5 parasites qui vont vous empêcher de dormir

par Gaël Corboz
Un ver filaire de type brugia malayi, causant la filiariose lympahtique.

C’est le temps des déménagements et avec eux viennent parfois les mauvaises surprises. Un des problèmes associés à un nouveau logement, et que tout le monde redoute par les temps qui courent, est la présence de punaises de lit. Ces petites bêtes font sans aucun doute parti des « sept plaies d’Égypte » du déménagement, mais dites-vous que, quand on compare aux périls que certains animaux risquent dans la nature, ça remet les choses en perspective. Voici donc 5 parasites qui vont vous empêcher de dormir.

 

via GIPHY

1. Cymothoa exigua AKA ton pire cauchemar

Le parasite connu comme le "dévoreur de langue" dans la gueule de son hôte.

photomonde.fr

On le surnomme le dévoreur de langue. Ça te donne une idée ? Ce crustacé sorti de l’enfer mesure 3 cm. Il infiltre son hôte, un poisson du nom de vivaneau rose du pacifique, par les branchies et s’accroche à sa langue. Une fois bien installé, le cymothoa exigua utilise ses griffes (!!!) pour lui drainer le sang de la langue comme un Dracula de banlieue (!!!!!) jusqu’à atrophier l’organe pour ensuite le remplacer totalement (!!!!!!!). Mais le pire, c’est que le poisson peut vivre encore longtemps avec ce rejeton de Satan comme langue...

 

via GIPHY

2. T'as (pas) de beaux yeux, tu sais ?

Un escargot attaqué par le parasite Leucochloridium paradoxum.

photomonde.fr

Leucochloridium paradoxum, qui veut probablement dire « celui qui fait badtripper les ophtalmologistes » en latin, est un ver qui a une vie extrême, du genre faire du skateboard en parachute, les yeux bandé, dans une tornade. Ils se reproduisent dans le système digestif des oiseaux, où ils pondent des oeufs. Ceux-ci sont ensuite éjectés à travers les fientes de son hôte à plume. Une fois à l’état de larves, celles-ci n’ont qu’un seul but : retourner dans le ventre d’un oiseau et perpétuer le cycle de vie. Et pour ça, il compte sur le fait qu’un escargot les ingère, pour ensuite remonter jusque dans les yeux (AAAHH!) de leur hôte à carapace. En grandissant, ils prennent alors une forme ressemblant à une chenille, proie favorite de beaucoup d’oiseau. Et ça recommence...

 

via GIPHY

3. Un zombie en carapace

Un crabe atteint du parasite sacculina carcini.

Auguste Leroux/creative commons

Les problèmes du crabe commencent lorsqu’une larve de sacculina carcini femelle qui dérivait dans le coin de même, au hasard, s’infiltre dans sa carapace. À partir de là, c’est le film d’horreur puissance 1000. La sacculine s’étend petit à petit dans le corps du crabe jusqu’à en ressortir par les organes génitaux (je me sens faible...). Le terrifiant parasite est maintenant infiltré partout dans son organisme et contrôle la plupart des fonctions évolutives du le crabe. Celui-ci ne grandit plus, ne se régénère plus, ne se reproduit plus. Ça te gâche un plan de retraite, mettons.

 

via GIPHY

4. As-tu peur des guêpes ? Tu devrais.

Une guêpe émeraude attaquant sa proie, une blatte.

Deven Dadbhawala / Flickr

La guêpe émeraude n’est pas un parasite à proprement parler. C’est plutôt sa façon de pondre qui lui vaut sa place dans ce palmarès. Elle commence par chercher un cafard et lui plante ensuite son dard dans le cerveau, dans la zone exacte qui contrôle le réflexe de survie de l’insecte. Sa victime tétanisée, elle le ramène ensuite comme un chien en laisse à son nid. Et là, la guêpe va pondre un oeuf...dans le ventre du cafard qui lui est dans le nid. Après 3 jours, une larve sort...et mange tout ce qu’elle trouve...alors que l’insecte est maintenu en vie...pour le fun ou non, on le sais pas. Et comme si c’était pas assez, la larve va faire son cocon dans ce qui reste du cafard. Au bout d’un mois, une nouvelle tueuse psychopathe est née. Champagne!

 

via GIPHY

5. Un travail d'équipe

Un ver filaire de type brugia malayi, causant la filiariose lympahtique.

bioweb.uwlax.edu

Ce dernier cas concerne l’humain et l’un de ses ennemis jurés, le moustique. On le sait, les maringouins agissent comme une compagnie de taxi pour des millions de parasites dans le monde, dont les vers filaires. Après être débarqués dans votre sang, et donnés un bon pourboire au chauffeur, les vers peuvent causer la filariose lymphatique, connu aussi comme l’éléphantiasis.

Personne atteinte de filariose lymphatique.

CDC (Center for disease control)

C’est lorsque qu’ils infiltrent le système lymphatique du corps, bloquant ainsi la circulation et causant d’énormes excroissances au niveau des jambes et des parties génitales.

via GIPHY

Donc, si vous êtes victime des punaises de lit, rappelez-vous une chose: ça peut toujours être pire ! La preuve: vous pourriez en plus avoir mangé ce dangereux plat...