Chevrolet Trax 2013

Combien de véhicules de petit format peut-on faire entrer dans une salle de montre? Pour Chevrolet, la réponse est six : les Spark, Sonic, Cruze, Orlando, Equinox, et le nouveau Trax 2013. Le Chevrolet Trax est un VUS sous-compact qui vise les acheteurs au budget serré qui veulent profiter à la fois de la sécurité accrue d’un véhicule à traction intégrale et du côté pratique d’un multisegment hatchback.

Est-ce une erreur d’ajouter le Trax à une gamme déjà bien pourvue en petits VUS? Ou est-ce que, au contraire, ce nouveau Chevrolet est assez différent de ses confrères pour attirer sérieusement l’attention des acheteurs potentiels dans le créneau des véhicules d’entrée de gamme? Nous étions en Californie il y a à peine quelques jours pour tenter de répondre à ces questions, et essayer de comprendre où se situe au juste le Chevrolet Trax 2013 dans l’offre du manufacturier américain.

 

Vraiment petite


La première chose qui frappe quand on s’approche du Trax, c’est son format. Voilà un très petit VUS. Son apparence compacte est renforcée par son nez et sa partie arrière ramassés. Par contre, il est relativement haut et d’une bonne largeur, ce qui crée un effet d’ensemble plutôt réussi.

À l’intérieur, on n’est pas du tout aussi à l’étroit que le laisse présager l’apparence extérieure. En fait, les places avant sont confortables et elles offrent un dégagement raisonnable pour les épaules, les jambes et les hanches. À l’arrière, l’espace est acceptable pour des adultes et, sous le hayon, on peut ranger deux sacs de sport ou une grosse commande d’épicerie. Si on rabat les dossiers du siège arrière, la capacité de charge totale passe à 1370 litres, plus un espace de rangement sous le plancher arrière. Le siège avant droit est entièrement rabattable pour transporter des objets allongés.

La présentation intérieure du Trax de pré-production que nous avons essayé avait du bon et du moins bon. La finition et l’assemblage n’étaient sans doute pas à la hauteur de ce qu’ils devraient être quand les véhicules de série arriveront chez les concessionnaires. Mais tout de même, nous avons été déçus par le fini plastique qu’on retrouve presque partout à l’intérieur, surtout dans les panneaux des portières. Il n’y a rien de particulièrement sophistiqué dans le Trax, ce qui n’est pas surprenant compte tenu de son statut de véhicule d’entrée de gamme. Mais, dans d’autres modèles Chevrolet abordables, on n’a pas fait les mêmes compromis et on retrouve des habitacles plus agréables.

Le système MyLink de Chevrolet – inclus avec les versions mieux équipées – contribue à élever le côté techno du petit VUS. L’écran ACL de 7 pouces, agréable à l’oeil et invitant à l’usage, permet une intégration facile avec les appareils portables. L’écran tactile au fonctionnement intuitif permettra éventuellement le couplage avec une application de navigation avec instructions par l’intermédiaire du téléphone intelligent du conducteur.

 

Puissance et rendement grâce au turbo


Le Chevrolet Trax 2013 est offert avec un seul moteur sur le marché canadien (on offre aussi des diésel en Europe). C’est un 4 cylindres de 1,4 litres suralimenté par turbocompresseur qui produit 138 chevaux, et un couple de 148 lb-pi. Il s’agit, en fait, du même moteur que celui que l’on retrouve dans les Chevrolet Sonic et Cruze. Côté transmission, on peut choisir entre une six vitesses manuelle ou automatique. La traction intégrale sera offerte pour les versions LT et LTZ (mais pas pour la LS de base).

Nous avons passé la majeure partie de la journée au volant d’une version LTZ, avec traction intégrale et boîte automatique, dans une région montagneuse. Ce qui nous a permis de constater que les accélérations du Trax étaient très correctes. Il affichait une bonne vivacité départ arrêté, de même qu’en reprises. Les rapports de la transmission automatique semblent bien adaptés à la courbe de puissance du moteur, ce qui est particulièrement important dans le cas d’un petit moulin suralimenté. La consommation annoncée est de 7,8 litres/100 km en ville et de 5,7 litres/100 km sur la route avec la transmission manuelle, un peu plus avec l’automatique.

Il est intéressant de souligner que le système de traction intégrale « sur demande » du Trax est conçu pour distribuer la puissance aux quatre roues lors d’un départ arrêté, pour optimiser l’accélération. En conduite normale, la traction est appliquée par défaut uniquement sur les roues avant, à moins que le système ne détecte une perte d’adhérence, auquel cas il répartit le couple en fonction de la situation. Le Trax offrait une bonne douceur de roulement, mais l’asphalte super lisse ne nous a pas permis d’explorer les limites de la suspension. Il y a un certain niveau de bruit à l’intérieur du véhicule, mais pas assez fort pour irriter le conducteur ou les passagers, même sur de plus longues distances.

 

Y a-t-il une place pour le Chevrolet Trax?


Le Chevrolet Trax 2013 sera vendu dans plus d’une centaine de marchés – mais pas aux États-Unis. En Amérique du Nord, en raison des ventes élevées de l’Equinox au pays de l’Oncle Sam, on a décidé de l’offrir uniquement au Canada et au Mexique. Est-ce que le Trax risquerait de cannibaliser les ventes de l’Equinox ici aussi?

Non, vraiment pas. Le Trax est tellement plus petit que l’Equinox qu’on n’imagine pas que des acheteurs pourraient hésiter entre les deux. Le Trax est un véhicule à cinq places destiné aux familles qui veulent les avantages d’un VUS, mais sans les problèmes de stationnement, la consommation d’essence élevée et la tenue de route « camion » de certains d’entre eux.

À cet égard, le nouveau multisegment Trax livre la marchandise : il se conduit comme une auto, il affiche un style fort sans être agressif et il donne une bonne dose d’espace utile à l’intérieur. Il offre aussi l’avantage de la traction intégrale et une position de conduite plus élevée par rapport à l’Orlando à sept places, des aspects importants dans notre pays de neige. L’habitacle n’est pas au même niveau que le look extérieur, mais comme véhicule de transport familial, le nouveau venu de la famille Chevrolet a beaucoup à offrir.

Fiche d'évaluation

Modèle à l'essai

Chevrolet Trax LS 0

Fourchette de prix

0 à 0$

Prix du modèle à l'essai

0$

Garantie de base

 

Garantie du groupe motopropulseur

 

Options

n.d.

Concurrents

Suzuki SX4, Nissan Juke, Kia Soul, Hyundai Tucson

Points forts

Format intéressant
Puissance correcte
Consommation retenue
Joli design
Dimensions de l'habitacle surprenantes

Points faibles

Matériaux de l'habitacle "cheaps"
Peu d'espace de chargement quand le dossier du siège arrière est relevé
Pas de diésel pour le Canada

Fiche d'appréciation

Consommation

90.0 %

Valeur subjective

n.d.

Esthétique

80.0 %

Confort

80.0 %

Performance

80.0 %

Apréciation générale

80.0 %