Audi R8 e-tron: Supercar Électrique

Vue de profile, la Audi R8 e-tron est aussi séduisante que la super voiture R8. Il n’y a que la sortie d’air de refroidissement du capot et l’absence de tuyaux d’échappement qui nous indiquent que la R8 e-tron est quelque peu différente. Toutefois, même si les deux voitures semblent identiques, elles n’ont que neuf éléments communs. De plus, lorsque la R8 e-tron est mise en marche, le silence quasi total trahit la présence du système à propulsion électrique.

Évidemment, si vous deviez gratter la peinture rouge vive du véhicule, vous remarqueriez également qu’une grande partie du revêtement extérieur est composée de fibre de carbone légère. Soulevez les panneaux de carrosserie et vous y trouverez un châssis en aluminium très léger : même les ressorts hélicoïdaux de la suspension sont faits de polymère renforcé de fibre de verre. La structure de carrosserie ne pèse que 199 kg, c’est-à-dire 23 kilos de moins que la carrosserie de la R8.

Toutes ces économies de poids sont nécessaires pour contrebalancer le poids du bloc-batterie lithium-ion à 530 éléments qui traverse le centre de la voiture et qui forme un T derrière le conducteur. La R8 e-tron pèse 1 780 kg, ce qui représente 155 kg de plus que la R8 V8 Coupé à transmission manuelle. L’un des avantages de la R8 électrique tient au fait qu’une grande partie du poids est centralisée à un niveau très bas dans le châssis, ce qui a pour effet d’abaisser le centre de gravité.

Deux moteurs électriques de140 kW sont situés sur l’essieu arrière et actionnent les roues arrière au moyen d’un train planétaire. Ensemble, les moteurs produisent 380 chevaux-vapeur et 605 pieds-livres de couple dès qu’ils se mettent en marche. Le couple augmente davantage grâce au couple réducteur du train planétaire, ce qui permet à la R8 e-tron de passer de 1 à 100 km/h en seulement 4,2 secondes. C’est seulement deux dixième de moins que le 0-100 km/h du moteur de 525 chevaux-vapeur du modèle R8 V10.

Toutefois, l’énergie électrique a ses limites, ce qui signifie que la vitesse de pointe est restreinte à 200 km/h. La R8 e-tron a la capacité d’atteindre les 260 km/h sans restriction, mais au-delà de 200 km/h, la batterie se vide en quelques minutes à peine. Si l’on conduit la R8 e-tron normalement, la plage est de 215 km. C’est bien moins que la plage de 425 km du modèle S de Tesla, mais c’est tout de même mieux que la plage de la i-MiEV et de la Leaf de Nissan. Lorsque la batterie est déchargée, il faut 12 heures à 230 volts AC pour la recharger.

Comme pour tous les véhicules électriques, le freinage à récupération permet de ralentir la R8 e-tron, mais ce sont les grands disques hydrauliques avant de fibre de carbone et céramique qui lui offrent une puissance de freinage optimale. À l’arrière, ce sont des freins à disques tampons électromécaniques qui sont utilisés, ce qui est intéressant. Pour plus de précision, ces freins sont dirigés de manière électrique et ils contrôlent la puissance aux roues arrière. Le couple est ainsi mieux réparti dans les virages.

Audi m’a donné l’occasion de m’installer au volant de la R8 e-tron sur un parcours de l’aéroport Tempelhof de Berlin.

La première chose que l’on remarque avec la R8 e-tron, c’est la puissance d’accélération sans heurt qui nous arrache les entrailles et nous fait frissonner. En fait, après s’être arrêtée, et au moment de redémarrer brusquement, la voiture semblait même munie d’un petit moteur puisque les pneus sifflaient en tentant d’adhérer à la piste et le train planétaire grondait au moment de transmettre le couple au sol.

Grâce au centre de gravité très bas de la voiture et au transfert de poids arrière, la sortie des virages est presque irréprochable. La R8 e-tron a d’ailleurs parcouru le court trajet sinueux comme une voiture de course électrique téléguidée. La direction est remarquablement précise et l’adhérence dans les virages est phénoménale. Sur piste, difficile de faire mieux que cette R8 e-tron. Il ne manque que le vrombissement farouche d’un moteur V8 ou V10 pour enrichir l’expérience.

Ce qui est malheureux avec la Audi R8 e-tron, c’est que peu importe la somme que vous êtes prêt à dépenser pour l’ajouter à votre collection de voitures sport exotiques, vous ne réussirez jamais à vous en procurer une. Audi voulait en faire un modèle de production, mais la fabrication du véhicule s’est avérée trop coûteuse. Le projet a donc été abandonné. Toutefois, cela ne signifie pas pour autant que la technologie électrique ne sera pas utilisée dans d’autres voitures. De plus, Audi a l’intention d’offrir la A3 e-tron hybride au Canada en 2014, alors tout n’est pas perdu.

Lorsqu’on a demandé à Audi combien coûtait la production de la R8 e-tron, la réponse fut sans équivoque : « Sa production n’est pas rentable. » C’est fort dommage, parce qu’à part sa vitesse de pointe restreinte, la R8 e-tron offre une conduite véritablement enivrante.