Ce qu’il faut retenir du E3 2012... Jusqu’à maintenant.

La grande foire commerciale de l’industrie du jeu vidéo, l’Electronic Entertainment Expo (aussi connue sous le nom de E3), se tient cette semaine à Los Angeles.

Voici quelques-unes des annonces et tendances qui ont retenu mon attention; certaines ont fait beaucoup de bruit, d’autres moins, mais je crois qu’elles révèlent toutes quelque chose d’intéressant sur l’avenir du jeu... Ou du moins sur ce à quoi l’industrie souhaite que ce futur ressemble.

Pas de nouvelles consoles...

WiiU
 
Ni Sony, ni Microsoft n’ont dévoilé leurs plates-formes de prochaine génération. Aucune surprise, puisque les deux entreprises avaient été assez claires sur leurs intentions à ce sujet au cours des derniers mois, mais nombreux sont ceux qui espéraient tout de même un coup d’éclat. Ce sera pour la prochaine fois.
 
Quant à la Wii U de Nintendo, elle avait été dévoilée l’an dernier alors on ne peut pas vraiment parler d’une «nouvelle» plate-forme. D’autant plus que Nintendo, malgré la fanfaronnade d’une conférence-surprise la veille de celles de ses rivales (pour un total de trois présentations de Nintendo cette semaine, c’est à dire deux de trop), n’a toujours pas dévoilé ni le prix, ni la date de lancement exacte de sa console. 
 

... mais de nouvelles manières de s’en servir ...

 
Après la télécommande Wii, Kinect et PlayStation Move, et les instruments de musique de Guitar Hero et Rock Band, voici la mode des manettes avec écrans intégrés. Sony avait lancé le bal avec l’intégration de la PSP et de la PlayStation il y a quelques années, mais cette fois on parle bien d’une tendance universelle puisque non seulement le gamepad de la Wii U contiendra-t-il son propre écran, mais Microsoft va encore plus loin avec le projet SmartGlass qui permettra d’utiliser un téléphone ou une tablette Windows, iOS ou Android (bel esprit d’ouverture ici!) comme contrôleur pour sa XBOX 360. 
 
ZombieU
 
Les possibilités de ce genre de système sont intéressantes. ZombiU, le jeu d’horreur d’Ubisoft, permettra à un joueur de contrôler en secret des zombies avec le GamePad de la WiiU tandis que le second joueur les combattra avec un autre périphérique d’entrée. (Le communiqué d’Ubisoft parle d’une Wiimote.) Ce type de «jeu asymétrique», pour reprendre l’expression à la mode, aura-t-il du succès? Disons que ça n’a pas trop mal marché pour Donjons et Dragons depuis 40 ans!  
 
 

... et plus de détails au sujet de la Wii U

 
Nintendo a écouté la communauté et permettra l’utilisation de deux GamePads complets en même temps sur la Wii U, alors que l’an passé on nous avait laissé entendre qu’il faudrait se contenter d’un seul GamePad et d’une télécommande Wii ou quelque chose du genre pour le deuxième joueur, ce qui aurait été bien triste. Ce GamePad aura aussi toute la panoplie de boutons et de joysticks requis et pourra aussi servir de télécommande pour le téléviseur.
 
En ce qui concerne les capacités de la machine, on parle d’un matériel assez comparable à ce qui existe dans les consoles actuelles: graphisme HD, puissance, etc. On verra bien ce que les développeurs pourront en tirer lorsqu’ils maîtriseront pleinement son architecture.
 
NintendoLand
 
Quant aux jeux qui seront disponibles au lancement ou peu après, on note le parc d’attractions virtuel NintendoLand, qui regroupera une douzaine de minis-jeux. L’équivalent Wii U de Wii Sports? Oui et non, car il semble que les contrôles soient plus complexes cette fois-ci, peut-être trop pour l’auditoire très vaste que la Wii allait chercher. Il y aura aussi Pikmin 3, que l’on attendait sur la Wii depuis des années, et bien sûr Super Mario Bros. U - vous ne pensiez tout de même pas qu’il y aurait une nouvelle console Nintendo sans jeu de Mario, quand même!
 
 
 
Il y aura aussi des éditions spéciales de Batman Arkham City et de Mass Effect 3, mais leur intérêt reste à démontrer. Après tout, les joueurs auront eu 9 à 12 mois pour les compléter sur PS3, Windows ou XBOX 360 avant le lancement de la Wii U.
 

