BMW X1 2012, un X3 plus abordable ?

Le constructeur BMW ne cesse de nous proposer diverses itérations de ses modèles, créant du fait des véhicules niches. La stratégie de BMW est simple : s’assurer de ratisser large et d’avoir une offre pour tous les goûts. La compagnie emploie d’ailleurs la même technique avec sa MINI qui compte maintenant d’innombrables déclinaisons. Le dernier en liste chez BMW est le X1, membre de la famille X et aussi le plus petit.

On pourrait croire que le X1 est en fait un X3 ayant subi une cure d’amaigrissement, mais ce n’est pas le cas. C’est plutôt un croisement entre la Série 1 et la Série 3, avec lesquelles il partage plusieurs éléments. Il est 71 mm plus court que la familiale de Série 3 et 115 mm de moins qu’un X3, ce qui en fait un VUS de luxe ultracompact. C’est peut-être le début d’un nouveau segment, qui sait!

Un nouveau moteur turbo
Si le X1 vous intéresse, sachez que les choix sont assez simples, car il n’y a qu’une version pour le moment, soit le xDrive28i. Bien entendu, une panoplie de groupes d’options pourra enrichir l’équipement et les gadgets à bord, jusqu’à faire grimper le prix à un niveau indécent. Sous le capot du X1, un tout nouveau moteur quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres développe une puissance de 241 chevaux pour un couple de 258 lb-pi. Voilà ici une première application de ce moteur qui risque fort de se retrouver dans d’autres véhicules. Il est couplé à une transmission automatique à huit rapports et, puisqu’il porte la désignation Xdrive, le X1 possède un rouage intégral de série. Oubliez les balades en hors route, ce n’est pas la tasse de thé de ce véhicule, notamment en raison de sa garde au sol plus basse. Son rouage intégral est beaucoup plus destiné à le rendre agile sur chaussée glissante.

Pour la majeure partie des acheteurs, le X1 est perçu comme étant une alternative plus abordable au X3. On y voit la possibilité de rouler au volant d’un VUS arborant le prestigieux logo BMW, avec des paiements mensuels inférieurs. Cependant, ce n’est pas vraiment le cas.

Un choix logique?
Avec son prix de base de 38 500 $, le X1 coûte environ 4 000 $ de moins qu’un X3 Xdrive28i vendu à 42 800 $. Les deux VUS déploient une puissance similaire et comprennent un rouage intégral et une transmission à huit rapports. Toutefois, le X3 brille par son lot d’équipement de série supplémentaire. Il faudra ajouter au X1 l’ensemble Convenience (1 900$) et Sport (1 500$) pour obtenir des sièges avant électriques et des jantes de 18 pouces, ce qui porte le prix du X1 pratiquement à égalité avec celui du X3. Ça porte à réfléchir, sinon il faudra accepter d’être au volant d’un modèle de base incluant un niveau d’équipement un peu juste.

Le X1 affiche un style similaire au X3, particulièrement à l’avant avec sa grille typique, un tantinet plus petite. Le X1 se distingue par son pare-brise plus incliné, tout comme son hayon. Comme il est plus bas, ça lui procure l’avantage d’une familiale, contrairement à un VUS pur et dur. Le tout est sobre, beaucoup plus que dans le cas du X6 qui s’avère certainement plus éclaté.

L’habitacle s’apparente à celui de la Série 3. Les gens familiers avec les intérieurs de BMW ne seront pas dépaysés. Toutefois, le tout demeure simpliste et on n’a pas l’impression de baigner dans le luxe comme c’est le cas à bord d’autres modèles. Ce sentiment est peut-être renforcé par l’absence d’un écran d’affichage multifonction, présent dans le X3. De plus, certains plastiques, dont ceux des portes, donnent une apparence moins riche. Du reste, les commandes sont faciles à comprendre et à utiliser. On a pris soin d’ajouter une prise USB au système de sonorisation, permettant d’y relier un lecteur MP3. C’est un minimum!

Il va de soi que le format compact du véhicule s’ouvre sur un habitacle aux dimensions plus restreintes. Cet aspect se remarque moins à l’avant qu’à l’arrière où le X1 concède plusieurs millimètres de dégagement aux jambes et à la tête par rapport au X3, ainsi que 250 litres d’espace de chargement en moins.

Sur la route
Au volant, le format plus compact du X1 joue cette fois en sa faveur. Le véhicule affiche un aplomb certain, même en conduite plus sportive. On croirait être au volant d’un modèle de Série 3 alors et non au volant d’un VUS! Voilà un beau compromis. La direction hydraulique (celle du X3 est électrique) procure un excellent sentiment de contrôle, permettant de diriger le véhicule du bout des doigts. Fidèle à celui des autres modèles, le volant se prend bien tout en renforçant le sentiment de contrôle.

Le moteur quatre cylindres turbocompressé brille par sa douceur et son silence de roulement. Certes il n’émet pas la riche sonorité d’un V6, mais il convient amplement à la tâche, lui qui propose un cheval-vapeur de plus que le V6 de base du X3. On avec un meilleur ratio poids/puissance, on obtient un comportement dynamique alors que le 0-100 km/h est l’affaire d’environ 6,7 secondes. En accélération, on aime la puissance livrée promptement, même si l’on perçoit un regain d’intensité à plus haut régime. Il faudra bien moduler l’accélérateur. Du reste, ce quatre cylindres biturbo répond bien à la demande alors que le X1 a tout l’ADN des produits BMW et c’est tant mieux. On se surprend à apprécier la conduite dynamique de ce VUS, élément normalement réservé aux berlines.

Le X1 séduit par son format compact et sa conduite emballante. Son prix de base est un peu plus attrayant que celui du X3, mais si l’on craque pour les nombreuses options, le prix pourra rapidement devenir trop élevé.

Fiche d'évaluation

Modèle à l'essai

BMW X1 2012

Version à l'essai

xDrive28i

Fourchette de prix

38 500$ à 38 500$

Prix du modèle à l'essai

38 500$

Garantie de base

4 ans / 80 000 km

Garantie du groupe motopropulseur

4 ans / 80 000 km

Options

-

Concurrents

Toyota RAV4, Volkswagen Tiguan

Points forts

Moteur performant
Comportement dynamique
Style réussi
Freinage mordant

Points faibles

Peut devenir dispendieux
Dégagement à l'arrière
Habitacle trop sobre
Plusieurs équipements en option

Fiche d'appréciation

Consommation
70 %
 

 

Valeur subjective
70 %
 

 

Esthétique
70 %
 

 

Confort
70 %
 

 

Performances
80 %
 

 

Appréciation générale
70 %