Audi of America fait son entrée au SEMA Show

SEMA 2010

Le SEMA Show a été pendant de nombreuses années le rendez-vous par excellence des fans de voitures sport américaines modifiées.

Au cours des dernières années, les constructeurs japonais et sud-coréens se sont joints à la fête, tandis que les constructeurs européens se sont jusqu’ici montré plutôt discrets.

Cette année, Audi en est à sa première visite au SEMA Show en présentant  six véhicules « tunés ». Parmi ceux-ci, nous retrouvons en grande vedette le modèle Audi TTS Autonomous Pikes Peak. Une superbe Audi R8 Custom Spyder sera également de la partie.

L’Audi TTS Autonomous Pike’s Peak

Développée sur la base d’une modeste Audi TTS 2009, cette version course se voit offrir un moteur quatre cylindres de 2,0 litres turbo accouplé à une boîte DSG à double embrayage et à sept rapports. Le tout associé à deux ordinateurs aux fonctions toutes complémentaires. L’un d’eux a pour mission de gérer les différentes fonctions de la géométrie de la voiture que constituent, entre autres, les suspensions, les freins et le rouage intégral. L’autre ordinateur doit prendre le contrôle des systèmes reliés à la sécurité. Une façon polie de dire qu’ils prennent le contrôle du bolide, ou si vous préférez de pouvoir prendre la place du pilote, d’où le nom « Autonomous ».

Cette percée technologique porte le nom de « Shelley » en l’honneur de Michèle Shelley Mouton pilote de rallye qui remporta en 1985 la prestigieuse course de Pikes Peak, derrière le volant d’une Audi Sport Quattro.

Disposant de la technologie appelée « Drive-by-Wire », cette voiture dispose de capteurs reliés au système de navigation (GPS) qui analysent les données du trajet à emprunter afin de pouvoir diriger électroniquement la voiture, dans le droit chemin.

Cette voiture expérimentale qui procède actuellement à de nombreux tests sur circuits peu achalandés, est l’œuvre du département de recherches en électronique de Volkswagen en collaboration avec l’Université de Standford en Californie et de la société Sun Microsystems.

Le circuit de Pikes Peak


C’est une course contre la montre en circuit très montagneux. Bien que la montée soit d’une longueur de seulement 20 kilomètres, les voitures doivent tout de même affronter 156 virages dont plusieurs d’entre eux, dit-on, donnent des sueurs froides aux pilotes qui y participent.


L’Audi R8 Custom Spyder


Conçue par les ingénieurs de la compagnie STaSIS, cette rutilante Audi R8 Spyder voit la puissance de son moteur V10 de 5,2 litres passer de 525 à 710 chevaux. Un ensemble « carrosserie » viendra nous confirmer que ce joli roadster peut être un démon sur la route.