CH: 5 choses à surveiller pendant le camp d'entrainement

par Gaël Corboz
Modification au logo sur le centre de la patinoire du centre Bell.

La saison de nos glorieux-devenus-galeux-depuis-20-ans débute le 3 octobre à Toronto. Avant de s'y rendre, le Canadien doit traverser son camp d'entrainement sans que le proverbial ciel (ou le toit de l'aréna de Brossard) ne lui tombe sur la tête. Entre la grosseur de la baboune de Pacioretty et le trou dans la défense sans Shea Weber, blessé, le camp ne manquera pas d'élément à analyser. Voici donc 5 choses à surveiller pendant le camp d'entrainement.

via GIPHY

1. Quel Carey Price verra-t-on?

C'est LA question dont la réponse aura le plus d'incidence sur la saison. Est-ce qu'on assistera à la réssurrection de Jesus Price, celui dont les miracles lui ont valu le titre du "plus meilleur goaler au monde" ? Ou aura-t-on droit au retour de Red Light Price, la paire de jambières au pire rendement qualité/prix de la ligue ? Si c'est le premier qui se présente, on aura peut-être droit à une saison excitante. Sinon, on risque de commencer à suivre le poker en janvier et à se demander si André Racicot est disponible.

via GIPHY

2. Le changement d'air 

On ne savait plus qui croire dans cette saga. Est-ce que Pacio voulait sacrer son camp ou c'était Bergevin qui pouvait pu le sentir ? On a pas eu de réponse sur cette question, mais au moins le téléroman de l'été est terminé avec le départ du capitaine mal aimé vers la ville du vice. Les nouveaux venu, Tatar et Suzuki, apporteront sûrement une bouffée d'air frais dans un vestiaire qui sentait le swing et le renfermé. Mais bon, est-ce que ce sera assez pour dynamiser l'équipe ? Un peu, peut-être, mais l'équipe n'est pas encore équipée pour veiller Tatard....scusez-là.

via GIPHY

3. La forme globale de l'équipe

Si on revient au même moment l'an dernier, le CH avait l'air d'une équipe qui revient de 2 mois de vacances dans un club Med, coups de soleil et tourista compris. On connait la suite: le pitoyable camp d'entrainement s'est transformé en pitoyable saison. Si le club souhaite être encore en vie au mois de décembre, va falloir lâcher le red bull et embarquer sur le vélo stationnaire. Tout le monde pense que Montréal va encore finir dans les bas fonds, ça devrait être un bonne motivation pour partir du bon pied. Sinon, commençons à rêver de Jack Hughes tout de suite.

via GIPHY

4. La qualité de l'arsenal

Selon nos amis de Balle Courbe, l'attaque des Canadiens sera meilleure que l'an dernier. Est-ce que l'arrivée de Max Domi dynamisera l'offensive ? Est-ce que Sherbak fera oublier Galchenyuk ? Est-ce que Drouin va devenir le joueur étoile qu'on est allé chercher ? Est-ce que Gallagher va continuer sur sa lancée ? Est-ce que Plekanec s'est assez ennuyé de Montréal pour se racheter une batch de col roulé et trouver un second souffle ? Tatar retrouvera-t-il un semblant de forme ? Bref, beaucoup de questions restent sans réponse pour le moment. Normalement, Drouin devrait être le centre numéro 1 pour toute la durée du camp et on pourra avoir une idée de sa progression. On croise les doigts pour que ce soit une réussite, mais on gage pas plus qu'un coupon McDo.

via GIPHY

5. Les jeunes

On a bien hâte de voir ce que la relève a dans le ventre et si certains d'entre eux causeront une surprise et forceront la main de Bergevin et Julien.  À la défense, on espère que Juulsen a pris du galon, que Victor Mete est prêt à diriger l'attaque massive à la pointe et que Cale Fleury ne soit pas un feu de paille. À l'attaque, Sherbak devrait avoir un poste, Ryan Poehling a tout ce qui faut pour percer l'alignement, Joni Ikonen pourrait brouiller les cartes et Suzuki semble prometteur. Mais surtout, on a envie de savoir de quoi a l'air Jesperi Kotkianemi, notre futur premier centre, sur une patinoire nord-américaine. S'il est très très peu probable qu'il commence l'année à Montréal, on pourra quand même voir ses qualités de fabricant de jeu en action un peu. Si les jeunes de l'équipe font bonne impression, l'hiver sera moins longs.

via GIPHY

Passionnés de hockey, ne manquez pas la série Semi-Pro, une incursion dans la ligue Nord-Américaine de hockey (LNAH) au coeur de la rivalité entre les Éperviers de Sorel-Tracy et les Draveurs de Trois-Rivières.  À voir les lundis 21h30 sur les ondes de Z!