Apple veut vous éduquer

Lors d’une présentation qui avait lieu hier à New York, Apple a annoncé une série d’initiatives reliées au monde de l’édition de livres numériques et à celui de l’éducation.

  • iBooks 2, une nouvelle génération de l’application de lecture et de magasinage de livres pour iPad, qui ajoute des fonctions conçues pour les manuels scolaires. Exemple: Life on Earth, un manuel de biologie destiné plus ou moins aux élèves du secondaire dont on peut télécharger un échantillon gratuitement, permet de zoomer sur certains éléments de contenu (cartes géographiques, images), d’annoter son livre et de souligner les passages importants assez simplement, et de regarder des clips audio-visuels intégrés. Semble-t-il qu’il sera aussi possible d’ajouter des questions et réponses interactives aux manuels, etc. Pas mal… D’autant plus qu’un livre numérique est facile à mettre à jour en cas de coquilles et qu’il ne pèse pas lourd dans un sac à dos! Ceci dit, il ne semble pas y avoir de livres complets disponibles au Canada pour le moment (quelle surprise…) et rien en français non plus (Diantre!..) alors il reste à voir si cela sera vraiment utile ici; tout dépendra de l’intérêt des éditeurs et de l’adoption du iPad dans les écoles.
  • iTunes U, la section d’iTunes consacrée au contenu éducatif, est maintenant disponible sous forme d’application pour iPad. Cela facilitera l’accès aux cours, présentations et autres podcasts diffusés sur la plate-forme. Une fonction pour enseignants leur permettra aussi d’assigner des devoirs et de recommander des contenus à aller consulter sur iTunes pour les compléter, ce qui est un peu délicat - surtout si ces contenus supplémentaires devaient être payants…
  • iBooks Author, un logiciel gratuit (disponible sur le Mac App Store; vous n’espériez pas que ça serait sur Windows, quand même?) qui permet de créer soi-même ses livres interactifs. J’y ai jeté un bref coup d’oeil, et ça ressemble à un croisement entre un logiciel de présentations et un traitement de texte; facile à utiliser, pas de surprises. Il est possible d’exporter son livre en format PDF (sans les fonctions avancées) ou en format iBooks, et de tester immédiatement le résultat sur son iPad en ajoutant le fichier à sa bibliothèque iTunes. Une belle solution non seulement pour éditer des livres commerciaux, mais aussi pour préparer un album de photos/vidéos de famille par exemple.
Une controverse a rapidement éclaté au sujet des conditions d’utilisation d’iBooks Author. En effet, si on désire distribuer son livre gratuitement, il semble qu’il n’y ait aucune restriction… Mais pour le vendre, il faudra obligatoirement passer par iTunes et donc verser la commission habituelle de 30% à Apple. Et bien sûr, votre livre ne pourra jamais être lu par un appareil d’une marque concurrente, non plus.
 
Restrictif? Oui, absolument. L’auteur d’un livre qui serait techniquement compatible avec une tablette Android, par exemple, devrait tout au moins le reconstruire avec un autre outil avant de pouvoir accéder à ce segment de marché - et ça, à condition qu’Apple n’exige pas de contrat d’exclusivité. Même chose pour un éditeur qui voudrait produire une version imprimée. À ma connaissance, c’est la première fois que l’on voit ce genre de choses dans le marché du livre numérique.
 
D’un autre côté, on peut considérer que la création d’un livre interactif est comparable à celle d’une application, et qu’avec iBooks Author, Apple fournit gratuitement un SDK pour sa plate-forme - et peut donc, légitimement, interdire qu’on s’en serve pour créer du contenu pour une plate-forme concurrente. Il y a donc des arguments valides des deux côtés de la discussion, et il faudra voir comment tout cela se traduira en pratique avant de tirer des conclusions plus définitives.