10 trucs pour obtenir un gazon plus vert qu'un terrain de golf

par Henri Michaud le 29 juillet 2013
Vous êtes la risée de votre voisinage. Votre pelouse ressemble à une zone sinistrée avec des petits monticules, des taches jaunes et des mauvaises herbes envahissantes. Pourtant, vous rêvez de faire « verdir d’envie » vos voisins et le responsable du terrain de golf de votre localité. Cessez d’écouter les conseils de votre beau-frère. Mais préparez-vous à expulser quelques litres de sueur.
 

1. À chaque région, son gazon

Vous pensiez qu’il n’existait qu’une seule sorte de graines à pelouse… Il vous faut réviser vos connaissances! Utiliser des graines de semence qui conviennent à des régions plus chaudes dans une région où le climat est tempéré ne vous donnera jamais de bons résultats. Il vous faudra donc choisir des semences qui conviennent à votre environnement.
 
Il en va de même pour l’ensoleillement. Il existe des semences destinées aux zones plus ombragées. Comme ça, vous aurez une pelouse qui attirera le regard de vos voisins.

 

2. La tonte

Vous détestez le chant des tondeuses? Voici un conseil qui va vous déplaire : tondez votre pelouse au moins deux fois par semaine. Si vous ne pouvez le faire aussi fréquemment, tondez votre espace vert chaque semaine, au moins. Le gazon sera plus dense. De plus, une tonte régulière limite la prolifération des mauvaises herbes. 
 
Ne tondez pas si votre gazon est mouillé. Et assurez-vous que la lame est bien aiguisée… Vous ne voulez pas arracher votre pelouse!
 
Allergique au bruit? Utilisez une tondeuse manuelle ou électrique si vous ne devez tondre qu’une petite superficie. 
 

3. L’arrosage 

Lorsque vous avez soif, vous ne vous contentez pas de quelques gouttes d’eau toutes les cinq minutes. Faites de même avec votre espace vert. En effet, il est préférable d’arroser son gazon abondamment (en fin d’après-midi ou au cours de la nuit) et non fréquemment, à moins d’habiter une région très sèche. Ce faisant, vous faciliterez la croissance des racines sous la terre. De plus, une pelouse trop irriguée fragilise l’herbe et la rendra vulnérable quand viendront les jours plus arides.
 
Assurez-vous que votre sol soit bien drainé, à moins de désirer un petit lac sur votre lopin de terre.
 

4. La nourriture

Pour être en santé, vous devez manger, votre pelouse aussi! Votre gazon a donc besoin d’une fertilisation efficace. Utilisez des engrais adaptés à votre type de pelouse, au printemps et/ou à l’automne. Cette nourriture donnera de la force à votre gazon, tout en lui permettant de conserver son bel aspect. 
 
Arrosez immédiatement et généreusement après toute fertilisation.
 

5. L’aération

Tout comme vous, votre gazon a besoin de respirer. Faites-lui des narines… Passez un aérateur au moins une fois par année (au printemps). Les pointes qui s’enfoncent dans le sol permettront au gazon de recevoir une quantité suffisante d’air. 
 
Si vous ne possédez pas ce type d’appareil, vous pouvez en louer un, utiliser une fourche ou vous procurer des patins aérateurs que vous fixerez sous vos chaussures. Idéal pour les petites surfaces. 
 

6. La scarification

Votre conjointe utilise un gant de gommage ou un exfoliant pour enlever les cellules mortes de son épiderme. Votre espace vert réclame aussi ce traitement. Pour les pelouses de plus de deux ans, utilisez un scarificateur, ou une lame de scarification installée sur votre tondeuse, pour éliminer le gazon mort qui repose sur le sol.
 
Faites-le chaque année. L’herbe poussera plus rapidement. Cette opération effectuée, passez un râteau pour enlever les résidus.
 

7. Mauvaises herbes 

Les mauvaises herbes ont « la couenne dure ». Si vous le désirez, vous pouvez utiliser un engrais avec herbicide qui s’attaque à ces indésirables.
 
Vous trouverez également des produits sélectifs qui s’attaquent uniquement aux pissenlits, au trèfle ou au chiendent, par exemple.
 
Si vous êtes soucieux de l’environnement, vous pouvez toujours utiliser des outils manuels, ou vos mains, pour les arracher. Profitez-en pour préparer une bonne salade aux pissenlits.
 

8. Les maladies

Votre pelouse peut aussi être malade, mais vous n’aurez pas besoin de l’amener à la clinique. Parmi les maladies qui peuvent affecter votre espace vert, en voici quelques-unes.
 
Un champignon, le cercle de fée, provoque la décoloration et la mort de touffes de gazon. Si vous vivez dans une région humide, utilisez un sac à tondeuse ou un râteau pour limiter les débris de tonte.
 
Une autre maladie, l’helminthosporiose, est attribuable à un champignon. Elle se manifeste par des taches brunes qui font jaunir le gazon. Utilisez un fongicide.
Une tonte régulière préviendra l’apparition de la rouille, qui se manifeste par des taches orange, jaunes ou noires sur les brins d’herbe. 
 
Des mousses apparaissent sur des sols mal drainés, compactés ou qui manquent de fertilisation.
 

9. Les parasites

Dans la maison, vous ne tolérez aucune bibitte nuisible. Faites de même sur votre espace vert. Les plus désagréables, les taupes, creusent des galeries qui endommageront votre terrain. Un chien, ou des appareils à ultrasons vous aideront à limiter les dégâts.
 
Un insecticide vous aidera à vous débarrasser des fournis qui laissent de petits monticules de terre. Mais elles ne sont pas dangereuses pour votre pelouse.
Vous aurez aussi besoin d’insecticide pour vous débarrasser des punaises ou des vers blancs. Faites un saut à votre jardinerie.
 

10. Les animaux

Un animal de compagnie, c’est bien. Mais c’est un indésirable sur votre pelouse… L’urine d’animal est particulièrement néfaste. Si votre animal domestique « se soulage » sur la pelouse, versez des grandes quantités d’eau pour diluer ce liquide riche en ammoniaque. 
 
Apprenez à votre animal à ne pas aller sur le gazon. Promenez-le plus souvent au besoin.
 
Débarrassez-vous des rongeurs. Ils ont la mauvaise habitude de sectionner les racines des brins d’herbe, laissant ce dernier jaunir.
 
Ces quelques conseils et une bonne dose « d’huile à bras » vous aideront à avoir une pelouse plus verte que celle de votre voisin. Et s’il vous semble un peu envieux, suggérez-lui la lecture de ce texte. Il vous en remerciera. 
 

Catégories