Les 10 pires films de super-héros

par Patrick Robert le 19 août 2016

S’ils ont la cote auprès des cinéphiles depuis quelques années et qu’ils ne cessent d’établir de nouveaux records au box office, les films mettant en vedette les exploits des super-héros ne sont pas tous créés égaux. À preuve, en voici dix qui n’ont pas grand chose de super…

10. Hulk

Crédit photo: Universal Pictures

En 2003, on a eu droit à un Hulk clairement animé par ordinateur, dont la taille changeait de scène en scène. Cinq ans plus tard, la version avec Edward Norton n’était guère meilleure. Oui, on apprécie sa présence au sein des Avengers, mais peut-être que la brute verte n’est juste pas assez intéressante pour qu’on lui consacre un film complet?

 

9. Judge Dredd

Crédit photo: Buena Vista Pictures

Sylvester Stallone mâche ses répliques, les costumes signés Versace sont complètement ridicules, et Rob Schneider apporte une touche humoristique qui n’a pas vraiment sa place dans l’univers ultraviolent de 2139 où les policiers sont à la fois juges et bourreaux. Voici l’un des rares cas où le remake est meilleur que l’original, et de beaucoup.

 

8. La Ligue des gentlemen extraordinaires (v.o. : The League of Extraordinary Gentlemen)

Crédit photo: 20th Century Fox

En transposant le concept du groupe de super-héros à l’époque victorienne, Alan Moore a créé un autre chef-d’œuvre avec The League of Extraordinary Gentlemen. Il suffisait simplement d’adapter l’histoire de la bande-dessinée à l’écran, mais étrangement, le réalisateur délaisse l’invasion des Martiens, ajoute Dorian Grey à l’équipe, et morpionne complètement le film en cours de route.

 

7. Daredevil

Crédit photo: 20th Century Fox

Selon certains, la version du réalisateur de Daredevil serait moins pire que celle présentée en salles, mais il est difficile de voir comment le montage peut améliorer la performance médiocre de Ben Affleck. Heureusement, les fans du justicier aveugle ont de quoi se consoler avec la série télévisée produite par Netflix, qui corrige tous les défauts du film de 2003. 

 

6. Les Quatre Fantastiques (v.o. : Fantastic Four)

Crédit photo: 20th Century Fox

Cette famille reconstituée de super-héros a toujours eu un côté amusant et givré dans les bandes-dessinées, mais on ne le devinerait certainement pas en regardant le reboot trop sérieux et prétentieux réalisé par Josh Trank, qui fait presque passer les deux long-métrages des Quatre Fantastiques parus au milieu des années 2000 pour des chefs-d’œuvre. 

 

5. Jonah Hex

Crédit photo: Warner Bros. Pictures

DC Comics et Warner ont misé beaucoup (47 millions de dollars pour être exact) sur l’adaptation cinématographique de Jonah Hex, mais malgré la présence d’acteurs comme Josh Brolin, John Malkovich et Megan Fox, ce mélange de surnaturel et de western n’a récolté que 11 millions au box office, ce qui en fait le plus gros flop commercial de tous les films de super-héros. 

 

4. Batman & Robin

Crédit photo: Warner Bros. Pictures

Joel Schumacher aurait dû retravailler son scénario et mieux diriger sa tonne de comédiens plutôt que d’ajouter des mamelons aux costumes de Batman et Robin dans son insipide film, qui renouait avec le kitsch de la série télévisée des années 1960 sans en posséder l’humour. Il faudra attendre près de 10 ans pour que Christopher Nolan répare les dégâts avec sa trilogie du Chevalier Noir.

 

3. Captain America 

Crédit photo: 21st Century Film Corporation

De nos jours, les films de super-héros ont recours à des comédiens oscarisés, les meilleurs scénaristes, et des effets spéciaux à la fine pointe de la technologie, mais ça n’a pas toujours été le cas. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder le Captain America de 1990, mettant en vedette Matt Salinger (qui?) dans le rôle d’un Steve Rogers qui ne paye pas de mine…

 

2. Ghost Rider 2 : L’Esprit de vengeance (v.o. : Ghost Rider: Spirit of Vengeance)

Crédit photo: Columbia Pictures

Difficile de faire plus cool qu’un squelette enflammé conduisant une moto et se battant à coup de chaînes. Pourtant, alors que le premier Ghost Rider était plutôt ordinaire, le second parvient à faire encore pire, avec un Nicolas Cage étonnamment mauvais, et une vengeance qui semble surtout vouloir s’exercer sur les cinéphiles ayant eu le malheur de souhaiter une suite aux aventures de Johnny Blaze.

 

1. Superman 4 : Le Face-à-face (v.o. : Superman IV: The Quest For Peace)

Crédit photo: Cannon Films

Christopher Reeve a marqué à jamais le rôle de Superman au cinéma, et sa performance a influencé Brandon Routh comme Henry Cavill. Voilà pourquoi il est triste de voir le comédien faire ses adieux à la franchise dans un quatrième volet aux effets spéciaux minables, où l’homme de fer devra affronter l’un de ses cheveux (?!), transformé en vilain qui ressemble à chanteur rock de la fin des années 1980.