitant les libertés individuelles. Certains historiens accusent Hitler d'avoir délibérément mis le feu au parlement afin de justifier une répression de ses ennemis politiques. 

Photo de l'incendie du Reichstag

ARC digital

L'incendie du Hindenburg

6 mai 1937. Alors qu'il s’apprête à atterir au New Jersey, le LZ 129 Hindenburg, le plus gros dirigeable commerciale jamais construit, se transforme en boule de feu et s'écrase en 34 secondes. Remplit de gaz dihydrogène, une décharge électrique aurait alors produit l'étincelle qui déclencha le brasier. Sa destruction marqua le début de la fin du transport en dirigeable. La pochette du premier album du groupe Led Zeppelin présente d'ailleurs une photo tirée de la catastrophe. Le tout a été capté sur film:

Source: Wikipédia