Les 10 meilleurs films de Tim Burton

par Patrick Robert le 22 janvier 2016
Betelgeuse (v.o. : Beetlejuice)

En l’espace d’une trentaine d’années, Tim Burton, qui a débuté sa carrière comme animateur chez Disney, est devenu l’un des réalisateurs les plus imaginatifs, et les plus marquants, de sa génération. S’il a signé près de 35 films jusqu’à maintenant, en voici dix qui peuvent être considérés comme ses plus grands classiques.

 

10. La grande aventure de Pee-Wee (v.o. : Pee-Wee’s Big Adventure)

La grande aventure de Pee-Wee (v.o. : Pee-Wee’s Big Adventure)

Crédit photo: Warner Bros. Pictures

 

Paru en 1985, La grande aventure de Pee-Wee est le tout premier long-métrage réalisé par Tim Burton. Tout en restant fidèle à l’univers délirant de Pee-Wee Herman, l’animateur d’une émission pour enfants très populaire à l’époque, Burton a su ajouter sa touche visuelle unique au film, qui, avec son ton iconoclaste et sa réalisation survoltée, a fini par séduire un public de tous les âges.

 

9. Big Fish : La Légende du gros poisson (v.o. : Big Fish)

Big Fish : La Légende du gros poisson (v.o. : Big Fish)

Crédit photo: Columbia Pictures

 

Depuis qu’il est tout petit, Will écoute avec beaucoup de scepticisme les histoires invraisemblables, et très poétiques, de son père Edward. Au moment où ce dernier, terrassé par le cancer, est sur le point de mourir, Will partira sur les traces de cet homme mythique afin de démêler la fiction de la réalité, dans ce film aux allures de conte de fées pour adultes qui touche autant qu’il émerveille. 

 

8. Sleepy Hollow : La Légende du cavalier sans tête (v.o. : Sleepy Hollow)

Sleepy Hollow : La Légende du cavalier sans tête (v.o. : Sleepy Hollow)

Crédit photo: Paramount Pictures

 

Prenant place à la fin du 18e siècle dans un monde où science et superstition cohabitent tant bien que mal, Tim Burton livre son film le plus sombre avec Sleepy Hollow : La Légende du cavalier sans tête et l’histoire d’Ichabod Crane, un policier cartésien mais peureux envoyé dans une petite ville afin de résoudre une série de meurtres supposément commis par un cavalier d’outre-tombe. 

 

7. Les Grands Yeux (v.o. : Big Eyes)

Les Grands Yeux (v.o. : Big Eyes)

Crédit photo: The Weinstein Company

 

Relatant l’histoire vraie (et révoltante) de la peintre Margaret Keane, dont le mari s’est approprié le crédit de ses iconiques portraits aux yeux démesurés durant près d’une décennie dans les années 1960, Les grands yeux constitue un très bel hommage, malgré sa réalisation plus classique, à une artiste visuelle ayant profondément influencé le travail de Tim Burton.

 

6. Le Retour de Batman (v.o. : Batman Returns)

Le Retour de Batman (v.o. : Batman Returns)

Crédit photo: Warner Bros. Pictures

 

Avant que Christopher Nolan ne débarque avec sa magistrale trilogie, le plus sombre (et le meilleur) des films du Chevalier Noir était sans conteste Le Retour de Batman, le deuxième opus réalisé par Tim Burton dans lequel le Pingouin tente de devenir maire de la ville de Gotham, sans oublier la légère touche de sado-masochisme entre le justicier masqué et une Catwoman en combinaison moulante.

 

5. Ed Wood

Ed Wood

Crédit photo: Buena Vista Pictures

 

Cet étrange long-métrage biographique retrace la carrière hollywoodienne d’Edward Wood Jr., un cinéaste qui, en plus de signer des navets comme Plan 9 From Outer Space ou Glen or Glenda, aimait également s’habiller avec des vêtements féminins. Qui aurait pu se douter qu’un film dédié à l’homme considéré comme le pire réalisateur de toute l’histoire du cinéma puisse être aussi bon?

 

4. Mars attaque! (v.o. : Mars Attacks!)

Mars attaque! (v.o. : Mars Attacks!)

Crédit photo: Warner Bros. Pictures

 

Avec ses extraterrestres se foutant de la gueule des Terriens avant de les exterminer et leurs soucoupes volantes dont on discerne quasiment les ficelles, Mars attaque! est une longue lettre d’amour aux films de série B dont raffolait le réalisateur dans sa jeunesse. Si la plupart de ses longs-métrages possèdent un côté comique, Burton verse ici carrément dans la comédie, pour notre plus grand plaisir.

 

3. L’étrange Noël de Monsieur Jack (v.o. : Tim Burton’s The Nightmare Before Christmas)

L’étrange Noël de Monsieur Jack (v.o. : Tim Burton’s The Nightmare Before Christmas)

Crédit photo: Buena Vista Pictures

 

Techniquement, ce film où Jack Skellington, le roi du royaume de l’Halloween, décide de prendre en main les festivités de Noël, a été réalisé par Henry Selick, et non pas Tim Burton, mais puisqu’on reconnaît immédiatement l’esthétique et les thèmes particuliers de l’artiste dans ce classique de l’animation dont il signe l’histoire et les personnages, difficile de ne pas l’inclure dans cette liste.

 

2. Bételgeuse (v.o. : Beetlejuice)

Bételgeuse (v.o. : Beetlejuice)

Crédit photo: Warner Bros. Pictures

 

Grâce à sa version complètement disjonctée de l’au-delà, aux chansons d’Harry Belafonte et à l’une des meilleures performances de Michael Keaton dans le rôle du sulfureux bio-exorciste dont il ne faut jamais prononcer le nom trois fois à voix haute, Betelgeuse s’inscrit définitivement parmi les films de fantômes les plus hilarants jamais réalisés, aux côtés de Ghostbusters.

 

1. Edward aux mains d’argent (v.o. : Edward Scissorhands)

Edward aux mains d’argent (v.o. : Edward Scissorhands)

Crédit photo: 20th Century fox

 

Marquant le début d’une longue collaboration entre le réalisateur et l’acteur Johnny Depp, qui travailleront ensemble sur sept autres long-métrages, aucune autre œuvre de Tim Burton ne mélange aussi parfaitement le kitsch et le gothique, la naïveté des contes des fées et l’horreur, qu’Edward aux mains d’argent, et son inoubliable personnage à mi-chemin entre Pinocchio et Frankenstein.