10 mécaniques de jeux vidéo qu'on aimerait avoir dans la vraie vie

Les jeux vidéo s’inspirent bien sûr du monde réel pour créer leurs expériences virtuelles, mais les développeurs ont aussi ajouté toutes sortes de mécaniques ingénieuses qui mériteraient certainement de faire partie de notre quotidien. En voici dix qu’on aimerait avoir dans la vraie vie.

1. Le « Fast Travel »

Skyrim

Dans des titres comme Skyrim ou Far Cry 3, après avoir mis les pieds dans une ville ou une région, on peut y retourner en tout temps en sélectionnant simplement son emplacement sur la carte pour y être téléporté. Aucun monde de pixel n’offre de superficie aussi vaste que la Terre, et pouvoir se transporter instantanément à n’importe quel endroit déjà visité sur la planète serait grandement apprécié des voyageurs, même si les compagnies de transport ne feraient pas long feu.

2. La roue de dialogue

Mass Effect

Si la roue de dialogue a modifié à jamais les échanges avec l’intelligence artificielle dans les jeux de rôle, imaginez les miracles qu’elle pourrait accomplir dans nos conversations de tous les jours. En plus de simplifier la drague pour les personnes timides, on connaîtrait d’avance les conséquences de chacune de nos paroles avant même de les prononcer, grâce à la couleur du lettrage indiquant la moralité de notre réponse. Plus besoin de tourner sa langue sept fois dans sa bouche, ou de chercher ses mots. 

3. Des niveaux de difficulté

Crysis 3

Pour offrir un défi à la mesure des capacités de chacun, la quasi-totalité des jeux vidéo a mis en place différents niveaux de difficulté, qui peuvent souvent s’ajuster au beau milieu d’une partie lorsque les obstacles se font insurmontables. On aimerait pouvoir diminuer ou augmenter le niveau de difficulté de nos vies certaines journées, parce qu’on n‘est malheureusement pas toujours dans une forme « légendaire », et qu’un petit dimanche en mode « poule mouillée » fait du bien à l’occasion.

4. Des habits qui font le moine

Dead Rising 2

Non seulement les vêtements protègent les héros contre les intempéries virtuelles avec style dans les jeux vidéo, ils modifient régulièrement leurs habiletés. Gants améliorant la dextérité, veste attribuant plus de charisme ou pantalons qui bonifient le maniement des armes, il est grand temps que les manufacturiers ajoutent des propriétés à nos habits. À quand des chaussures augmentant la vitesse de course, ou un kimono transformant la personne qui le porte en ceinture noire?

5. Plus de succès

Crysis 2

Les joueurs connaissent bien le son annonçant qu’ils viennent de débloquer un succès ou un trophée. Cette musique à nos oreilles procure une sensation si agréable que Microsoft pense étendre le concept au visionnement d’émissions et de films sur la Xbox One. Pourquoi s’arrêter là? Appliquons la formule à notre existence entière! On pourrait déverrouiller un succès après avoir tondu 250 kilomètres de gazon par exemple, ou avoir roulé sur le pont Champlain sans qu’il ne s’écroule.

6. Des voitures munies de marche arrière

Dirt 3

Une large majorité des jeux de course modernes (Forza, Grid, Dirt) offrent la possibilité de revenir quelques secondes en arrière suite à un virage raté ou une collision brutale, donnant ainsi une seconde chance au conducteur de reprendre la manœuvre. Même s’il ne s’agit pas de voyage dans le temps en bonne et due forme, le bilan routier s’améliorerait substantiellement si ce « tampon temporel » était intégré aux automobiles du futur. 

7. La re-spécialisation

Borderlands 2

Pour un montant inférieur à celui de bien des cours du soir, des titres comme Torchlight ou Borderlands 2 permettent de prendre l’expérience durement acquise dans un domaine et de l’appliquer à une nouvelle compétence. Grâce à cette mécanique, non seulement la réorientation professionnelle deviendrait un jeu d’enfant, on pourrait également échanger les centaines d’heures engouffrées dans des RPG pour devenir immédiatement virtuose au piano, ou chef cuisinier! 

8. Des « checkpoints »

Bioshock

Nos avatars connaissent plus d’une fin atroce dans les jeux vidéo. Qu’ils soient broyés, carbonisés, criblés de balles ou déchiquetés en mille morceaux par une créature d’outre-tombe, on les retrouve immanquablement sains et saufs au dernier point de sauvegarde. Il suffirait simplement que les scientifiques recréent la Vita-Chambre de Bioshock pour que les accidents mortels soient beaucoup moins graves, et que Claude Legault n’ait plus besoin de tourner de publicités de la CSST.

9. Des statistiques sur tout

Saints Row

Les mondes ouverts à la Grand Theft Auto ou Saints Row affichent souvent plusieurs pages de statistiques compilant une foule de détails sur le temps consacré aux différentes activités. Imaginez que chaque individu dispose d’un tel outil dès sa naissance. On pourrait y apprendre le nombre d’heures passées au lit, dans des files d’attente ou aux toilettes, la distance cumulative parcourue à pied, en voiture et à la nage, ou le total d’argent gagné et dépensé jusqu’à maintenant. Certainement plus pratique qu’une page Facebook!

10. Le « Game Plus »

Bastion

Une fois la campagne solo terminée, de plus en plus de titres, dont Bastion ou Dante’s Inferno, offrent la possibilité de recommencer l’histoire à partir du début, tout en conservant les objets et l’expérience accumulés lors de son premier passage. Inutile d’expliquer pourquoi une fonction « Vie Plus », qui permettrait de recommencer son existence une seconde fois à sa mort, sans rien sacrifier du bagage acquis, serait de loin la meilleure mécanique des jeux vidéo qu’on pourrait intégrer à la réalité.

Catégories