Aimer embrasser: c'est la faute de votre mère!

par Véronique Champagne - 37e AVENUE le 1 septembre 2015

Pourquoi aime-t-on embrasser, et pourquoi penche-t-on notre tête vers la droite pour le faire? Il faut remonter dans le temps... jusqu'à sa mère. Car oui, elle fait malheureusement partie de l’équation du plaisir du necking!

Un cours de biologie 101 nous apprend que les jeunes mammifères, dont font partie les humains, subviennent à leurs besoins pendus aux seins – aux mamelles – de leurs mères.

Certes, cette image de la poitrine maternelle ne plaît pas quand on pense à un baiser langoureux, mais elle est pourtant bien gravée dans notre mémoire génétique. Si bien, en fait, qu’on est généralement porté à embrasser en inclinant la tête du côté droit… soit du côté qui reproduit les douces sensations de réconfort de l’allaitement, lui aussi plus porté vers la droite. Vous demanderez à votre mère.

Biologiquement parlant, embrasser joue aussi un autre rôle. Le voisin du haut de la bouche, le nez, a un rôle clé dans la sélection des partenaires : il détecte les phéromones. Alors que les papillons identifient des odeurs à des kilomètres à la ronde, les humains ne sentent pas plus loin que le bout de leur nez. Nos médiocres aptitudes olfactives font en sorte que les qualités érogènes de la bouche sont très pratiques. La bouche agit-elle comme appât pour le nez? Dit comme ça, allô le romantisme…