5 objets qu’on rêve de détruire… et 5 vidéos de gens qui l’ont fait pour vous

par Pier-Luc Ouellet
On vit dans un monde matérialiste. La fameuse société de consommation, comme ils disent. Des fois, quand on feel pas trop, on va au magasin s’acheter une gogosse, et on a l’impression que ça va mieux.
 
Mais est-ce que ça va vraiment mieux? 
 
Des fois, je regarde mon tiroir de table de chevet qui déborde de «souvenirs», de «jette pas ça, ça pourrait être pratique» et de «Oui oui c’est important, j’ai juste pas eu le temps de le classer», et je me dis que tous ces objets m’angoissent beaucoup plus qu’ils ne me rendent heureux. 
 
Heureusement, l’Internet regorge de gens qui détruisent des choses, pour satisfaire notre désir de défoulement. Voici donc 5 choses qu’on aimerait tous détruire… et des vidéos de gens qui l’ont fait pour nous. 
 

1. Notre cellulaire

Les cellulaires, c’est ben pratique. Grâce à nos «téléphones à poche», on a accès en tout temps à un GPS, on peut consulter le web à tout moment, jouer à des jeux et écouter des films et de la musique. 
 
Mais surtout, le gros avantage des cellulaires, c’est qu’on est joignables en tout temps, ce qui s’accompagne d’un désavantage tout aussi important : on est joignables en tout temps. 
 
Ça nous est tous arrivé : on sort du bureau à 16h, en se disant «enfin, je ferme la porte, je penserai à mes problèmes demain!»… et 30 minutes plus tard, notre boss nous appelle : «Penses-tu que tu pourrais m’envoyer tel document? Pis aussi, faudrait que ça pis ça soit fait avant 9h demain matin».
 
Ça vous donne pas le goût de mettre le feu dans votre téléphone, pour que votre patron ne vous retrouve plus jamais? 
 
Pour vous défouler, voici donc la vidéo d’un homme qui a détruit tous les modèles d’iPhones jusqu’au iPhone 7 dans une déchiqueteuse industrielle.
 
Vous sentez-vous plus zen?

2. Une photocopieuse

Comment peut-on être capables d’écouter des films HD de n’importe où sur la Terre, avoir un GPS dans notre montre pour ne jamais être perdu, envisager d’établir des colonies sur Mars, et pourtant, être incapables de faire des photocopieuses qui ne mangent pas les feuilles de papier? 
 
Depuis longtemps, les damnées photocopieuses sont le cauchemar de tous les employés de bureau. Elles sont compliquées, bruyantes mais surtout, elles nous bousillent nos originaux. 
 
Il y a sûrement quelqu’un au bureau qui est capable de la faire marcher, mais à moins de faire des incantations sataniques, vous ne savez plus quoi faire. 
 
Voici donc l’enregistrement d’une bande d’amis qui ont décidé de passer sur une photocopieuse avec un bulldozer.
 
Ça devrait vous faire du bien. 
 

3. Le CD de Despacito (ou toute autre toune que vous n’êtes plus capable d’entendre)

À chaque année, il y a LA toune que toutes les radios ne peuvent pas s’empêcher de repasser à l’infini. Ça a beau être une bonne toune, si on la passe trop souvent, ça devient de la torture.
 
Même Bohemian Rhapsody sonne comme une perceuse dans l’oreille quand ça fait la 1500e fois que tu l’entends dans la semaine. 
 
Et parmi toutes les chansons à avoir été jouées à l’extrême, Despacito se démarque. Je ne sais pas si c’est parce qu’elle a joué encore plus souvent que les autres, ou parce que tout le monde la chante mais que personne ne connaît les paroles, mais le titre a marqué les esprits. 
 
Mais un mp3, c’est difficile à détruire. On va donc s’imaginer que nous sommes 20 dans le passé, et que les gens achètent encore des CD, et on va regarder ces deux jeunes hommes détruire un CD à 170 000 images/seconde.
 
Aaaaaah.

4. Des photo-radars 

Soyons clairs : je ne vous encourage en aucun cas à détruire les photo-radars. Au final, ils servent une fin noble : réduire la vitesse des conducteurs, pour éviter les accidents et les morts (et peut-être aussi un peu remplir les coffres du gouvernement). 
Ceci étant dit, quand t’es tout seul sur l’autoroute, ou que t’es pressé, et que tu te fais éblouir par les deux flashs qui te crient : «Niaiseux! Tu vas recevoir un ticket par la poste!», difficile de ne pas perdre son calme. 
 
Faites donc la bonne chose : au lieu de pogner les nerfs, regardez cette vidéo d’un homme qui se défoule sur un photo-radar.
 
De rien. 

5. Notre ordinateur

Les ordinateurs étaient supposés nous simplifier la vie. Et dans une large mesure, c’est vrai. Il n’y a personne qui a envie de revenir à l’époque où il fallait se rendre à la bibliothèque fouiller dans une encyclopédie quand on se demandait soudainement à 23h un dimanche soir : «Je me demande c’est quoi qui court le plus vite en un guépard pis un écureuil sur le speed?». 
 
Mais reste que des fois, les ordinateurs nous pourrissent la vie. Quand t’es en train de finir un texte super important, et qu’il redémarre soudainement parce qu’il a ENCORE une mise à jour à faire, ou quand tu dois faire une présentation super importante, et qu’il y a soudainement des pop-ups de site pour adulte qui apparaissent partout à l’écran. 
 
Pourtant, je ne suis jamais allé sur un site pour adultes. JAMAIS. 
 
Pour ces moments de frustration, écoutez cette vidéo d’un laptop qui se fait déchiqueter.
 
Ça passera votre frustration, et vous n’aurez pas besoin d’aller à la bibliothèque pour vos recherches farfelues.