Atterrissage forcé pour cause de vaches trop chaudes!

par François Dominic Laramée

Du plus profond des profondeurs des tabloïds new-yorkais nous provient cette nouvelle sidérante: un Boeing 747 a dû atterrir d’urgence à l’aéroport Heathrow, de Londres, parce que sa cargaison de 390 vaches produisait tellement de chaleur qu’elle a déclenché une alarme d’incendie.

L’information a été confirmée par l’agence de l’aviation civile du Royaume-Uni.

Lorsque l’alerte a été déclenchée, l’équipage a sûrement eu des sueurs froides: l’avion volait à ce moment au-dessus de la mer d’Irlande et tout indiquait que le feu avait vraiment pris dans l’avion. Mais non: une fois l’appareil posé sain et sauf, une inspection n’a révélé aucune trace de fumée et les inspecteurs ont conclu que c’étaient la chaleur dégagée par les bovins qui avait affolé le système.

L’histoire ne dit pas pourquoi les vaches voyageaient par avion.

Source: New York Daily News