Blackberry : quand ça va mal!

Research in Motion, le fabricant du Blackberry, qui cherche désespérément à vendre plus d’appareils, a mis au monde, sur son blogue, récemment, un quatuor de superhéros maison qui s’inscrive dans sa campagne de promotion ‘Be Bold’ (qu’on pourrait traduire par ‘Soyez Audacieux’).

La veille du Nouvel An, RIM a demandé à ses abonnés Twitter comment ils avaient l’intention de se montrer audacieux en 2012. En guise de réponse, ils devaient s’identifier à un des 4 personnages : Gogo Girl (‘la Fonceuse’), Max Stone (‘l’Aventurier’), Justin Steele (‘le Défenseur) et Trudy Foreal (l’Authentique’). Résultats : la grande majorité des propriétaires de Blackberry qui se sont prononcés sur le blogue ont plutôt choisi de dénoncer la campagne de marketing elle-même.
 
‘Avez-vous vraiment investi de l’argent de votre budget marketing pour cibler un public d’adolescents avec des personnages inspirés du studio Pixar’; ‘Avez-vous abandonner votre clientèle d’affaires pour vous intéresser aux enfants’; ‘Vous vous moquez de nous!’. Voilà le genre de commentaires qu’on a pu lire sur le blogue.
Même si RIM s’est empressé d’annoncer que les personnages ne faisaient pas partie de la campagne de marketing, mais bien d’une expérience unique, le mal était fait.
 
Et comme un malheur n’arrive jamais seul, on apprenait la semaine dernière que les ventes de Blackberry étaient en perte de vitesse auprès de sa clientèle d’affaires sur le marché européen. Un nombre grandissant d’entreprises serait en voie de migrer vers des appareils qui carburent à Android.
 
Les temps sont durs pour RIM.
 
Source : bits.blogs.nytimes.com