Les 10 morts les plus originales du cinéma

par Patrick Robert le 11 mars 2016

Un jour ou l’autre, nous devons tous mourir. Si certains rêvent de s’éteindre paisiblement dans leur sommeil, le cinéma a imaginé des manières beaucoup plus créatives de passer de vie à trépas, comme le prouvent ces dix morts comptant parmi les plus originales du grand écran.

 

Docteur Folamour ou : comment j’ai appris à ne plus m’en faire et à aimer la bombe (v.o. : Dr Strangelove or: How I Learned to Stop Worrying and Love the Bomb) 

Dans la catégorie « mort explosive », difficile de battre le major Kong, qui, tel un cowboy de l’ère atomique, chevauche un missile nucléaire largué sur sa cible.

 

Tucker et Dale fightent le mal (v.o. : Tucker & Dale vs Evil)

Jouer les héros et tenter de se faire justice est parfois la meilleure façon d’abréger drastiquement son existence, surtout lorsqu’on est un brin maladroit.

 

Les Griffes de la nuit (v.o. : A Nightmare on Elm Street)

Dans sa toute première apparition au grand écran, le jeune Johnny Depp donne un tout nouveau sens à l’expression « plaies de lit ».

 

Zoolander

S’immoler par le feu n’a jamais eu l’air aussi amusant que dans Zoolander, même si, avec le prix de l’essence à la pompe, cette activité n’est peut-être pas pour tous.

 

Le Chevalier Noir (v.o. : The Dark Knight)

La magie est parfois considérée comme un divertissement pépère, mais le petit tour qu’effectue le Joker inspire un respect nouveau pour les magiciens. Ta da!

 

Maximum Overdrive

On ne le répètera jamais assez : les boissons gazeuses sont néfastes pour la santé. Si vous en doutiez encore, voici l’exemple le plus éloquent à ce jour.

 

Monty Python : Le sens de la vie (v.o. : Monty Python’s The Meaning of Life)

Si les condamnés à mort pouvaient choisir eux-mêmes leur méthode d’exécution, ils trouveraient sûrement le moyen de se rincer l’œil une dernière fois…

 

L’Étranger : Le Huitième Passager (v.o. : Alien)

Ayant marqué plus d’une génération, cette scène illustre bien pourquoi les hommes ne sont pas faits pour accoucher, même d’un bébé xénomorphe. 

 

Décadence 3D (v.o. : Saw 3D) 

Parmi la dizaine d’engins, tous plus mortels les uns que les autres, qui parsèment la série Décadence, le « piège à ours inversé » est sans aucun doute le préféré des fans.

 

Destination Finale 2 (v.o. : Final Destination 2)

Cette franchise a fait de l’acte de mourir un véritable art, mais la mise en scène entourant le décès d’Evan Lewis demeure la plus élaborée de tout le cinéma.

Catégories