Buick Regal 2014: Le luxe sans se ruiner

Rien ne dure éternellement, surtout dans l'industrie de l’automobile. Les fabricants bifurquent souvent de leur trajectoire initiale, parfois avec succès (BMW, qui avait pour but de fabriquer des voitures sport de luxe, s’est donné un large éventail de modèles plus populaires), parfois à leur détriment (perte quasi complète de l’identité de Lincoln). Dans certains segments de marché, on voit également les leaders aller et venir ou un concurrent-surprise bouleverser l’ordre établi.

La Buick Regal 2014 fait partie de cette dernière catégorie; il s’agit d’une berline intermédiaire qui s’attaque aux marques haut de gamme venues du Japon et de l'Allemagne. La Regal redessinée arrive à défoncer les quelques portes restées fermées entre le constructeur d’automobiles américain et le grand public pour rejoindre le peloton de tête des voitures de luxe abordables.

Une nouvelle allure, un nouveau regard


La Buick Regal 2014 joue la carte du renouveau dans le groupe des berlines sportives qui sont à peu près les mêmes que l’an dernier. C'est une bonne chose, puisque la Regal, qui a subi l’influence européenne, est une belle voiture qui nécessitait peu d'améliorations pour rester à jour avec l'évolution des goûts des consommateurs. Toutes les versions de la Regal reçoivent des phares redessinés de même que de nouveaux feux arrière à DEL; sur certaines versions, on notera l’apparition de phares de jour à DEL. Le traitement qu’on a apporté à la calandre de la Regal se démarque plus sur le modèle GS de haute performance avec les fentes chromées quasi verticales dans le pare-choc avant. La GS reçoit également un aileron sur le couvercle du coffre.

Il est intéressant de noter que les stylistes d'intérieur se sont vus accorder plus de liberté que ceux qui ont travaillé à la carrosserie. Alors que le tableau de bord de l'ancienne Buick Regal a été critiqué parce qu’il comptait trop de commandes − quelque 17 molettes, syntoniseurs et boutons, le nouveau modèle réduit ce nombre à 7, en grande partie grâce à l'introduction de la deuxième génération de la technologie IntelliLink. Cette interface tactile permet d’utiliser le système d’infodivertissement de la Regal, la navigation et l'interface de communication, et elle le fait très bien. Autre nouveauté, un affichage des jauges entièrement numérique peut être installé dans la plupart des versions de la berline; cependant, le bloc d’instrumentation de la Buick de base est assez agréable, et seuls ceux qui souhaitent s'immerger dans une mer d’information sur le véhicule sentiront la nécessité de faire une mise à niveau vers le haut.

Une seule mécanique


À l'exception du modèle hybride eAssist (dont le 4 cylindres de 2,4 litres et le moteur électrique ont été reconduits cette année), la Regal ne propose qu’un seul moteur : un 4 cylindres turbocompressé de 2,0 litres qui génère une puissance de 259 chevaux et un couple de 295 livres-pieds. La Regal GS a donc vu la puissance de sa mécanique quelque peu réduite par rapport à l'année précédente. D’un autre côté, les Buick Regal 2014 les moins chères disposent désormais du muscle de la GS.

Et pourquoi cela? La réponse, sans surprise, se trouve dans les détails, pas dans les chiffres. Même s'il partage la même cylindrée que le moteur turbo de 2013, le nouveau 4 cylindres a été revu à un point tel que General Motors le considère comme une autre mécanique. L'objectif consistait à améliorer à la fois la douceur de roulement et l'efficacité du moteur turbo sans sacrifier les performances.

Mission accomplie! Selon GM, la Regal affiche maintenant une consommation de carburant plus basse de 17 %, en ville et sur la route. Peu importe que le 2,0 litres soit jumelé à une boîte de vitesses à 6 rapports, automatique (de série) ou manuelle (en option sur la GS à traction), l'accélération est vive, et on manque rarement de puissance. De plus, en 2014, la transmission intégrale fait également son apparition sur la Regal GS.

La GS va encore plus loin…


Certains d'entre vous se demandent peut-être pourquoi un consommateur opterait pour l'édition GS de la Regal, plus chère, quand le modèle de base propose une configuration moteur identique. D’abord, il y a le fait que la GS affiche une garde au sol plus basse que la version de base et repose sur des ressorts plus rigides et des amortisseurs qui offrent un débattement variable. Dans l'habitacle de la GS, on trouve un bouton « GS » qui permet d’améliorer la réponse de la direction ainsi que de la suspension et assure des passages de rapports plus rapides de la boîte automatique. Même si un bouton Sport permet d’adoucir tous ces réglages, je ne vois vraiment pas qui pourrait faire usage de cette configuration, ne serait-ce que provisoirement.

Ce n'est pas tout ce que la Buick Regal GS a à offrir de plus que les autres modèles. Les freins Brembo à étrier à 4 pistons agissent sur les roues avant pour assurer une puissance de freinage remarquable, et la conception des jambes de force à haut rendement assure la suppression de l’effet de couple dans le volant de la voiture (également de série sur tous les modèles à transmission intégrale). Qui plus est, la boîte de vitesse manuelle de la Regal GS est maintenant pleinement synchronisée avec la dynamique de son moteur turbocompressé, un avantage certain qui nous fera oublier les changements de rapport disgracieux du modèle 2013. J'ai vraiment apprécié la version manuelle à 6 rapports de la voiture que j'ai conduite sur des routes étroites dans les collines du Kentucky.

Une berline de luxe agréable et abordable


La Buick Regal 2014 est une berline intermédiaire fort jolie et agréable à conduire; et avec un prix de vente aussi intéressant, elle défie plusieurs de ses principales concurrentes. Ne laissez pas son caractère turbulent vous tromper, cependant − la Regal reste encore une Buick, et ce n’est pas négatif. La berline est exceptionnellement silencieuse, peu importe que vous rouliez dans un environnement urbain ou à vitesse d’autoroute; son roulement est toujours doux et contrôlé.

Il serait difficile de retirer la nouvelle Regal − plus particulièrement la GS – de la liste des berlines haut de gamme élégantes et sportives qui n’obligent pas son propriétaire à manger sa pelouse tous les jours de la semaine pour être en mesure de payer son véhicule...

Fiche d'évaluation

Modèle à l'essai

Buick Regal GS 2014

Fourchette de prix

39 000 à 46 000$

Prix du modèle à l'essai

44 000$

Garantie de base

4 ans / 80 000 km

Garantie du groupe motopropulseur

5 ans / 160 000 km

Options

n.d.

Concurrents

Acura TSX, Lexus ES, Mercedes-Benz C Class, Volvo S60

Points forts

Plus belle berline de la gamme GM
Excellente maniabilité pour une traction
Bon moteur turbo
Amélioration de la boite de vitesse manuelle du modèle GS
Transmission intégrale offerte sur la Regal GS
Prix abordable
Intérieur révisé

Points faibles

Plastiques encore trop présents dans l’habitacle

Fiche d'appréciation

Consommation

90.0 %

Valeur subjective

90.0 %

Esthétique

100.0 %

Confort

80.0 %

Performance

80.0 %

Appréciation générale

90.0 %