6 personnes sur dix utilisent le cellulaire au volant même si 9 personnes sur dix estiment que c’est dangereux…

Pas très logique les automobilistes. C’est ce qui ressort d’une enquête réalisée par l’institut américain d’études marketing et de sondages d’opinion Harris Interactive. Pas rassurant, surtout quand on apprend en plus qu' une personne sur 5 (22%) n’hésite pas à lire ou écrire un texto tout en conduisant sa voiture

Il y a une note d’espoir tout de même. Au cours des deux dernières années, le pourcentage d’utilisateurs de téléphone cellulaire qui l’utilise tout en conduisant est passé de 72% à 60%, alors que le pourcentage de ‘texteurs’ au volant est passé de 27 à 22%.

No cell phone south side placeSi on divise les chiffres par groupe d’âge, on constate, sans surprise, que ce sont les plus jeunes qui prennent le plus de risques. Chez les 18-34 ans, ils sont 72% à utiliser le cell derrière le volant, alors que les plus de 65 ans sont à peine plus de 30% à le faire. Tout cela alors qu’on sait maintenant depuis plusieurs années que les risques d’accident augmentent par 4 quand on utilise le téléphone en voiture.

Alors, si la grande majorité des utilisateurs savent que c’est une pratique dangereuse, pourquoi sont-ils si nombreux à converser au téléphone tout étant dans le siège du conducteur? Tout est question de perception : ils sont 6 sur dix à penser qu’ils conduisent mieux que la moyenne!

Moi, j’ai déjà pêché un poisson gros comme ça. Mais c’est pas parce que je le dis que c’est vrai…

Crédit photos : cellulaire au volant: Wikipedia via Edbrown05. Panneau indicateur via Wikimedia Commons

(Sources: reyt.net, harrisinteractive.com)