3D: la contre-attaque des maîtres

On le sait maintenant, tout ne va pas bien au royaume de la 3D. Plusieurs des films-événement de l’été, notamment Pirates of the Caribbean: On Stranger Tides et Kung Fu Panda 2, ont fait le gros de leurs revenus en 2D.

Certains producteurs hollywoodiens ont pris note de l’absence d’intérêt d’une grande partie des amateurs pour la technologie et ont choisi de s‘en tenir à 2 dimensions. C’est le cas de Cowboys & Aliens qui débarque en salle aujourd’hui 29 juillet, ou encore de Rise of the Planet of The Apes (en salle le 5 août).

Mais avant de signer l’arrêt de mort de la technologie 3D, il ne faut pas sous-estimer le pouvoir (et le talent, surtout) de plusieurs réalisateurs de catégorie A qui au cours des prochains mois vont nous proposer des films en 3D marqués de leur signature originale.

J’ai souvent dit que je croirais à l’avenir de la 3D quand Martin Scorsese adopterait la technologie pour un de ses films. Et bien, c’est fait. Son prochain film Hugo, tiré du roman-jeunesse The Invention of Hugo Cabret, raconte l’histoire d’un orphelin qui vit entre les murs d’une gare de train dans le Paris des années 30. Le film qui met en vedette, entre-autres, Ben Kingsley, Jude Law et Sacha Baron Cohen (Borat) sera en salle le 23 novembre.

Parmi les autres réalisateurs de haut-niveau qui proposeront des films 3D, il y a Steven Spielberg avec The Adventures of Tintin : Secret of the Unicorn (en décembre 2011) et Peter jackson avec The Hobbit (en décembre 2012).

filename

D’ici là, on pourra aussi constater comment Steven Soderbergh intègre la technologie 3D dans Contagion (21 octobre), un film qui ne semble pas, à priori, nécessiter d’effet de profondeur.

Plus tard, en 2012, en plus de Peter Jackson avec The Hobbit, il y a Ang Lee qui nous proposera The Life of Pi 3D, tiré du roman du québécois Yann Martel, et éventuellement David Fincher avec sa version de 20 000 Lieux sous les Mers.

Alors, avant de prononcer la fin de la 3D pour toujours, attendons de voir ce que vont en faire les maîtres du cinéma.

(Source : thewrap.com)