Chasser l'humain pour le plaisir: une réalité d'ici 2200?

par Rédaction 37e AVENUE le 25 juillet 2016
Chasseur

C'est du moins la théorie qu'avance un éminent chercheur en tourisme dans un article paru dans la revue scientifique Futures. D'ici un siècle, les riches pourraient vouloir payer pour chasser des humains, un peu comme on chasse aujourd'hui l'orignal...

Selon Daniel Wright, professeur associé en tourisme à l’Université du Lancashire central, en Angleterre, la chasse à l’homme deviendra un véritable sport pour l’élite de la société d’ici une centaine d’années. Pas si loin le jour, donc, où les riches paieront de coquettes sommes pour partir à la poursuite de leurs semblables moins favorisés afin d’en faire des trophées au-dessus du foyer.

 

Mais comment ce chercheur en est-il venu à cette (sombre) hypothèse? Simplement en se basant sur des prédictions de nature économique et environnementale. En effet, dans une société où les piliers économiques se sont effondrés et où les catastrophes naturelles ont ravagé la surface de la terre, on assisterait à une surpopulation généralisée et à un fossé encore plus grand entre riches et pauvres.

 

Un contexte où la régulation démographique passerait tout naturellement par une solution divertissante pour les masses, si l’on en croit la soif immémoriale des foules pour les spectacles où notre prochain est mis à mal, voire mis à mort. Les bourreaux du futur pourraient donc être riches, et sans pitié…