Partez à la chasse aux trésors québécois !

par Gaël Corboz
Pirate

Qui n’a pas déjà rêvé de trouver un trésor fabuleux ? Avec la découverte récente de l’épave du galion espagnol San Jose et les fouilles des frères Lagina à Oak Island en Nouvelle-Écosse, l’esprit d’Indiana Jones a peut-être pris possession de certains d’entre vous. Saviez-vous cependant qu’ici même au Québec, plusieurs légendes parlent de trésors cachés sur ses terres ? En voici 6 d’entre elles. Vite, attrapez votre pelle, votre détecteur de métal et vos jours de vacances et partez à la chasse aux trésors québécois !

via GIPHY

 

Le trésor du Major Roger

Le 4 octobre 1759, moins d’un mois après la bataille des plaines d’Abraham, le major Robert Roger et ses soldats incendient et pillent l’église et le village abénaquis de Saint-François-du-lac. Plusieurs objets de valeurs furent dérobés, dont des vases sacrés en or, une statue de la Vierge en argent pur et des chandeliers en or. Mais ils furent pris en embuscade aux Grandes Fourches (aujourd’hui Sherbrooke). Afin de pouvoir partir en retraite, la Major Roger aurait abandonné son butin en l’enterrant sur place. Le butin ne fut jamais retrouvé, mais un article du Stanstead Journal mentionne en 1949 que deux chandeliers en or furent retrouvés en 1816 à North Hatley.

Major Roger

Wikipédia

 

Le trésor du Colonel Arnold

Le 13 septembre 1775, le Colonel américain Bénédict Arnold a pour mission de s’emparer d’une partie du Canada. Accompagnés de 1130 hommes, il croyait atteindre Québec en quinze jours. À leur arrivée en sol canadien, plusieurs soldats s’étaient entre temps égarés et seraient morts de faim, de soif ou de froid. Au final, 674 hommes n’ont pu se rendre jusqu’au lac Mégantic où Arnold vit ses quatre dernières chaloupes se briser en morceaux aux rapides de Spalding. Celles-ci contenaient, en plus de tous les effets personnels et documents du colonel,  un précieux coffret rempli de 30 000 livres anglaises qui ne fut jamais retrouvé. En 1970, des plongeurs ont recherché le trésor, en vain. Donc, à qui la chance ?

Benedict Arnold

Wikipédia

 

Le trésor d’Uriah Skinner

Le contrebandier Uriah Skinner pratiquait la contrebande de marchandises par bateau entre le Canada et les États-Unis, deux pays en guerre en 1812, sévissant sur le lac Memphrémagog. Excellent marin, Skinner faisait la barbe aux autorités qui n’arrivaient pas à capturer son rapide voilier. Il avait établi son repaire sur une île au milieu du lac, laquelle est maintenant appelée l’île Skinner. Puis un jour, il ne fut plus jamais revu. On dit qu’en 1820, son squelette fut retrouvé par des pêcheurs locaux dans une caverne avec une partie de son trésor. On croit encore qu’il resterait une partie du butin sur place. Cependant, en raison du barrage érigé à la sortie du lac, le niveau d’eau de celui-ci a grimpé de deux mètres et la caverne est maintenant partiellement inondée.

Ile Skinner

https://typiquementmemphremagog.com

 

Le trésor de l’îlet au Flacon

La Parc du Bic près de Rimouski possède de nombreux trésors naturels...et peut-être un trésor de pirate ! On dit que le coin était prisé des corsaires dans les années 1700 qui venait s’y cacher. L’un d’eux s’y serait même établit et y aurait caché son butin sur la presqu’île nommé l’îlet au Flacon. Pour indiquer son emplacement, il aurait placé des tessons de bouteilles près de la cachette. La légende raconte qu’on ne peut trouver le trésor qu’un 11 août à marée montante par une nuit sans lune et sans étoile, si vous êtes trois hommes avec un cheval blanc, que vous gardez le silence et que vous avez la foi. Bref, bonne chance ! 

L'Îlet au Flacon

Sepaq

 

Le trésor de la bande à Chambers

Charles Chambers et sa bande, appelés aussi « les brigands du Carouge », étaient des voleurs de grand chemin qui sévissaient dans les années 1830 sur la Côte-de-Beaupré. Ils détroussaient les voyageurs qu’ils embusquaient et avaient accumulé avec les années un butin très appréciable. Sur le point d’être arrêtés en 1835, ils auraient caché leur trésor sur près de la rivière du Cap-Rouge, dans les alentours du Vieux Moulin. On dit qu’ils n’auraient pas eu le temps de retourner le chercher avant leur condamnation à mort.

Cap-Rouge

histoireurbaine.files.wordpress.com

 

Le trésor du Trou St-Patrice

Sur l’île d’Orléans près de Québec, entre les villages de Sainte-Pétronille et Saint-Laurent, se trouve une anse rocheuse qui servait de lieu de mouillage pour les navires. Une grotte profonde, le fameux « trou », y garderait les trésors de riches flibustiers anglais...et serait aussi une porte vers l’enfer selon la légende.

Carte île d'Orléans

Amérique française

 

Donc, prêt pour l’aventure ? Si vous êtes plus du type à résoudre des énigmes que de creuser pendant des heures, dirigez-vous alors vers Santa Fe pour trouver le trésor de Forrest Fenn