10 tounes de Noël qu'on est pu capable d'entendre

par Gaël Corboz
Un Père Noël qui se bouche les oreilles.

Au moment où vous lisez ces mots, vous avez déjà été bombardé d'un million de cantiques et de chansons avec des grelots annonçant l'arrivée du Père Noël et/ou la naissance du p'tit Jésus. Parmi celles-ci, il y en a quelques-unes qui vous dressent le poils des bras dès que les premières notes atteignent vos tympans et vous font regretter d'avoir le sens de l'ouïe. Voici donc 10 tounes de Noël qu'on est pu capable d'entendre.

via GIPHY

1. Vive le vent

On va régler une affaire en partant: la version française de Jingle Bells se veut plus une ode à la saison froide qu'à Saint-Nicolas. Pis "vive le vent d'hiver" ? Pour vrai là ? On dirait que l'auteur des paroles, Francis Blanche, n'est jamais sorti pelleter dans une tempête à -30. Et c'est probablement le cas, c'est un Français.

2. Baby, It's Cold Outside

En 1950, une chanson comme Baby, It's Cold Outside pouvait remporter l'Oscar de la meilleure chanson originale sans que personne ne sourcille. De nos jours, une toune en duo à propos d'un gars qui empêche sa date de partir en se foutant totalement qu'elle dise non passe beaucoup moins bien. I ought to say no, no, no sir (Mind if move in closer ?) /  Ah you're very pushy you know, I like to think of it as opportunistic......... MALAISE.

3. Last Christmas

On dit parfois que certaines choses ont mal vieillies. Cette chanson de Wham! en est un bon exemple. D'un kitsch à faire pleurer, la chanson goûte l'aspic, sent le brut 33 et sonne comme une version musicale du rose fluo. Faire jouer cette chanson en boucle dans un centre d'achat dans le temps des fêtes est un excellent moyen de rendre les gens agressifs.

4. L'enfant au tambour

Peut-être la chanson de Noël la plus plate d'entre tous. Quand même les Jackson 5 sont incapables de donner un peu de beat à une toune, c'est qu'y'a quelque chose qui cloche. Qui n'est pas déjà écoeurer après trois "pa rapapam pam" ?  Personne qui aime un peu la vie. Si au moins l'enfant au tambour faisait un vrai solo de drum, je dis pas, mais là...

5. Sainte-Nuit

On reste dans le rayon des chansons endormantes avec Sainte-Nuit, que j'ai chanté en maternelle devant toute l'école et que je déteste depuis ce temps. En gros, la toune nous dit que c'est la nuit et qui se passe rien, à part une couple de bergers qui hallucinent des anges pendant un trip d'acide. Mettons qu'on est loin de Woodstock.

6. Les anges dans nos campagnes

Tous ceux qui ont enduré un mononcle saoul beugler "Gloooooo ooooo ooooo ooooo ria in excelsis Deo" pendant la messe de minuit sont d'accord pour dire qu'il faut faire disparaitre cette chanson. Enterrez-là, brûlez-là, mangez-là, peu importe. Ce crime contre l'humanité doit cesser.

7. J'ai vu maman embrasser le Père Noël

La chanson qui apprend à nos enfants que c'est correct de tromper son conjoint si c'est avec une célébrité. Y parait que dans la première version de l'oeuvre, la mère ne faisait pas juste embrasser le Père Noël et que celui-ci était avec 8 lutins, le tout devant les yeux de l'enfant qui ne dormit plus jamais à Noël. Là tu parles! Ben non hein, y'a fallu qu'on se ramasse avec la version poche...

8. Do They Know it's Christmas ?

L'intention est très belle, la brochette de vedettes réunies est impressionnantes, la production est de qualité, les paroles sont sensibles...mais cibole que la toune est affreuse.  En 1984, le collectif Band Aid a réussi le tour de force de faire prendre conscience aux gens de toute la misère dans le monde. 34 ans plus tard, le message est toujours pertinent. Mais je le répète: la toune est AFFREUSE.

9. All I Want for Christmas is You

Est-ce qu'il existe une chanson de Noël qui a plus jouée à la radio que celle-ci dans les 25 dernières années ? Impossible. La chanson en tant que telle a du rythme et Mariah Carey a une belle voix. Bref, ce n'est pas pour rien qu'elle joue aussi souvent. Mais là, assez c'est assez. Faites donc jouez les Trois Accords à la place. 

10. Feliz Navidad

C'est simple, juste à lire le titre, vous l'avez déjà dans la tête. Le pire ver d'oreille du temps des fêtes est né en 1970, mis au monde par le chanteur portoricain José Feliciano. C'est l'une des 25 chansons les plus jouées de tous les temps et pas juste en Amérique du Nord, sur la planète. I wanna wish you a Merry Christmas from the bottom of my heart...merci mais c'est plus nécessaire là, on a compris.

via GIPHY

Si vous réussissez à garder votre santé mentale au courant des fêtes, nous vous proposons de découvrir LE film de Noël 2018!


Tu aimeras aussi:

UN DÉFOULOIR QUI T'AUTORISE À DÉTRUIRE NOËL, ÇA EXISTE?          10 FAILS DE NOËL
 
Les p'tites vites avec Mathieu Cyr : les pires cadeaux de Noël