La domination d’Ubisoft

Watch dog
 
Ubisoft est partout. Sauf erreur, il s’agit de la seule entreprise présente lors des présentations des trois grands manufacturiers de consoles - et sa propre présentation était sans doute la plus éloquente de toutes celles qui ont eu lieu jusqu’ici.
 
 
Outre ZombiU, il faut noter: 
 
  • La nouvelle propriété intellectuelle Watch Dogs, en développement à Montréal, qui transforme le joueur en une sorte de super-hacker capable de pirater à peu près tout ce qui existe dans le monde du jeu pour espionner et dérouter ses ennemis
  • Splinter Cell Blacklist, le prochain épisode de la série-phare, qui sera lancé au printemps prochain.
  • Et bien sûr Assassin’s Creed 3, qui se déroulera à l’époque de la Révolution américaine.
 
 
 
(J’ai remarqué que le communiqué annonçant Watch Dogs ne mentionne ni date, ni plate-forme cible. Peut-être le verrons-nous seulement sur la prochaine génération de consoles?)
 

Les autres jeux les plus attendus sur PlayStation 3 et XBOX 360

 
Difficile de faire des choix, mais parmi les exclusivités annoncées, il y en a trois qui retiennent particulièrement mon attention:
 
  • The Last Of Us, la nouvelle création des auteurs de la série Uncharted.
  • Beyond, des auteurs de l’extraordinaire Heavy Rain.
  • et Halo 4, dont vous avez probablement déjà entendu parler!
 
 
 
 
Je réserve mon jugement en ce qui concerne les prochains Gears of War et God of War.
 

Wonderbooks: Les «livres magiques» de Sony

 
Sony lance une initiative alliant la lecture avec la réalité augmentée. Les enfants pourront utiliser PlayStation Move pour accéder à du contenu interactif dans les livres de la collection Wonderbooks; un premier titre, le «Livre des Sorts» de J.K. Rowling (l’auteure de Harry Potter, mais je n’avais pas besoin de vous le dire, n’est-ce pas?) sera disponible à l’automne. On pourra notamment se servir de la télécommande Move comme baguette magique en lisant des contes. De quoi redonner du tonus à Move, qui en a bien besoin!
 
 

Le retour de SimCity

 
Les joueurs de la vieille école se souviennent certainement des nuits blanches passées à développer leurs villes fictives et à réparer les dégâts causés par les tremblements de terre et les attaques de Godzilla. Un peu tombée dans l’oubli au cours des dernières années, SimCity reprendra du service au début de 2013. On a hâte.
 
 

The Elder Scrolls Online

 
D’immenses bannières accrochées à un édifice situé en face du Palais des Congrès de Los Angeles font la promotion du monde virtuel de la série Elder Scrolls, qui devrait ouvrir ses portes... un de ces jours. On ne sait pas quand. Et semble-t-il qu’il n’y a pas grand chose à voir à ce sujet sur le plancher d’exposition: tout au plus une vidéo de démonstration de 30 minutes, montrée derrière des portes closes.
 
Mais compte tenu de la popularité de Skyrim et de ses prédécesseurs, peut-on affirmer que The Elder Scrolls Online sera le prochain prétendant au trône de World of Warcraft? Fort possible... Mais pas pour tout de suite.
 

Le jeu dans le nuage, sans console ni PC, sur téléviseurs Samsung

 
Nouvelle quelque peu étrange: Samsung annonce un service de gaming dans les nuages, qui sera disponible sur certains de ses modèles de téléviseurs 2012. Pas besoin de console: le système utilisera la technologie de «streaming» de Gaikai, qui offre présentement 31 jeux en démonstration
 
Cette annonce constitue une certaine surprise, d’autant plus que des rumeurs persistantes, au cours des dernières semaines, parlaient d’une acquisition de Gaikai par Sony. Et qu’un partenariat très semblable, annoncé par LG et Gaikai en début d’année, semble être remis aux calendes grecques.
 

Une bourse d’études pour gamers

 
Signe des temps, le site web Twitch TV et les équipementiers Alienware et SteelSeries ont annoncé la création d’un programme de bourses d’études hors du commun. Cinq bourses, d’une valeur de 10 000$ chacune, seront remises à des élèves du secondaire qui possèdent de bons dossiers scolaires et qui démontrent aussi des aptitudes particulières pour le jeu vidéo: excellent classement dans des échelles de compétition en ligne, victoires dans des tournois de haut calibre, etc. 
 
Le site web du programme n’est pas très spécifique à ce sujet  mais il est peu probable que les Québécois soient éligibles.