Audi RS Q3: Éventuellement disponible au pays?

Audi RS Q3 et RS7

Dès le démarrage, le son du moteur annonce clairement que vous n’êtes pas au volant d’un utilitaire sport conventionnel. En prenant la route, cette première impression est confirmée alors que le couple abondant du moulin accélère le véhicule de façon constante et linéaire et que la boîte à double embrayage passe les rapports sans aucune hésitation. Ce véhicule a beau être élaboré sur la base d’un utilitaire sport de taille compacte, mais il n’a pas grand-chose d’un VUS traditionnel.

Le RS Q3 est le tout dernier modèle et le premier véhicule utilitaire sport développé par Quattro GmbH, la division haute performance du constructeur Audi, qui « entre maintenant dans un nouveau territoire jusqu’ici inconnu », selon Thomas Zimmermann, directeur des projets RS. Il a été dévoilé au Salon de l’Auto de Genève en mars dernier et sera commercialisé en Allemagne en novembre prochain avec un prix de base de 54 600 euros. Audi Canada n’a pas l’intention d’importer ce modèle haute performance au pays, du moins pour l’instant, puisque la marque n’offrira que le modèle Q3 dans le troisième trimestre de 2014 afin d’affronter directement le BMW X1 et le nouveau GLA de Mercedes-Benz. Toutefois, le RS Q3 pourrait éventuellement se pointer en Amérique du Nord, après l’arrivée du Q3, si la demande existe, et c’est pourquoi nous avons saisi l’occasion de le conduire dans les Alpes autrichiennes lors du Land of Quattro Tour. Durant cet événement, il nous a aussi été donné d’essayer quatre modèles RS pendant deux jours.

Un style résolument sportif


Comme modèle à vocation sportive, le RS Q3 coche toutes les cases appropriées. Garde au sol surbaissée, jantes en alliage de 19 pouces (20 pouces en option), palettes de changement de vitesse au volant pour la boite à double embrayage à sept rapports, volant sport à partie inférieure rectiligne, sièges sport; la liste s’allonge et le RS Q3 affiche une allure plutôt sportive, si l’on tient compte du fait qu’il est assez difficile de rendre un utilitaire sport de taille compacte aussi stylé et cool qu’une RS7, par exemple.

L’as dans la manche du RS Q3 est son moteur cinq cylindres de 2,5 litres turbocompressé, qui est emprunté à la TT RS, et qui est jumelé au rouage intégral Quattro par l’entremise d’une boîte à double embrayage à sept rapports. Avec une puissance et un couple chiffrés respectivement à 310 chevaux et 310 livres-pied, ce moulin a mérité le prix International Engine of The Year au cours des quatre dernières années et peut amener le RS Q3 de 0 à 100 kilomètres/heure en seulement 5,2 secondes. Mais ce qui est plus impressionnant, c’est la manière avec laquelle il s’exprime puisque le couple maximal est disponible de 1 500 à 5 200 tours-minute. Sur un graphique, la ligne du couple du moteur monte en flèche puis devient horizontale sur un très large plateau, ce qui explique pourquoi la force d’accélération est si constante et linéaire, permettant ainsi au conducteur de dépasser les véhicules plus lents avec une facilité déconcertante.

Freinage performant


Les liaisons au sol sont assurées par une suspension sport qui assure une bonne tenue de route dans les virages et un comportement routier plutôt neutre. Les freins sont impressionnants : nous n’avons noté aucune faiblesse même en descendant les cols des Alpes à haute vitesse. À la lecture de la fiche technique, on comprend pourquoi : les disques avant sont de 365 millimètres et sont pincés par des étriers à huit pistons, donc aucune inquiétude ici. La direction est précise et linéaire mais s’est avérée un peu trop légère, même lorsque le mode Dynamic était sélectionné sur le système Audi Drive Select qui fait partie de la dotation de série du RS Q3.  Cependant, ce système ne comporte pas le mode Individual, lequel permet au conducteur de calibrer les réglages des divers systèmes indépendamment des autres. Ainsi, il est impossible de choisir une calibration souple pour l’amortissement tout en sélectionnant des calibrations plus sportives pour la réponse à la commande des gaz, la direction, etc. C’est dommage parce que le système Audi Drive Select qui équipe plusieurs autres modèles Audi permet ce genre de personnalisation plus poussée. Pour ce qui est de la dynamique, il est clair que le châssis du RS Q3 pourrait composer avec une puissance supérieure à 310 chevaux, et cela deviendra peut-être un enjeu en vertu du fait que le X1 de BMW est déjà livrable avec un moteur de 300 chevaux.

Luxe et confort au rendez-vous


L’habitacle permet d’accueillir quatre adultes en tout confort et les touches de luxe sont abondantes comme en témoignent les coutures contrastantes des sièges habillés de cuir et d’alcantara sur lesquels on retrouve également la signature RS. Des appliqués au fini « noir piano », un pédalier en aluminium et une chaine audio à dix haut-parleurs, tous de série, complètent le portrait. Le volume de chargement est chiffré à 356 litres avec tous les sièges en place, mais peut atteindre 1 261 litres en abaissant les dossiers arrière. Cependant, il est impossible de disposer d’un plancher parfaitement plat.

Le RS Q3 est rapide et luxueux. La question maintenant est de savoir s’il se pointera éventuellement chez nous et à quel prix. S’il fait le voyage outre-mer, ce sera assurément après l’arrivée chez nous du Q3. On garde le contact…

Fiche d'évaluation

Modèle à l'essai

Audi Q3 RS Q3 2015

Concurrents

BMW X1 Mercedes-Benz GLA Porsche Macan

Points forts

Style réussi
Habitacle luxueux
Moteur performant
Freinage performant
Boîte à double-embrayage

Points faibles

Fort risque que le prix soit élevé
Idem pour les options
Seulement 10 chevaux de plus que le BMW X1 à moteur six cylindres turbo

Fiche d'appréciation

Consommation

70.0 %

Valeur subjective

70.0 %

Esthétique

70.0 %

Confort

80.0 %

Performance

90.0 %

Appréciation générale

80.0 %