Acura MDX 2014, une refonte plus en profondeur qu'on le croit

On a bien fait évoluer le design du véhicule, qui projette une apparence beaucoup plus chic qu’avant.

L’Acura MDX jouit d’une excellente reconnaissance dans son créneau, et ce, depuis l’introduction de la première génération en 2001. On l’apprécie depuis toutes ces années en raison de son style réussi, de son prix bien étudié et de sa capacité à accueillir jusqu’à sept passagers, une première à l’époque. Voilà que 2014 apporte la troisième génération du modèle et cette fois, on mise sur l’insonorisation, la réduction de poids et bien entendu, l’économie de carburant.

Honda n’a pas la réputation d’être très osé dans le développement de ses véhicules et cela vaut également pour les véhicules de sa division de luxe, Acura. C’est encore plus vrai lorsqu’il s’agit de modèles populaires, car on ne voudrait surtout pas faire un faux pas et gâcher la sauce. Il ne faut donc pas s’étonner de voir arriver un nouveau MDX cette année; sans véritable bouleversement esthétique, surtout sachant qu’il est le modèle générant le plus gros volume de vente chez Acura. Voilà qui est assez surprenant d’ailleurs car le MDX est le plus gros VUS du constructeur et la tendance est aux VUS de plus en plus compacts.

Quoi qu’il en soit, le MXD 2014 a subi des changements beaucoup plus marqués qu’on peut le croire à première vue, surtout en ce qui a trait à ses composantes mécaniques. Il lui reste très peu d’éléments de l’ancienne génération. Il profite tout d’abord d’une nouvelle plateforme permettant aux ingénieurs de corriger plusieurs lacunes de la génération précédente et servant de base à une opération de réduction de poids. Avec l’utilisation de composantes plus légère, le MDX 2014 pèse 131 kilos de moins par rapport à l’ancien modèle.

 

Un nouveau moteur, moins de puissance


Alors que la concurrence propose bien souvent un choix complet de moteurs – incluant des diésels –, Acura introduit un nouveau moulin à bord du MDX, ce qui est probablement le changement le plus important cette année. Exit l’ancien V6 de 3,7 litres de 300 chevaux, on utilise maintenant le V6 de 3,5 litres à injection directe issue de l’Acura RLX. Ce moteur livre une puissance de 290 chevaux pour un couple de 267 lb-pi. Les plus perspicaces auront remarqué que c’est dix chevaux de moins que l’ancien V6 alors que le couple est aussi légèrement en baisse. Quand on sait que les V6 de la concurrence sont pratiquement tous au-delà de 300 chevaux, 333 dans le cas du Audi Q7, on se demande comment Acura peut tourner ce changement à son avantage.

La réponse est assez simple : favoriser l’économie de carburant. Ce qui, dans le contexte actuel, est sensé. Ce moteur est technologiquement supérieur à l’ancien V6, alors que la perte de puissance est largement compensée le poids réduit du véhicule. Les quelques chevaux perdus ne lui enlèvent rien au chapitre du comportement et des performances. Avec une consommation annoncée de 11,2 l/100 km en ville et 7,7 l/100 km sur l’autoroute, on semble effectivement avoir trouvé le bon compromis. Comme on se l’imagine bien, ces chiffres placent le MDX 2014 en tête dans son segment. C’est selon vos gouts, cependant, si vous favorisez la puissance brute, la concurrence fait mieux, si pour vous l’économie de carburant est primordiale, le MDX est un bon candidat.

 

Lignes plus sophistiquées


Au chapitre du style, le MDX s’est arrondi, surtout à l’arrière. On croirait voir les lignes du CR-V, notamment en raison de la ligne du toit et des vitres latérales qui plongent à l’arrière. L’avant est un peu plus classique avec son capot aux traits carrés. Si vous cherchez l’élément clé vous permettant de savoir s’il s’agit du MDX 2014, regardez les phares avant. Les nouveaux blocs optiques, baptisés « Jewel Eye », sont composés de cinq phares DEL rectilignes et placés côte à côte. L’ensemble donne un style très sophistiqué au véhicule tout en améliorant l’éclairage en soirée. Quant aux coloris, oubliez les couleurs éclatées, la palette est assez classique, merci. Bref, on a bien fait évoluer le design du véhicule, qui projette une apparence beaucoup plus chic qu’avant.

