5 applications utiles pour le iPad

Cette semaine à La revanche des nerdZ, nous présentons une série d’applications iPad destinées aux enfants et aux étudiants de tous âges. J’en profite pour mentionner quelques applications (vaguement) utilitaires qui me servent à chaque jour ou presque:

1. REEDER

ReederDe loin celle que j’utilise le plus, l’application Reeder (4,99$) sert à lire des fils RSS - autrement dit, des blogues. Je suis abonné à plus d’une soixantaine de blogues et d’autres services de nouvelles semblables, qui publient environ 1 000 à 1 200 articles par jour au total, alors il me serait impossible de tout lire et visiter les pages pour voir les articles 1, 5 ou 10 à la fois me prendrait toute la journée.

Avec Reeder, les titres s’affichent à gauche de l’écran et les textes à droite; on fait défiler la liste des titres jusqu’à ce que l’on trouve quelque chose qui pique notre curiosité, puis on pointe sur un titre pour télécharger l’article. On peut aussi classer ses sources dans des dossiers que l’on ouvre et ferme en pinçant avec deux doigts à l’écran; c’est efficace, et surtout très beau. Et c’est compatible avec Google Reader et avec tous les autres applications clientes qui supportent ce standard, dont NetNewsWire que j’utilise sur Mac. Bref, Reeder me sauve au moins une heure par jour, surtout que (contrairement à NetNewsWire sur Mac) je peux facilement l’utiliser dans l’autobus ou pendant les pauses publicitaires d’un match de football, ce qui remplit du temps autrefois perdu.

2. TWITTERRIFIC

Un excellent client Twitter dont j’utilise la version gratuite; la version payante (4,99$) accepte plusieurs comptes et n’affiche pas la petite pub pas très gênante qui accompagne la mienne. L’interface est très élégante, les tweets s’affichent dans des couleurs différentes selon qu’il s’agit d’un message ordinaire, de quelque chose que vous avez publié, d’une réponse à un de vos tweets, de quelqu’un qui vous a cité, d’un message direct, etc.

3. PAGES

Pages pour iPadJe me méfiais un peu du iPad comme outil pour prendre des notes en classe à l’Université, mais je ne m’en passerais plus. La version iPad du logiciel de traitement de texte Pages (10$) est peut-être assez rudimentaire et pas 100% compatible avec la version Mac, mais pour des notes de cours, il n’y a rien de mieux - à condition d’avoir un vrai clavier à connecter à son iPad, sinon ce serait insupportable. La plupart des opérations de mise en page se font avec les doigts, sur l’écran tactile: copier-coller, changement de styles de paragraphes, etc. Et avec une batterie qui dure 10 heures, pas de problème quand j’ai deux cours de suite dans de vieux amphithéâtres dépourvus de prises de courant ou que je vais finir la journée à la bibliothèque. Pour 10$, je le rappelle.

4. KINDLE

L’application de lectures de livres électroniques Kindle d’Amazon est un complément parfait à iBooks. D’abord parce qu’il y a beaucoup, beaucoup plus de livres électroniques disponibles chez Amazon, et aussi parce que l’application se synchronise parfaitement avec la copie du même livre qu’on détient sur son “vrai” Kindle, ce qui évite d’avoir à traîner les deux appareils en même temps. Et l’application est gratuite.

5. iDISK

Je suis abonné à MobileMe, alors iDisk (app gratuite pour les abonnés) me permet d’accéder à des documents sauvegardés en ligne (photos, etc.) et aussi, depuis quelque temps, de faire jouer de la musique à partir du nuage. Comme je préfère conserver l’espace-mémoire de mon iPad pour des films et des applications plutôt que d’y enregistrer de la musique que j’écoute plutôt sur mon iPod d’habitude, le fait de pouvoir lire la musique en ligne de temps en temps en cas de besoin me fait économiser quelques sous puisque je n’ai pas besoin d’un iPad avec plus de mémoire pour y stocker des mp3.