Championnat mondial de poker pour intelligences artificielles

Lors du récent congrès annuel de l’American Association for Artificial Intelligence, qui avait lieu à Toronto, des chercheurs spécialisés en développement de logiciels pour le jeu vidéo se sont fait la lutte pour le Championnat du monde de poker artificiel.

La compétition était divisée en six catégories, qui représentaient différentes variantes du Texas Hold’em: deux joueurs avec paris limités, deux joueurs avec paris illimités, et trois joueurs avec paris limités, etc.
 
Résultat: l’Université de l’Alberta a gagné trois médailles d’or, le logiciel Slumbot (développé par un amateur indépendant) en a gagné deux, et une équipe australienne a mérité la dernière. 
 
L’Université de l’Alberta possède une longue histoire d’excellence en développement d’intelligences artificielles pour les jeux, ayant notamment développé Chinook, un logiciel champion du monde toutes catégories confondues - humains inclus - aux dames. Mais l’exploit d’Eric Jackson, le développeur de Slumbot, est sans doute plus impressionnant puisque, contrairement à ses adversaires, il utilise des ordinateurs bon marché plutôt que des superordinateurs de calibre international... Et il gagne quand même.
 
Alors méfiez-vous: un de ces jours, le requin qui vous piratera votre fortune sur votre site de poker favori (en assumant que vous vous adonniez à ce genre de divertissement répréhensible) sera peut-être le PC de votre petite soeur.