8 excellents courts-métrages de science-fiction à voir absolument

par Maxime Sauriol le 10 mai 2013

Avec les avancées technologiques (les caméras à moindre coût, les logiciels de postproduction abordables… et l’internet), une panoplie de réalisateurs de talent ont émergé et nous éblouissent, souvent avec peu de moyens, en créant des œuvres divertissantes de haute qualité.

Voici, en ce sens, une sélection de huit excellents exemples (qui laisse présager un sombre futur) :
 

Panic Attack (Fede Alvarez, Uruguay, 2009)

Une armée de robots géants envahit le centre-ville de Montevideo pour tout détruire. 
 
Ce court-métrage a été réalisé avec un budget de 300 $ et a permis à Fede Alvarez d’attirer l’attention d’Hollywood. Ce dernier a réalisé le nouveau Evil Dead
 
 

True Skin (Stephan Zlotescu, Thaïlande, 2012)

Dans un Bangkok futuriste, où les modifications cybernétiques pour les humains sont la norme, Kaye se retrouve pourchassé pour avoir volé une augmentation physique.
 
 

Rosa (Jesús Orellana, Espagne, 2012)

Rosa, une androïde développée pour restaurer l’écosystème terrestre, s’éveille dans un monde postapocalyptique où toutes formes de vies naturelles ont disparu et elle devra lutter pour sa survie. 
 
 

Tears of Steel (Ian Hubert, Pays-Bas, 2012)

Une équipe de guerriers et de scientifiques emploient tous les pouvoirs de la technologie et de l’amour dans le but de sauver le monde d’une humanoïde aigrie.
 
 

C: 299,792 km/s (Derek Van Gorder et Otto Stockmeier, États-Unis, 2013)

La Lieutenante-commandante Malleck et ses complices piratent le vaisseau guerrier KESTROS IV pour lui donner une tout autre utilité.
 
 

RUIN (Wes Ball, États-Unis, 2012)

Un héros à moto se fait poursuivre par un objet volant futuriste cherchant à l'éliminer, et ce, dans un monde en ruine.
 

 

Sight (Daniel Lazo et Eran May-raz, Israël, 2012)

Un homme portant des implants rétiniens permettant de contrôler la réalité grâce à diverses applications découvre que ceci n’est pas parfait.
 
 

The 3rd Letter (Grzegorz Jonkajtys, États-Unis, 2011)

Dans un monde où les humains dépendent d’engins biomécaniques pour survivre, un homme doit réussir à changer la batterie de son cœur.
 
 
Lequel avez-vous préféré?