10 acteurs qui ont joué plus d'un rôle dans une même production

par Patrick Robert le 4 novembre 2016

Il faut déjà beaucoup de talent pour se glisser dans la peau d’une autre personne, mais certains comédiens du petit comme du grand écran n’hésitent pas à mettre les bouchées doubles (ou triples) en assumant plusieurs rôles simultanément. C’est le cas de ces dix acteurs, qui ont interprété plus d’un personnage dans une même production.

 

Buster Keaton – Frigo fregoli (v.o. : The Playhouse)

First National Pictures Inc.

S’il n’est pas le premier comédien de l’histoire à avoir joué plusieurs rôles dans un même film, Buster Keaton a tout de même établi un record en 1921, en interprétant pas moins de vingt-sept personnages à lui seul (dont tous les membres d’un orchestre) dans Frigo fregoli.

 

Mel Brooks – La Folle Histoire de l’espace (v.o. : Spaceballs)

Metro-Goldwyn-Mayer

Dans cette parodie un peu conne de La Guerre des étoiles, l’acteur et réalisateur Mel Brooks tient le rôle du très niais président Esbroufe, mais également celui du sage Yaourt, une version de Yoda qui, au lieu de manier le pouvoir de la Force, utilise plutôt celui du « Schwartz ».

 

John Cleese – Monty Python : Sacré Graal! (v.o. : Monty Python & the Holy Grail)

EMI Films

On remarque beaucoup Sir John Cleese dans cette farce médiévale signée Monty Python et pour cause, puisque le comédien prête ses traits à pas moins de six personnages à travers le film, parmi lesquels le féroce et tenace Chevalier Noir et Éric l’enchanteur, sans oublier Lancelot du Lac.

 

Jack Nicholson – Mars attaque! (v.o. : Mars Attacks!)

Warner Bros. Pictures

Jouant une chose et son contraire à l’intérieur du même long-métrage, Jack Nicholson livre un président des États-Unis très digne dans le Mars attaque! de Tim Burton, mais il se départit de toute sa prestance et de toute sa classe pour camper Art Land, un propriétaire de casino cupide et quétaine.

 

Eddie Murphy – Nigaud de professeur (v.o. : The Nutty Professor)

Universal Pictures

Bon nombre d’acteurs ont dû se retrouver au chômage dans les années 1990 à cause d’Eddie Murphy, qui multipliait les rôles dans chacun de ses films, comme dans Nigaud de professeur où, en plus de camper les versions obèse et mince de Sherman Klump, il interprète également cinq des membres de sa famille.

 

Mike Myers – Austin Powers : Agent Secret 00 Sexe (v.o. : Austin Powers : The Spy Who Shagged Me)

New Line Cinema

Mike Myers nous a d’abord épatés en personnifiant en même temps l’agent secret Austin Powers et son alter ego, le Docteur Terreur, mais dès le second volet de la série, il ajoute une troisième flèche à son arc sous la forme de Gras-Double (Fat Bastard), un Écossais obèse et vulgaire à souhait.

 

Cate Blanchett – Coffee and Cigarettes

United Artists

Cate Blanchett est une comédienne exceptionnelle, et elle le prouve une fois de plus en se donnant elle-même la réplique dans ce film à sketchs de Jim Jarmusch où elle incarne à la fois Catie, une vedette un peu snob en pleine tournée de promotion, et Shelly, sa cousine blasée qui envie clairement sa célébrité.

 

Jeremy Irons – Alter ego (v.o. : Dead Ringers)

20th Century Fox

En se dédoublant pour interpréter Beverly et Elliot Mantle, deux jumeaux identiques qui utilisent leur travail dans une clinique de fertilité pour alimenter leur vie sexuelle plutôt particulière, Jeremy Irons a livré l’une des performances les plus mémorables (et les plus récompensées) de toute sa carrière, dans Alter ego.

 

Peter Sellers - Docteur Folamour ou : comment j’ai appris à ne plus m’en faire et à aimer la bombe (v.o. : Dr. Strangelove or : How I Learned to Stop Worrying and Love the Bomb)

Columbia Pictures

Passant de La Panthère rose à l’humour le plus noir, Peter Sellers a définitivement marqué la culture populaire en jouant trois des rôles principaux dans ce classique de Kubrick, soit le président Muffley, le flegmatique capitaine Lionel Mandrake, et surtout, le scientifique nazi un peu fou donnant son nom au long-métrage.

 

Tatiana Maslany – Sans origine : Orphan Black (v.o. : Orphan Black)

BBC America

Le succès de la série télévisée Sans origine: Orphan Black est en grande partie dû à la Canadienne Tatiana Maslany qui, avec un talent proche de la schizophrénie, réussit à interpréter une dizaine de clones aux personnalités très différentes, se dévoilant au passage comme l’une des plus grandes actrices de cette génération.

Catégories