Apple et les objets connectés: à quoi s’attendre?

Je n’aime pas beaucoup m’aventurer sur le terrain des rumeurs, surtout pas quand il s’agit d’Apple puisque les rumeurs concernant ses futurs projets se révèlent la plupart du temps gonflées par un optimisme déraisonnable.

Mais depuis le dernier CES, le petit monde de la techno ne parle que de «l’internet des objets», de montres intelligentes, ou même depuis quelques jours de bagues connectées. Google a sauté dans le train, Sony aussi, Samsung en est déjà à sa deuxième génération de montres intelligentes, Microsoft devrait suivre très bientôt; bref, parmi les grands, Apple est la seule entreprise qui n’a pas encore dévoilé son jeu. Aura-t-on droit à la mythique iWatch cette année? Et si oui, à quoi pourrait-elle ressembler?

Selon 9to5mac, la future montre connectée d’Apple pourrait fort bien constituer la prochaine génération d’outil de contrôle de l’exercice et de la santé: une sorte de Fitbit aux capacités étonnantes… et un tantinet envahissantes. En effet, Apple s’apprêterait à dévoiler Healthbook, une application capable non seulement de mesurer le rythme cardiaque et de gérer la nutrition de son propriétaire, mais aussi de surveiller le niveau d’hydratation du corps, le taux de saturation d’oxygène dans le sang, le taux de glycémie, la tension artérielle, et peut-être même la concentration de diverses autres substances dans le sang. Les acquisitions et embauches récentes de la compagnie pointent dans cette direction.

Apple santé

D’autre part, Apple s’étant payé l’ancien patron de la firme de design de mode Yves Saint-Laurent, on peut s’attendre à ce que la iWatch, lorsqu’elle arrivera sur le marché, soit à la fine pointe du style. Mais ça, personne n’en sera surpris.

Alors, c’est pour quand tout ça? Peut-être pour la conférence mondiale des développeurs d’Apple en juin; plus probablement pour l’automne. Chose certaine, si la Pebble continue à connaître un certain succès avec plus de 400 000 montres intelligentes vendues à ce jour, le marché est encore loin d’être saturé et il reste beaucoup de place pour de l’amélioration dans ce domaine. C’est à suivre…