Alain Prost aux commandes dans le Trophée Andros

Alain Prost est désormais au premier rang du Trophée Andros, après trois week-ends de compétition.

Après Val Thorrens et la Principauté d’Andorre, le Trophée Andros présentait le week-end dernier son troisième rendez-vous de la saison 2011-2012, sur le petit circuit de l’Alpe d’Huez.

Cette vingt-troisième année d’activité de cette classique série hivernale française n’est pas la moins disputée bien que seulement dix-huit équipages soient inscrits. Deux marques peu connues en-dehors des frontières européennes, soit Skoda, qui fait partie du groupe VW, et Dacia, la marque roumaine de l’Alliance Renault-Nissan, se font la lutte pour la victoire, sportive et commerciale puisque toutes deux ont choisi le sport automobile et cette série pour asseoir un peu plus leur notoriété débutante.

Techniquement, les voitures du Trophée Andros sont de véritables bolides de course modernes, avec leurs quatre roues motrices et directrices. Elles pèsent 950 kilos et sont propulsées par des moteurs 6 cylindres de 3 litres développant environ 350 CV.

Une série de soutien est également proposée, pour des véhicules à châssis tubulaires pesant 800 kilos et équipés de moteurs électriques développant 120 CV. Cette série est envisagée par les organisateurs du Grand Prix de Trois-Rivières comme possible classe de soutien à leur événement annuel estival sur circuit urbain.

Voitures électriques - Trophée Andros

À l’Alpe d’Huez, l’ancien champion du monde de F1 Alain Prost, qui dispute le Trophée Andros depuis près de dix ans et est désormais le premier pilote de l’équipe Dacia, a remporté l’une des deux courses pour détrôner Olivier Panis (Skoda Fabia) du premier rang au classement général du championnat. Prost a vaincu Jean-Philippe Dayraut, qui dispose d’une Mini Countryman, et Franck Lagorce (Skoda Fabia).

La veille (le Trophée Andros propose toujours deux finales qui sont précédées de courses de qualification), le spécialiste des compétitions de Rallycross Pierre Llorach (Renault Clio 3) s’était imposé devant Panis, Prost prenant le cinquième rang.

Ce week-end à l’Alpe d’Huez n’a pas souri à Jacques Villeneuve, dont c’est la seconde année de présence dans cette série. Classé seulement vingt-quatrième de la première course, il a fini treizième de la seconde avec sa Skoda Fabia. Au classement général, le pilote québécois a glissé au onzième rang... Cette présence de Villeneuve aux commandes d’une Skoda signifie-t-elle que JV pourrait disputer d’autres courses pour le compte de marques du groupe Volkswagen dans un proche avenir, comme Audi aux 24 Heures du Mans ? Hélas, ce programme en Trophée Andros est initié et financé par l’importateur Skoda France, donc sans lien direct avec les autres engagements du groupe VW dans d’autres compétitions.

Jacques Villeneuve au Trophée Andros

Le Trophée Andros fait maintenant relâche pour la période des fêtes. La seconde moitié de saison débutera le 6 janvier dans le sud de la France, sur le circuit d’Isola 2000.