À l’intérieur, la planche de bord arbore pour la première fois des garnitures en bois véritable, faites à la main. Si l’on n’est normalement pas très friand de ce type de garniture, il faut avouer que c’est bien dosé, discret et fort joli. La partie centrale du tableau de bord intègre deux écrans. Celui situé dans la partie supérieure affiche les informations de l’ordinateur de bord et du système de navigation. Le second, un peu plus bas, simplifie l’utilisation des différents systèmes (audio, climatisation, etc.) parce qu’il est tactile. Une nette amélioration par rapport au tableau de bord très encombré de l’ancienne génération. On est passé de 41 boutons… à 9!

La version Elite comporte un système de divertissement dont l’immense écran d’affichage à l’arrière peut projeter deux sources différentes simultanément. Vos enfants apprécieront certainement. Du reste, on a optimisé l’espace de chargement derrière la troisième banquette afin d’y mettre de plus gros objets.

 

Sur la route


Une fois sur la route, on remarque rapidement le soin apporté à l’insonorisation. Le véhicule filtre pratiquement tous les bruits ambiants, laissant un habitacle hyper silencieux. On a utilisé plusieurs technologies, dont du verre plus épais, un système d’élimination des bruits actifs et une nouvelle conception des suspensions.

Le nouveau moteur génère une puissance suffisante pour le commun des mortels; il la livre instantanément et permet des dépassements relativement énergiques. Il faudra toutefois prévoir un peu plus vos dépassements lorsque le véhicule est plus fortement chargé. D’ailleurs, le MDX peur remorquer une charge de 5 000 lb, ce qui est similaire aux capacités de la concurrence. Mercedes-Benz mène le bal à ce chapitre avec 7 700 lb pour son ML.

Ce V6 de 3,5 litres est jumelé à la même transmission automatique à six rapports que par le passé. On l’a simplement optimisée un peu, notamment son comportement en mode manuel. Elle continue de faire du bon boulot en général. Un des points du MDX est sans contredit son rouage intégral SHW qui optimise les performances du véhicule en toute condition. Ce système permet de réagir à différentes situations de conduite en variant la distribution du couple moteur entre les essieux avant et arrière, puis entre les roues de l'essieu arrière.

Cette nouvelle génération permettra certainement au MDX d’être un des modèles les plus appréciés chez le constructeur, surtout qu’on a abaissé son prix de base d’un peu plus de 3 000 $.

Comparer le MDX à ses concurents:
http://www.guideautoweb.com/specifications/comparer/10850,8249,8268,9192,8159/

Fiche d'évaluation

Modèle à l'essai

Acura MDX Technologie 2014

Fourchette de prix

55000 à 65000$

Prix du modèle à l'essai

60000$

Garantie de base

4 ans / 80 000 km

Garantie du groupe motopropulseur

5 ans / 100 000 km

Options

n.d.

Concurrents

Audi Q7, BMW X5, Buick Enclave, Cadillac SRX, Infiniti FX, Lexus RX, Lincoln MKX, Mercedes-Benz Classe M, Porsche Cayenne, Volkswagen Touareg, Volvo XC90

Points forts

Style plus sophistiqué
Consommation améliorée
Spacieux
Prix compétitifs

Points faibles

Juste un moteur offert
Direction surassistée (sauf en mode sport)

Fiche d'appréciation

Consommation

80.0 %

Valeur subjective

70.0 %

Esthétique

70.0 %

Confort

80.0 %

Performance

70.0 %

Apréciation générale

80.0 %