Les 10 transformations les plus spectaculaires de Johnny Depp

par Patrick Robert le 27 novembre 2015

Comptant plus de 75 films à son actif, Johnny Depp est un monstre sacré du cinéma. L’une des raisons de son succès est qu’il parvient à s’effacer complètement derrière les personnages qu’il interprète, comme le prouve ces dix transformations les plus spectaculaires de l’acteur.

 

Le Grand Méchant Loup

Dans les bois (v.o. : Into the Woods)

Crédit photo: Walt Disney Studios Motion Pictures

 

Inspiré des dessins animés de Tex Avery avec son flamboyant costume de pimp, sa moustache, ses sourcils menaçants et de grandes oreilles sortant de son chapeau, la version du Grand Méchant Loup qu’on peut voir dans le film musical Dans les bois (v.o. : Into the Woods) donne à Johnny Depp des allures de Benicio Del Toro.

 

Barnabas Collins

Ombres et Ténèbres (v.o. : Dark Shadows)

Crédit photo: Village Roadshow Pictures

 

En plus de son teint cadavérique et de ses cheveux gominés, Johny Depp a maigri jusqu’à ne peser que 140 livres pour mieux incarner Barnabas Collins dans Ombres et Ténèbres (v.o. : Dark Shadows). Les prothèses qui rallongent exagérément ses doigts complètent à merveille sa transformation en vampire d’outre-tombe.

 

Raoul Duke

Peur et dégoût à Las Vegas (v.o. : Fear and Loathing in Las Vegas)

Crédit photo: Universal Pictures

 

Qui engagerait Johnny Depp s’il souffrait de calvitie avancée et s’habillait aussi mal que votre oncle? C’est pourtant le look qu’adopte le comédien pour jouer Raoul Duke, alias Hunter S. Thompson, le père du journalisme « gonzo », dans le Peur et dégoût à Las Vegas (v.o. : Fear and Loathing in Las Vegas) de Terry Gilliam.

 

Willy Wonka

Charlie et la Chocolaterie (v.o. : Charlie and the Chocolate Factory)

Crédit photo: Warner Bros. Pictures

 

Dans le remake de Charlie et la Chocolaterie, le Willy Wonka livré par Johnny Depp possède un côté aussi dérangé que dérangeant, et ce n’est pas seulement à cause des prothèses dentaires qui changent la forme de son visage. Laisseriez-vous vraiment des enfants en compagnie de cet homme louche qui veut leur offrir des bonbons?

 

Jack Sparrow

Pirates des Caraïbes : La Malédiction de la Perle noire (v.o. : Pirates of the Caribbean: The Curse of the Black Pearl)

Crédit photo: Buena Vista Pictures

 

Cheveux sales, barbe tressée, ligne de crayon sous les yeux et juste ce qu’il faut de malpropreté pour ne pas repousser la gent féminine : grâce à son charme voyou, le Capitaine Jack Sparrow est devenu l’un des personnages les plus charismatiques de Johnny Depp, responsable à lui-seul du succès de la franchise Pirates des Caraïbes.

 

Guy Lapointe

Tusk

Crédit photo: SModcast Pictures

 

Et oui, Johnny Depp a déjà incarné un Québécois au cinéma! Bien malin par contre qui saura reconnaître l’acteur derrière son faux-nez, sa moustache, sa perruque et son béret dans le très étrange Tusk de Kevin Smith, où il campe le rôle de Guy Lapointe, un ancien inspecteur de la Sûreté du Québec.

 

Tonto

The Lone Ranger : Le Justicier masqué (v.o. : The Lone Ranger)

Crédit photo: Walt Disney Studios Motion Pictures

 

Plusieurs ont décrié le choix de Johnny Depp pour jouer Tonto, le Comanche et fidèle compagnon du héros dans The Lone Ranger : Le Justicier masqué, mais bien que le comédien soit né au Kentucky et non pas sur une réserve, il livre un Amérindien tout à fait acceptable sous son épais maquillage craquelé, sans oublier bien sûr l’oiseau mort sur sa tête.

 

Le Chapelier fou

Alice aux pays des merveilles (v.o. : Alice in Wonderland)

Crédit photo: Walt Disney Studios Motion Pictures

 

Verres de contacts verts fluo, chevelure d’un orange éclatant, espace entre les dents d’en avant et une garde-robe complètement psychédélique : le Chapelier fou du classique de Lewis Carroll n’aura jamais eu l’air aussi dément et halluciné que sous les traits de Johnny Depp dans le Alice aux pays des merveilles de Tim Burton.

 

Whitey Bulger

Messe Noire (v.o. : Black Mass)

Crédit photo: Warner Bros. Pictures

 

Chauve, ridé, les dents jaunies, c’est un Johnny Depp méconnaissable qui tient le rôle de Whitey Bulger, l’un des gangsters le plus notoires de la ville de Boston, dans le film biographique Messe Noire (v.o. : Black Mass). Les maquilleurs ont fait un travail remarquable pour augmenter la ressemblance entre l’acteur et le dangereux bandit.

 

Édouard aux mains d'argent

Édouard aux mains d'argent (v.o. : Edward Scissorhands)

Crédit photo: 20th Century Fox

Crédit photo: 20th Century Fox

 

Avec sa démarche de poupée désarticulée et ses larges ciseaux en guise de mains, Édouard aux mains d’argent n’est pas seulement la toute première transformation de Johnny Depp au cinéma, mais aussi sa plus iconique à ce jour. Ce Pinocchio des temps modernes restera assurément gravé à jamais dans nos mémoires.